Sign in / Join

OMForum DÉCRYPTE | Que se passe-t-il dans la tête de Margarita ?

Après l'énième déconvenue de l'OM face à Bastia et l'organisation de cette fameuse "Réunion" à Zurich, la direction de l'OM sembla enfin s'emballer jusqu'à cette annonce fatidique : On attend.

Petit Topo de la situation : L'OM a perdu face à Bastia en produisant comme toujours cette fameuse bouillie tactique inhérente à Michel et à sa gestion "particulière" (l'heure est à la politesse) du groupe, de l'effectif et du plan de jeu.

On l'admet, nous autres commençons à être habitués et rompus à l'exercice : On regarde un match bidon, on se fait un bon vieil OMLM, on va gueuler sur Twitter et sur le Forum et on va se coucher en espérant l'arrivée d'investisseurs et de Sampaoli. Mais ce coup-ci s'est produit un évènement étrange : Michel n'est pas rentré en bus avec les joueurs, il est monté à l'arrière du 4x4 noir de Vincent Labrune.

Cette scène digne d'un Scorsese donne lieu à moult interrogations. Que se passe-t-il ? Labrune va-t-il emmener Michel dans un terrain vague avant de lui loger une balle en pleine tête ? Tout ceci est-il en réalité un piège fomenté par l'horrible Igor Levin afin de provoquer un accident sous le pont de l'Alma un quelconque pont de Bastia et ainsi se débarrasser des gêneurs ?

Même le site officiel prévient Labrune et Michel...

Même le site officiel prévient Labrune et Michel...

 

Foin de tout ça, la réponse à nos interrogations ne tarde pas : Labrune, Michel et Franck Passi (?) sont attendus à Zurich pour une réunion d'urgence avec Margarita, la patronne.

Les théories se mettent alors à fuser et la plus évidente reste que Michel va se faire crever éclater congédier. La présence désirée de Passi à cette réunion pouvait également laisser penser qu'il allait une fois de plus prendre la suite (Il s'avéra en réalité qu'il fut surtout là en guise de traducteur)... Les plus téméraires d'entre nous avancent que Margarita va virer tout le monde et que la fin du règne de Vincent Labrune, ennemi public numéro 1, est enfin arrivée.

Il nous faudra attendre lundi soir pour avoir la réponse à toutes nos questions, réponse que je vous livre sous forme d'image afin de créer un effet visuel unique et percutant :

Coutumière cette année de cet exercice périlleux consistant à constamment faillir aux attentes des supporters, sportivement ou non, la haute direction de l'Olympique de Marseille réussit une fois de plus le tour de force de répondre de la manière la plus décevante possible : En ne faisant rien.

Bien entendu, les réactions épidermiques, insultantes et (surtout) blasées ne se font pas attendre sur les réseaux sociaux mais au fond, si on se penche 5 minutes sur le sujet (Pas trop, sinon on risque de glisser sur des litres de crême hydratante), on s'aperçoit vite que de la part de Margarita, cette non-décision est en réalité la plus logique possible, compte tenu de son rapport à l'OM.

On le sait tous et on l'a assez rabâché, Margarita est une gestionnaire, une gestionnaire qui traine l'OM comme un beau-fils handicapé qu'elle aimerait bien refiler à la DDASS parce qu'il bouffe ses crayolas et lui balance ses petits pots Gerblé dans la gueule à la première occasion.

Elle a bien compris que l'OM ne rapporterait jamais d'argent, et depuis longtemps (toujours ?), son seul but est de se démerder tant bien que mal pour que ce cadeau empoisonné de son défunt mari ne lui fasse pas perdre (trop) d'argent. Dans cette optique, elle s'est débarrassé de tout ce qui pouvait faire obstacle à cette recherche d'équilibre des comptes. Toutes les "brebis galeuses financières" ont été évincées, la dernière en date étant Marcelo Bielsa, trop instable pour l'image qu'elle se fait de son club. Dans cette optique toujours, elle a bombardé président l'homme de confiance de la famille Louis-Dreyfus, le spécialiste en "extinction d'incendie", Vincent Labrune, qui, selon son point de vue, réalise un travail plutôt honnête puisqu'il limite les dégâts financiers (ou il essaie...) et il loue constamment les "sacrifices" financiers de cette actionnaire qu'il qualifierait presque de mécène.

 

Maintenant qu'on a posé les bases, je vais me mettre dans la tête de Margarita et tenter de raisonner selon sa logique :

Salut, c'est Margarita ! Alors attendez, je vais me badigeonner le visage d'huile d'olive et ensuite je vais réfléchir un peu à la situation !

VOILÀ !!

VOILÀ !!

Il reste 6 matchs avant la fin du championnat, une seule victoire nous assurerait le maintien et la saison est de toute façon terminée. Pourquoi devrais-je payer des millions d'euros d'indemnités de licenciement alors que je ne vais même pas pouvoir nommer un remplaçant avant la fin de la saison ? Oui parce que Vince m'a dit qu'on a déjà eu trop d'entraîneurs cette saison... Plus, on a pas le droit.

Le moins risqué financièrement est de parier que l'OM gagnera au moins un de ses 6 derniers matchs, se maintiendra, et ensuite on pourra dégager Michel en payant beaucoup moins cher (Il y a certainement des clauses de résultats, ndla). Et ne parlons pas de dégager Labrune qui est un homme de confiance et qui discute avec des investisseurs. Comment vont réagir les éventuels acheteurs si on leur dégage leur principal interlocuteur ? Ça n'a pas de sens.

Le problème, c'est qu'il y a les supporters... Ah, ils sont pénibles ceux-là... Toujours à vouloir soit que je paie, soit que je vire des gens... Si je leur dis que j'ai décidé de garder Michel jusqu'à la fin de la saison, ils vont encore me foutre le bordel...

Je vais gagner du temps.

Je vais dire que "je me laisse quelques jours", avec un peu de chance, on gagnera Dimanche contre Bordeaux et je pourrai à nouveau gagner un peu de temps jusqu'à ce que les supporters comprennent que ça n'a aucun sens de virer ce con de Michel avant la fin de la saison.

Héhéhé.

 

Voilà donc ce que j'en pense. Le véritable objet de cette réunion était probablement grosso modo de demander à Michel si son équipe allait gagner un match d'ici la fin de la saison...

Du point de vue du gestionnaire, impossible de contredire sa décision... La logique est implacable et la solution s'impose d'elle-même... Bien entendu, nous autres supporters, on ne peut plus voir Michel en peinture et on n'a qu'une envie : Qu'il aille se faire voir ailleurs et forcément, on aurait aimé une action, ne serait-ce qu'un symbole qui montrerait que la direction du club est capable d'agir en temps de crise, de se montrer courageuse et de privilégier, pour une fois, le sportif au financier.

Malheureusement, il va bien falloir se rendre compte un jour que Margarita n'est pas et ne sera jamais dans cette optique-là... Son seul but est de se débarrasser de ce club, but qu'elle atteindra peut-être à la fin de la saison, mais ça, c'est une autre histoire...

 

EH OUAIS TEASING GENRE J'AI DES INFOS. C'EST ÇA LE VRAI JOURNALISME.

 

 

3 comments

  1. vlad78 5 avril, 2016 at 14:00 Répondre

    Bon et bien si on perd contre Bordeaux et Monaco et qu’entretemps le premier relégable (quel qu’il soit à ce moment là) est revenu à 3 points, on va vivre une fin de saison passionnante avec peut être même en apothéose une quasi finale de championnat avec une réception au couteau de Reims pour l’avant dernière journée puis, pour se reposer, jouer l’ultime chance de maintien avec un déplacement à Troyes, déjà quasi relégué, qui va pouvoir jouer libéré contre nous.

    vlad

    • PoF 5 avril, 2016 at 16:15 Répondre

      Tout pari comporte son lot de risque. Le gestionnaire joue plusieurs petites côtes, le fou joue tout sur une grosse côte.

      Le fou peut gagner beaucoup d’argent mais à terme, le gestionnaire est toujours gagnant financièrement… Par contre, il s’amuse beaucoup moins (Et nous aussi).

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.