Sign in / Join

HUMEUR | Réflexions sur l'image et sa gestion dans le foot

Plus que jamais dans le Foot actuel, l'image est un élément à ne pas sous-estimer. Interviews, conférences de presse, litiges, réseaux sociaux, la vie et le comportement des acteurs du Football moderne sont désormais étalés et prêts à être décortiqués sur la place publique, il est donc primordial de gérer cette image au mieux et force est de constater que malgré la pléthore de conseillers qui gravitent autour de tout et tout le monde dans le Foot, la gestion de l'image reste un élément désastreux chez certains, allant jusqu'à nuire à leur carrière et probablement à leur vie. Je vais ici donner mon modeste avis sur deux exemples précis, plus ou moins dans l'actualité.

Bien entendu, dans les cas que je vais traiter, je ne suis pas au courant de l'intégralité des faits puisqu'en tant qu'observateur extérieur (et même pas journaliste), je n'ai aucun moyen d'être au fait des coulisses de chaque histoire, c'est pourquoi je ne m'étendrai pas sur les faits et leur teneur, mais plus précisément sur l'image renvoyée puisque c'est de ça dont il est question dans l'article.

Les Réseaux Sociaux

Avant d'étudier les deux cas qui m'ont semblé très à propos pour cet article, je vais faire un point sur les réseaux sociaux et leur influence.

La gestion de l'image sur les réseaux sociaux, en particulier Twitter est un cas extrêmement intéressant car il permet en général de se rendre compte très rapidement si une communication est maitrisée ou pas. Comme le disait très bien l'un des animateurs du compte @TeamOM_Officiel dans notre interview, "Les joueurs venaient auparavant sur Twitter car ils avaient envie d'y être. Aujourd'hui, ils viennent plutôt parce qu’il faut y être."

Pour les Footballeurs pros, Twitter est désormais "the place to be", l'endroit où ils vont soigneusement modeler leur image pour paraître "au plus près" des supporters et du public. Bien entendu, personne n'est dupe, tout ceci est une façade souvent gérée extrêmement maladroitement par des Community Manager sans expérience (Souvent simplement des amis du Footballeur en question), et il arrive qu'on se retrouve dans des situations ubuesques, comme le cas du CM de Bill Tuiloma qui tweetait l'autre jour des messages d'encouragement à Maître Gims pendant que le véritable Bill Tuiloma jouait un match contre Toulon (avant de très vite effacer le Tweet)... Ce genre d'exemple, il y en a à foison dans le Foot d'aujourd'hui.

Il y a aussi les comptes Twitter de joueurs pros qui ne se cachent même pas d'être de gigantesques panneaux publicitaires sans vie. On peut citer Paul Pogba, qui même au delà de Twitter, est devenu lui-même un panneau publicitaire pour Adidas. Mais qu'importe, tant que les 3 millions de Followers lisent les Tweets, les hashtags et les noms des marques, le boulot marketing est fait (Oui, je hais ça).

Au milieu de ce désert de comm' certes parfois maîtrisée mais souvent sans aucun intérêt pour le public, il y a, heureusement, l'oasis de ceux qui gèrent eux-mêmes (ou en majorité) leur image sur les Réseaux Sociaux. Ce n'est certes pas donné à tout le monde car les qualités de communication sont souvent innées chez les gens, mais il y a des footballeurs qui font ça très bien et qui sont de véritables stars sur les Réseaux Sociaux. Le meilleur exemple (francophone) est probablement Michy Batshuayi, qui possède certes des CM qui gèrent les comptes, mais qui poste et échange avec les supporters très souvent de lui-même, ce qui donne à son compte un côté très rafraîchissant. On peut également citer André-Pierre Gignac qui fait ça très bien.

https://twitter.com/mbatshuayi/status/782586179921248256

Bref, les communiquants ont bien compris l'importance des réseaux sociaux car c'est parfois à cet endroit que se fait la réputation (bonne ou mauvaise) d'un joueur. Et cette fois-ci, je ne parle pas de la communication individuelle des joueurs, mais des discussions entre supporters qui, parfois, vont modeler l'opinion publique, en bien ou en mal, en direction d'un joueur. En cela, il est très intéressant d'observer à quel point les comptes de supporters "influents" (> Avec beaucoup de Followers/Amis) ont un rôle à jouer là-dedans, bien qu'ils refusent la plupart du temps de reconnaître cette responsabilité.

Se mettre certains compte influents "dans la poche" est une excellente manière de gérer son image et je peux vous assurer que certains (joueurs ou conseillers) l'ont très bien assimilé.

 

Le cas Franck Passi

On va maintenant entrer dans le vif du sujet avec les cas individuels. Le premier cas pratique qui me vient à l'esprit est celui de Franck Passi puisqu'il est au cœur de l'actualité en ce moment.

Vous n'êtes pas sans savoir que l'actualité de l'OM est actuellement accaparée par le litige entre Franck Passi (ou son avocat...) et l'OM. Si vous vivez dans une grotte vierge de tout réseau social ou site d'actu foot, je vous invite à lire cet article de RMC qui résume assez correctement la situation. En gros, l'ami Francky ne semble pas tolérer la situation précaire dans laquelle il se trouve, suite à sa mise à l'écart du club au profit de Rudi Garcia.

passi

Respectez-moi !

Dès le début, cette histoire a fait ressortir en moi mon penchant d'extrême gauche (on ne se refait pas) et j'ai immédiatement pris le parti de Franck car il me semblait injustement traité dans cette histoire. C'est à ce moment précis qu'entre en jeu la communication car petit à petit, je suis en train de changer d'avis sur le sujet, en grande partie à cause de la communication catastrophique de Maître Carlo Alberto Brusa, l'avocat de Franck Passi.

En effet, plutôt que de tenter de calmer le jeu et de faire preuve de bonne volonté afin de régler cette histoire cordialement (Mais sans forcément concéder quoi que ce soit à l'autre partie), l'avocat de Passi (Connu notamment pour avoir été l'avocat de Franck Ribery dans l'affaire Zahia) a décidé de sortir l'artillerie lourde et de tirer à boulets rouges sur la nouvelle direction de l'OM, méthode qui portera peut-être ses fruits dans cette affaire, mais qui risque d'avoir un effet absolument désastreux pour l'image de son client.

Mon client est meurtri dans sa chair. Un gros chèque l'aidera à remonter la pente !

Mon client est meurtri dans sa chair. Un gros chèque l'aidera à remonter la pente !

Si le but de Franck Passi est de remporter le pactole et de toucher beaucoup d'argent dans cette affaire, alors peut-être que les méthodes de Maître Brusa, à base de menaces et de discours hyper-agressif seront efficaces. En revanche, si comme je le présume et comme il l'a lui-même dit à plusieurs reprises, l'ambition de Passi est de retrouver un banc aussitôt que possible, les méthodes qu'il emploie actuellement (via son avocat) ne sont-elles pas un peu risquées pour son image ? En général, les dirigeants de club ne sont pas particulièrement friands de profils d'entraîneurs si prompts à aller au clash et à exiger des dommages et intérêts pour préjudice moral à tort et à travers, à plus forte raison quand les résultats dudit entraîneur ne parlent pas vraiment en sa faveur (On l'a d'ailleurs vu avec Michel qui se fait systématiquement refouler des clubs dans lesquels il postule, récemment le Bétis).

L'avenir nous dira si Passi cautionne les propos et les actions de son avocat ou s'il tente de les tempérer, mais si je ne parle à aucun moment de qui a raison ou tort sur le fond de cette histoire (je ne m'y risquerai pas, il nous manque trop d'éléments), je ne peux m'empêcher de trouver la forme et l'image renvoyée par le comportement de son avocat absolument exécrables et nuisibles, à terme, à son client en terme d'image.

 

Le cas Lassana Diarra

Puisque c'est d'image dont il est question, le cas Lassana Diarra est très intéressant puisque là encore, on s'aperçoit de l'importance de ce qu'on renvoie en terme d'attitude, de paroles et de comportement, comportement qui nous a, moi et beaucoup d'autres, beaucoup déçus depuis maintenant quelques temps. Entre les propos déplacés sur le club, sa volonté apparente de partir et ses blessures souvent pour le moins étranges, il souffre à présent d'une réputation désastreuse sur Twitter, situation à laquelle il répond en bloquant des centaines de personnes.

Oui mais ils sont méchants avec moi !!

La situation étant posée, il y a des éléments qui font que je ne peux m'empêcher de m'interroger à ce sujet. Il est par exemple désormais reconnu que toute personne ayant côtoyé Lassana au quotidien le décrit systématiquement comme quelqu'un de charmant, professionnel et respectueux en toute situation, il a par exemple été désigné comme Capitaine par tous ses coéquipiers sans hésitation. Son entourage monte d'ailleurs au créneau de temps en temps pour le défendre (c'est de bonne guerre) en se disant systématiquement très surpris de ce qu'on dit de lui.

Encore une fois, dans cet article, je ne vais pas m'interroger sur le fond. Lassana Diarra est-il indigne de respect et se moque-t-il du club ou au contraire est-il victime d'une injuste vendetta sur les réseaux sociaux, justifiant sa mauvaise réputation ? On ne le saura peut-être jamais mais ce qui m'intéresse dans le cadre de cet article est la gestion de son image par Lassana Diarra, une gestion pour le moins calamiteuse.

À ce point ?

Le plus difficile en terme de réputation, c'est de la conserver bonne quand les performances sur le terrain ne sont pas au rendez-vous. Si l'on prend le cas de Romain Alessandrini,  il faut avouer qu'il n'est pas aidé par ses performances sur le terrain. Depuis un an, il enchaîne les blessures et les matchs médiocres, il devient alors une cible très facile pour l'ire des supporters et sa mauvaise communication et ses déclarations maladroites sont autant d'impairs qui ont tendance à l'achever en terme d'image.

Mais dans le cas de Lassana Diarra, il est sans conteste le meilleur joueur de l'OM sur son niveau intrinsèque et avec la première partie de saison dernière qu'il réalise, gérer son image, même en temps de crise (collective et personnelle) devrait être une simple formalité, une ou deux déclarations bien senties (ou bien conseillées...) suffiraient... Mais non. Au lieu de ça, Lassana Diarra a décidé en début de saison de venir régler ses comptes avec la presse en conférence et adoptant une attitude très agressive et offensive, sans jamais reconnaître aucun des tort qu'il aurait pu avoir, ne serait-ce qu'en terme de communication pure. Ce faisant, il a contribué lui-même à creuser la tombe de son image en oubliant la chose la plus importante dans l'exercice de la conférence de presse : En conférence de presse, on ne s'adresse pas aux journalistes mais aux supporters. Même si tu détestes tel ou tel journaliste pour les papiers qu'ils ont pu sortir sur toi, si tu es agressif et hautain, les supporters le prendront pour eux et ce sera irrémédiablement néfaste pour toi.

Je n'arrive pas à comprendre qu'un footballeur de la trempe de Lassana Diarra puisse encore à son âge commettre de telles erreurs de communication. C'est incompréhensible.

Plutôt que de se murer dans un silence coupable (ou reconnu comme tel) et de n'intervenir en public que pour tirer à vue, le bon comportement à adopter (ou à conseiller d'adopter) serait de calmer le jeu et de reconnaître ses propres erreurs, il suffirait d'une ou deux déclarations de Lassana Diarra pour renverser la tendance.

Si je viens devant vous, c'est pour m'expliquer parce que beaucoup parlent à ma place et bien que je sois quelqu'un de plutôt discret qui n'aime pas m'épancher dans la presse et les réseaux sociaux -par timidité probablement- je commence à me sentir obligé de le faire. Tout d'abord, je me reconnais coupable de 2 choses :

  • La première, c'est d'avoir eu des paroles malheureuses (ou qui ont été prises comme telles) sur l'Olympique de Marseille. En effet, si à un moment j'ai pu donner l'impression de manquer de respect au club, mes paroles n'étaient dirigées que vers des personnes, et non une institution. Je n'oublie pas que l'OM m'a relancé alors que j'étais dans une situation délicate, donc si mes propos ont été mal interprétés, je suis coupable de m'être mal exprimé ou de ne pas avoir rétabli la vérité immédiatement.
  • La deuxième chose, c'est d'avoir laissé traîner les choses et de ne pas m'être expliqué plus tôt. Comme on dit, dans la tête des gens, "qui ne dit mot consent" et au lieu de contredire systématiquement les rumeurs farfelues comme quoi j'envisageais un transfert au PSG, en Chine ou je ne sais quoi, j'ai eu le tort de ne rien dire et de laisser filer.

Je vous le dis donc maintenant : Je n'ai jamais triché, jamais simulé aucune blessure et je n'ai jamais fait preuve d'un comportement qui aurait pu porter atteinte au groupe d'une quelconque manière. Libre à vous de me croire ou non mais si je viens ici, c'est simplement pour vous le dire, sincèrement, afin que les seuls sons de cloche entendus ne soient plus ceux de quelques journalistes en mal de scoop.

Si vous entendiez ces mots de la bouche de Lassana Diarra, est-ce que cela n'atténuerait pas la mauvaise image que vous avez de lui ? Si votre réponse est "si", vous avez compris le but de cet article (Si la réponse est "non", vous gâchez tous mes effets, bande de petits chenapans).

En ce qui me concerne, je mettrais beaucoup d'eau dans mon vin sur le cas Diarra s'il faisait (ou avait fait) une déclaration de ce genre.

C'est là tout l'Art de la communication. Être capable de s'expliquer, de rétablir une vérité ou, de manière plus insidieuse, manipuler l'opinion publique à son profit. Pour cela, il existe des conseillers en communication, certains excellents, d'autres moins et ce dont je suis certain, c'est que celui de Lassana Diarra (s'il en possède un), n'est pas vraiment le meilleur du marché.

 

Conclusion

L'image qu'on renvoie aux gens est un point que beaucoup se plaisent à ignorer, prompt qu'ils sont à y voir une force de caractère. "Ce que les gens pensent de moi, je m'en fous !" Ces paroles n'ont malheureusement plus lieu d'être lorsque l'on est un personnage public car l'image et sa gestion sont partie intégrante d'une carrière et dans le monde du Foot, une mauvaise gestion de son image peut mener à des impasses dans l'évolution de sa carrière. À l'inverse, une bonne gestion peut porter aux nues la réputation d'un joueur, à plus forte raison quand ses performances sont au top. Citons Lionel Messi qui est arrivé à conserver sa réputation de gentil garçon timide (alors même que selon certaines sources, c'est loin d'être un modèle d'humilité). Il y a également ceux dont les performances ne sont pas forcément au firmament mais qui vont sauver leur réputation par une communication parfaitement orchestrée (et naturelle). On peut citer Michy Batshuayi dans ce créneau.

Dans le cas Franck Passi, j'ai peur que la mauvaise gestion de son image ne rende plus difficile son accession à un nouveau poste d'entraîneur. Dans le cas Lassana Diarra, sa mauvaise gestion d'image a fait qu'il est maintenant détesté d'une bonne partie des supporters de l'OM et sa promptitude à se déclarer libre risque de beaucoup refroidir les clubs qui envisageraient de s'offrir ses services.

Par conséquent, s'il est une chose à conseiller aux Footballeurs et aux acteurs du monde du Foot, c'est qu'ils ne devraient jamais sous-estimer leur image et sa gestion car une réputation mal gérée n'apporte jamais rien de bon, l'entourage en souffre, les performances sur le terrain sont impactées et par là même, la carrière.

Les gars, vous êtes blindés de fric, utilisez-le intelligemment. Si vous êtes pas doués en communication (c'est un métier), privez-vous d'une de vos futures bagnoles et engagez une bonne boite de de comm' spécialisée dans la gestion de l'image, vous verrez, ça vous changera la vie !

Merci qui ?

 

3 comments

  1. Latche 12 novembre, 2016 at 18:14 Répondre

    Dans la catégorie « gestionnaire d’image « on pourrait rajouter le sémillant Michel !
    Soucieux de conserver sa côte outre Pyrénées il n’a cessé de se dédouaner des mauvaises perfs de son équipe en tapant sur les joueurs.

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!