Sign in / Join

[La clé du match] OM-FCGB : Ulrich Ramé et notre club coulait...

LIGUE 1 | Tu connais l'expression "tomber de Charybde en Scylla" ? Oui ? Non ? Je m'en fous en fait. C'est une manière facile de lancer cet article. Eh bien la saison de l'OM l'illustre à la perfection. Et on pourrait continuer à filer la métaphore marine jusqu'à plus soif, tant ce champ lexical convient à l'OM actuel. Le loufiat Labrune veut sombrer avec son navire tandis que son second  est plutôt attiré par l'appel du large. Les rats, eux, ont quitté le navire depuis belle lurette. Le gouvernail est cassé, l'étrave fonce droit dans la tempête, incapable d'éviter les récifs, le naufrage semble inéluctable. Il ne reste plus qu'à espérer que l'épave ne s'échoue pas trop loin du rivage.

De par chez nous

Thedep, ce radin des mots de forum, n'a jamais "pondu un truc aussi long depuis [sa] dissertation au bac de français" que son article en trois parties (la première, la deuxième et la troisième) sur Le "projet Manchester United" de Vincent Labrune, ou le pouvoir du L.B.O. V. L. n'était pas très content et PoF nous a confié avoir eu le droit à une belle soufflante.

A tout seigneur tout honneur, c'est l'instigateur de l'idée de cette nouvelle rubrique qui s'y colle en premier. Et c'est bien d'un solide uppercut qu'il envoie au tapis l'information erronée donnée sans trembler des genoux par le pourtant très sérieux Christophe Dugarry : Non ! L'OM n'a pas un budget de 169 millions d'euros !

Après OMForum Culture, je te laisse déguster le dernier PoF-Art, il ouvre OMForum Cuisine : j'apprends la cuisine avec Margarita. Plus tôt dans la semaine, PoF, encore lui, était l'envoyé spécial d'OMForum à Zurich pour un livetweet exclusif. Que se passe-t-il dans la tête de Margarita ? est le récit de son investigation de l'extrême.

L'année dernière, G. bédécarrax avait écrit un diptyque taquin pour exprimer tout son amour de la ville de Bordeaux et son respect de la rivalité historique entre les Girondins et l'OM. Le match de ce soir est l'occasion idoine pour relire ces petits chefs d’œuvres.

Le match et l'adversaire

Bordeaux (12e, 42 points), à l'image de Marseille, vit une saison plus que moyenne (12v-10n-12d) illustrée par une différence de buts négative (-9, 41 buts pour/50 contre) causée en grande partie par une palanquée de branlées à l'extérieur (6-1, 5-1, 3-0, 4-1 et 4-0 contre Nice, Lille, Lyon, Reims et Toulouse) mais également deux défaites 4-1 au Matmut Atlantique contre Caen et Saint-Etienne.

L'absence de Diarra (pour 3 semaines), prévisible suite à sa sortie prématurée à la 65e minute du match contre à Bastia, ne va pas faciliter la tache des Olympiens qui ont plus que jamais besoin de son talent, de son expérience et de son aura rassurante. Celle d'Alessandrini a été fêtée comme une victoire chez la plupart des supporters marseillais. L'ancien Rennais est catastrophique sur le terrain cette saison, sa dernière excentricité capillaire et ses sorties sur Marcelo Bielsa n'ont pas plaidé en sa faveur. Celle de Diaby, habituelle ces dernières années, reste surprenante car son match à Bastia avait été encourageant. Quant à Barrada, il est porté disparu. A Bordeaux, Chantôme, Sertic et Pallois seront absents tandis que Debuchy est de retour dans le groupe.

La clé du match

En introduction à la clé du match de Florent Toniutti, notre invité bordelais (auteur de l'excellent blog Les Chroniques Tactiques), et de BabyRock, Nanarstef, Syd, Stilitano et PoF (oui, il y a du monde aujourd'hui) quelques prévisions et statistiques sur Bordeaux à l'extérieur.

Avec 3,3 tirs cadrés (13e) sur 9,5 tirs (16e), Bordeaux se procure très peu d'occasions mais l'équipe est plutôt efficace pour contenir l'équipe adverse (12,1 tirs concédés/match, 6e). Les attaquants bordelais sont hors jeu 2,5 fois en moyenne par match, ce qui fait de Bordeaux la deuxième équipe la plus sanctionnée de L1.

Les Bordelais sont bons dans les airs (21,2% de duels aériens gagnés, 2e) comme à terre (24,5 tacles, 1er). Sur leurs 41 buts, 9 l'ont été sur CPA (1er). On ne le répétera jamais assez : méfiance sur les CPA.

Une statistique (domicile pour l'OM, extérieur pour le FCGB) étonnante illustre le manque de caractère des deux équipes. Aucune n'a gagné après avoir été menée. L'équipe qui encaissera le premier but prendra une sérieuse option sur la défaite (5 pour les deux)... ou le nul (6 pour l'OM, 4 pour les Girondins).

Bordeaux a eu l'occasion à trois reprises d'enchainer deux victoires à l'extérieur. Cela n'a jamais été le cas. La victoire à Monaco pouvait être vu comme un signe d'amélioration girondine et donc d'inquiétude pour un OM extrêmement faible, statistiquement cela pourrait en fait être un bon signe. L'historique des 10 dernières confrontations au Vélodrome est un autre motif d'espoir (5v-3n-2d), Bordeaux n'y a pas gagné depuis 8 ans.

Attention à Adam Ounas (4 buts, 2 tirs/match, 2,2 dribles/match mais 1,8 mauvais contrôles/match) et... bah c'est tout.

L'invité du jour : Florent Toniutti

Depuis son arrivée, Ulrich Ramé n'a qu'une idée en tête : redonner une assise défensive à une équipe qui n'en avait pas sous les ordres de Willy Sagnol. Malgré l'absence de clean-sheets (vs Bastia et Monaco), Bordeaux est sur le bon chemin sur ces deux dernières sorties... En même temps, l'équipe partait de très loin et ne pouvait que progresser. A ce niveau, le retour de Jérôme Prior dans les cages a aussi été positif. Il a été décisif sur les deux rencontres.

En mettant l'accent sur la solidité défensive, le jeu passe au second plan. Du coup, Bordeaux n'a vraiment pas montré grand chose offensivement dans ces deux matchs. L'équipe a quand même réussi à subir le jeu à domicile contre Bastia...

Si le jeu d'attaque est donc minimaliste, il n'en est pas moins élaboré sur le plan tactique. Contre Monaco, Bordeaux voulait mettre de la vitesse sur les côtés (Touré, Poundjé) pour cibler les latéraux monégasques et avait travaillé intelligemment les coups de pieds arrêtés.

On peut s'attendre à ce que l'équipe ait donc préparé un petit quelque chose pour appuyer sur les faiblesses de l'OM. Attention aux coups de pied arrêtés évidemment, mais aussi aux problèmes d'alignement qui ont plombé plusieurs matchs au Vélodrome. Il ne serait pas surprenant de voir Bordeaux insister sur ce point pour tenter de repartir avec la victoire.

Babyrock*

Après leur consternante prestation en terre insulaire, les ectoplasmes censés défendre nos couleurs reçoivent les Girondins ce week-end.

Le vaudevillesque épisode zurichois que nous venons de vivre n'incite guère à l'optimisme et l'on peut parier que tout ce joli monde va continuer à couler en silence.
Ce club ressemblant de plus en plus à une version aïolisée des Damnés de Visconti, j'invite tous les supporters à boycotter le stade et à laisser nos chèvres seules face au vertige du vide qui est devenu chez elles un art de vivre.

(*) : merci à BabyRock pour ces titres jamais bateaux et toujours sources d’inspiration.

Nanardstef

J'espère que les joueurs vont comprendre qu'une victoire contre Bordeaux leur épargnera mon courroux éternel actuellement en cours d'élaboration. Gagner le match contre les gironflons, c'est s'assurer une fin de championnat pépère où seul le match de Sochaux comptera.
Malheureusement, ça ne va pas se passer comme ça pour la bonne et simple raison qu'ils sont complètement paumés et qu'ils n'ont plus aucune idée de ce qu'il doit se passer sur le terrain en terme de jeu collectif.

Syd

Un match au sommet du bas du ventre mou du championnat, un match motivant, un match à enjeu, un match de prestige, du football champagne, des ........ des passes courtes ratées, des transversales de 30 mètres trop ambitieuses, des frappes écrasées en pivot de 30 mètres, Steve Mandanda qui purge les 6 ou 7 derniers matches de son karma lamentable (je ne vois que ça), des appels non pourvus dans le zig pour déclencher des frappes égoïstes dans le terrain vague.

Cet OM/Bordeaux m'inspire en résumé le dégoût et l'impuissance. Pour les personnes fascinées par le phénomène de near-death experience ou qui se posent des questions sur ce qu'il peut y avoir après la vie, soyez devant votre poste car je pense que la mort doit certainement ressembler à ce que l'on ressentira en regardant ce spectacle.

Stilitano

En temps normal, OM-Bordeaux ferait partie de ces matchs que je n'aurais manqués pour rien au monde, surtout que ces enculés nous ont volé deux championnats ces 20 dernières années, sans parler de toutes ces erreurs d'arbitrage surréalistes à Chaban-Delmas. Mais là...  L'OM est à la dérive et Bordeaux ne fait pas rêver, une très belle purge s'annonce. Cependant, les Girondins ont gagné 2-1 à Monaco et semblent être dans une bonne dynamique depuis le limogeage de Sagnol. De notre côté, la suspension d'Alessandrini est une excellente nouvelle, même si on ne pourra pas rigoler avec les Crazy Skills de LinoTreize.

PoF

Michel m'a rassuré lors de sa conf'. Les phrases cruciales ont été : "Si on avait eu une réunion avec les supporters il y a 7 mois, on aurait peut-être mieux compris dans quel club on était" et "Je crois que le système n'est pas important". Grâce à cette totale pertinence teintée de lucidité, je pense que l'OM entame une phase de remontée fantastique.

Les pronostics d'OMForum

Florent : 1-1.

BabyRock : défaite 3-2.

Nanardstef : 1-1.

Syd : 1-1, en hommage au suspendu de ce match.

ZeB83 : pronostic, a priori, facile, l'OM sans Diarra cette saison, c'est 1 victoire en L1. Après faut se décider entre le nul et la défaite, je choisis la défaite par curiosité morbide.

Franckette de Papeete : Chépas, c'est bizarre, j'arrive pas à me dire qu'on peut tomber plus bas qu'en ce moment. Je pense qu'on a atteint le fond de la piscine, donc, en poussant bien fort sur les jambes, on va remonter prendre une respiration salvatrice et sauver la saison. Je prédis une victoire par 1 but d'écart. Allez-y, dites-le que je suis timbré ! M'en fous, j'assume !

Niko : 0-0, doublé de Michy [ndr : il n'y a pas de coquille].

Stilitano :  défaite pathétique de nos chèvres 1-3. Je ne sais pas encore si je vais regarder le match, je me tâte.

Kobe974 : 2-4 pour Bordeaux.

PoF : on gagne 3-0.

Nyrod : 0-2 à la mi-temps. 2-2 score final.

Basile : 1-2 (Michy/Ounas et Crivelli)

Et vous, qu'en pensez vous ? N'hésitez pas à nous donner votre Clé du match en commentaires ou à venir réagir sur le Forum !

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.