Sign in / Join

FINANCES DE L'OM | 2005-2006, un OM qui redécouvre la modestie

OMFORUM DÉCRYPTE | L'analyse des résultats de l'OM, à partir des comptes détaillés publiés au greffe, et des rapports de la DNCG, permet de constater que le club marseillais a connu des années très contrastées. Nous allons vous proposer une analyse et un bilan financier de ces différents résultats, en découpant les années selon les présidents en fonction. Cette série est consacrée aux années Diouf, qui auront permis au club de retrouver des bénéfices et de rembourser RLD.



2005-2006 : Diouf souhaite relancer l'OM malgré les moyens limités, Jean Fernandez devient l’entraineur de l’OM et il amène dans ses bagages un certain Franck Ribéry. Les arrivées et départs sont à nouveau très nombreux, l’OM se construit une magnifique attaque avec Niang, Pagis, Maoulida et arrache Cana au PSG. Le début de championnat est catastrophique mais les marseillais se relèvent et terminent 5ème avec beaucoup de regrets. Le club remporte la coupe Intertoto (seul trophée de RLD…) mais échoue en finale de la Coupe de France face à l’ennemi, le Paris Saint Germain… Par ailleurs, l’OM se fait sortir par le Zénith en 1/8ème de finale de la Coupe UEFA.

La saison 2005-2006 ressemble beaucoup à la précédente, avec un OM qui termine 5ème pour la deuxième année consécutive, cette fois-ci en étant entraîné par Jean Fernandez.

Un OM qui redécouvre la modestie

image

Les revenus augmentent de plus de 20% par rapport à la saison précédente en raison des bons parcours en Intertoto (souvenez-vous de la mythique scène de RLD dansant en tongs avec les joueurs suite à la victoire 5-1 contre La Corogne) puis UEFA et en coupe de France (finale perdue contre le PSG), des nouveaux droits TV et du contrat de sponsoring négociés par Bouchet.

produits6

Le recrutement low cost effectué à l'intersaison de 10 joueurs (Niang, Ribéry, Oruma...) pour 14,5 millions puis au mercato d'hiver (Maoulida et Pagis), et la baisse de la masse salariale chargée, accentuée par la mise en place du droit à l'image collectif, permettent par ailleurs de diminuer légèrement les charges d'exploitation.

charges6

Le résultat d'exploitation passe donc d'un déficit de 31 millions à un déficit de 8 millions. RLD procède alors à un nouvel abandon de créance de 12,5 millions d'euros, pour équilibrer le budget et renflouer le capital social du club.

 

Accéder à la troisième partie de l'article

Retour au dossier complet sur les finances de l'OM

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.