Sign in / Join

OBJECTIF MATCH | S5E6/7 : "j'en dors pas"

Objectif match est une série de documentaire hebdomadaire diffusée sur OMTV, dans lequel on suit la vie du groupe professionnel de l'OM. Scènes de vie, entrainements, et matchs, le documentaire couvre toute la semaine.

OMForum fait pour vous un compte-rendu de chaque épisode et vous fait ressortir ce qu'il ne fallait pas rater.

Voici le trailer de ce double épisode de cette semaine (et le lien pour visionner l'épisode complet intitulé "Imprévus" et "Recoller les morceaux" si tu es abonné) :

Ces sixième et septième épisodes d'Objectif Match sont condensés en 13 minutes chacun pour tenir dans le format des 26 minutes. Il y a donc peu d'images d'entrainements et plus d'images de match. Ce qui reste plaisant à regarder mais en contrepartie il y a beaucoup moins d’éléments à décrire ou à analyser. Toutefois, le rythme élevé permet ainsi de mieux appréhender la difficulté de la préparation, faite avant tout de récupération et de travail tactique, lors des semaines à deux matchs. Mais également d'une implication mentale plus importante que les leaders essayent de maintenir.

Récupération et travail tactique

Lorsqu'on leur demande de s'exprimer sur le sujet dans les médias, quelques anciens professionnels montent au créneau quand on leur sert l'excuse de "l'enchainement des matchs" qui fatiguerait les joueurs. Peut-être ont-ils raison mais peut-être aussi que les exigences ont évolué. Comment condenser une semaine de travail physique et tactique en deux ou trois jours ? Ce n'est pas possible. Le plus simple consiste à remplacer le travail physique par de la "récupération" (en gros, des joggings à bonne intensité, un peu de musculation et des soins) et à privilégier un travail tactique encore plus approfondi que d'habitude.

analyse-video

A posteriori, le savoir n'a pas suffit.

C'est ce que Thomas Benedet, l'analyste vidéo de l'OM, nous explique dans un court passage où il donne quelques indications tactiques. Comme le fait que le 4-2-3-1 a été préféré pour mieux contenir les déplacements entre les lignes de Gourcuff fils ou André, permis par le 4-4-2 de Gourcuff père qui n'est pas "à plat". Aussi, on apprend que la faiblesse rennaise se situe à l'intérieur et que le rôle de Cabella et des ailiers était d'exploité les espaces intérieurs entre les défenseurs et les milieux.

 

Moral et discours de vestiaire

Je t'épargne l'image terriblement silencieuse de la rentrée au vestiaire d'après défaite et la conférence de presse sans grand intérêt de Passi se sachant dos au mur. Après quelques images d'une séance d'entrainement appliquée où l'équipe type prend forme, vient enfin le fameux discours des leaders, Gomis, Fanni et Bedimo en particulier. Ce discours dans le vestiaire du Vélodrome, tu as sûrement dû le voir passer sur Twitter donc je ne vais pas le retranscrire, de toute manière il se vit plus qu'il ne se lit. Toutefois, voilà huit phrases d'une grande simplicité et relativement typiques des discours d'avant-match qui m'ont particulièrement fait plaisir.

Des choses simples, des choses simples, le temps qu'on retrouve la réussite et tout ça. (Bedimo)

Avec la communication, on rattrape quelques erreurs. (Gomis)

Les qualités individuelles au service du collectif les gars. (Gomis)

Un seul homme ne gagne pas, on est obligé de gagner à 14, à 18 ! (Passi)

Et puis si on veut pas la pression, faut pas jouer ici les gars. (Gomis)

On a pas le droit de perdre ici, c'est impossible, on est des guerriers. (Cabella)

Fierté les gars, fierté, y a pas de grands joueurs sans une grande fierté. (Gomis)

Je peux pas supporter cette deuxième partie de tableau, je peux pas la supporter ! Quand on regarde le classement on doit pleurer, on doit pleurer ! J'en dors pas ! J'en dors pas ! (Gomis)

Par son implication sur le terrain, sa capacité à être décisif match après match et son excellente mentalité, Gomis s'avère être une très bonne recrue. Si certains, dont moi, pouvaient légitimement douter de son niveau ou de son implication dans le projet de transition marseillais, après seulement sept matchs, il a déjà prouvé qu'il méritait de porter le maillot olympien. Toutefois, n'allons pas trop vite en besogne et attendons la fin de la saison pour le juger totalement, la jurisprudence Diarra nous incite à beaucoup de prudence.

gomis

Détermination.

Les matchs

Rennes : la sortie de Sakai, la passe en retrait ratée d'Hubocan, la connerie de Machach, le début de blessure à la cuisse de Zambo qui donne la (mauvaise) idée à Passi de faire jouer Sarr arrière droit pour contrer la vitesse de Grosicki, le tacle lunaire d'Hubocan (encore lui) qui provoque un pénalty et l'absence de marquage dans la surface sur le troisième but... Autant d'erreurs dans un match de football professionnel se paye forcement au prix fort d'une défaite.

A noter : la transition entre l'E6 et l'E7 est super stylée.

boli-sakai

Dans les couloirs du Vélodrome avant Nantes, scène aussi sympathique qu'inattendue de Boli qui encourage Sakai en japonais.

Nantes : un but catastrophique qui aurait pu faire sombrer l'équipe... mais non. L'égalisation est un bel exemple de ce que Njie va pouvoir apporter à cette équipe : de la profondeur. Cœur avec les doigts pour la passe en profondeur de Thauvin qui aurait dû se transformer en passe décisive. Lol pour la reprise ratée de Gomis. Bip pour l'enroulé du gauche à côté du même Gomis. Trace dans le slip pour le dégagement de Bedimo sur Doria qui termine en corner. Double bip pour la tête plongeante de Gomis au-dessus. Toute le reste n'est que souffrance, affreuse et longue souffrance. Un match loin d'être satisfaisant donc, mais une victoire qui soulage tellement.

thauvin-gomis

T'occupes petit, papa est là.

A noter : la très belle partie de Fanni.

Le coin de...

Dès mardi prochain, à cet endroit, une nouveauté qui va beaucoup te plaire !

1 comment

  1. Blon 4 octobre, 2016 at 02:56 Répondre

    Je peux pas supporter cette deuxième partie de tableau, je peux pas la supporter ! Quand on regarde le classement on doit pleurer, on doit pleurer ! J’en dors pas ! J’en dors pas ! (Gomis)

    Je comprend enfin l’arrivé d’un » coach sommeil » .

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!