Sign in / Join

OBJECTIF MATCH | S05E03 : une seule idée pour gagner

Objectif match est une série de documentaire hebdomadaire diffusée sur OMTV, dans lequel on suit la vie du groupe professionnel de l'OM. Scènes de vie, entrainements, et matchs, le documentaire couvre toute la semaine.

OMForum fait pour vous un compte-rendu de chaque épisode et vous fait ressortir ce qu'il ne fallait pas rater.

Voici le trailer de l'épisode de cette semaine (et le lien pour visionner l'épisode complet intitulé "Perception" si tu es abonné) :

Ce troisième épisode d'Objectif Match revient en introduction sur les conférences de presse de Passi et Pelé puis sur la semaine de préparation du match contre Lorient. Une préparation résolument orientée vers un travail tactique important et qui a porté ses fruits vendredi soir.

Automatismes

Tout observateur de l'OM a remarqué qu'il manquait (au moins) à cette équipe un des ingrédients nécessaires à tout sport collectif : les automatismes ou, pour le dire autrement, une certaine fluidité dans les déplacements et les transmissions. Passi est conscient des lacunes de son groupe sur les deux premiers matchs mais il lui voit également des qualités de combativité (pourtant pas vraiment flagrantes avant Lorient). Les défauts ciblés, le staff a orienté le travail tactique vers ceux-ci. Et c'est Passi lui-même qui présentent les exercices de redoublements de passes et de coordination des mouvements à son groupe. Le coach marseillais croit en son équipe (ça peut être utile) et il pense qu'un environnement un peu plus sécurisé par de bons résultats, une série de victoires par exemple, peut faire prendre à son groupe une toute autre dimension.

Et ouais, Passi aussi joue avec seulement deux défenseurs. Comme Guardiola.

Cohésion

Petit à petit l'oiseau fait son nid, ça va prendre, après tout le monde se battra les uns pour les autres.

Qui dit manque d'automatismes dit (souvent) méconnaissance de ses coéquipiers. Yo Pelé parle de l'état d'esprit (dans l'épisode 2 on trouvait que ça n'avait pas l'air fifou) et de la cohésion du groupe. Il concède ce qu'on avait deviné : la mayonnaise n'a pas encore pris mais il est confiant, en habitué des vestiaires de football, il sait que c'est une alchimie complexe qui nécessite du temps et des victoires. Il n'a pas l'air plus inquiet que ça, fions nous à son jugement (pour l'instant).

En tout cas, nos défenseurs sont très cohésionnés, eux.

A contrario, Samba et lui confirme que l'ambiance entre les gardiens est excellente et propice à une saine concurrence. Après un entrainement intense, Samba avoue que finalement le plus énergivore n'est même pas le travail physique mais le simple fait de crier sur ses partenaires pour les replacer ou leur donner des consignes. Enfin, on s'arrête quelques instants sur cette belle revanche que Pelé s'est offert sur la vie : redevenir football professionnel après trois ans d'arrêt, se débarrasser d'une embolie pulmonaire pour finir gardien titulaire de l'OM en assurant la succession de Steve Mandanda. Excusez du peu.

Pelé dans sa plus belle imitation de Mandanda.

Tactique et visage heureux

Quand vous avez le ballon dans les pieds, je ne vais jamais vous dire comment il faut faire. Je vous donne des options pour sortir le ballon. Par contre, sur l'aspect défensif, là il n'y a pas de quartiers les mecs : on va faire ce que je dis. Parce qu'il faut qu'il n'y ait qu'une seule idée. Si je me trompe, c'est moi seul qui vais me tromper.

A la lecture de cette phrase, on sent que Passi a bien lu son petit Marcelo. Et on est un peu rassuré. Ça fait même putain de plaisir en fait. Une grande partie de cet épisode est consacré au travail tactique. Inutile d'en faire un résumé écrit mais on sent que l'équipe travaille sérieusement, même si tout ne rentre pas si facilement que prévu chez tout le monde selon certaines images de l'entrainement.

-(Oh putain des gros billets verts).
-(Calme-toi Lass, calme-toi).

Avant l'entrainement d'avant-match, dans les vestiaires du Vélodrome, on voit Diarra et Gomis exhorter leurs coéquipiers : de la simplicité dans les gestes et un début de match sérieux pour Gomis, l'importance de gagner à domicile pour Diarra. A la fin du match, l'intervention de Bedimo dans un vestiaire forcement plus souriant que la semaine derrière -mais pas encore debout sur les tables à chanter, vaut son pesant de cacahouètes.

Le coin du communiquant : un épisode dans la lignée du deux. Une pièce de plus sur les 38 du puzzle de la saison. Pas d'évènements phares si ce n'est, peut-être, la belle rage de la Panthère sur son premier but avec l'OM en L1 et la confirmation que Pelé est un vrai bon gars.

Le coin du réalisateur : ah, le retour de la musique qui annonce un but de l'OM (seulement sur le 2e par contre). Enfin, un résumé de match qu'on prend plaisir à regarder et ça n'a rien à voir avec la qualité du résumé mais tout avec la qualité du jeu proposé par l'OM. J'avouerais même avoir songé à me refaire la 1ère période...

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!