Sign in / Join

NintendOM : La portable insupportable

Sa mise en vente était annoncée depuis longtemps, et voici que sort enfin la NintendOM. Cette toute nouvelle console portable aura bien du mal à nous consoler, tant les ambitions de ses concepteurs ont été revues à la baisse.

NintendOMUn écran de fumée

La première impression qui se dégage de l'emballage est plutôt convaincante. Le design est soigné. Il est vrai que la mise en boîte est devenue une spécialité de la série "OM". Tout juste pourrions nous regretter le look capillaire du logo "number eleven inside", mais ce serait tiré par les cheveux.

Numbereleveninside

Malheureusement, ce sentiment initial laisse vite la place à la désillusion. Comme cela est souvent le cas avec la série "OM", la finition n'est pas au rendez-vous. Force est de constater que la console est la seule de sa génération à ne pas disposer d’un écran tactique. Il ne faut donc pas s’étonner de ce qu’elle soit également dépourvue du moindre stylet de jeu.

L’ibère vient

Plus surprenant est le fait que la seule notice disponible soit rédigée en espagnol mal traduit. Sans doute est-ce lié à la conception de la NintendOM, préalablement confiée à un studio de développement argentin, puis espagnol. Pour des raisons techniques obscures, le projet Passi ensuite entre les mains de plusieurs experts, qui commirent plusieurs impairs.

Outre la notice, il semble que les plans eux-mêmes furent établis en espagnol mal traduit. C'est ce qui expliquerait les profonds remaniements subis par la console depuis sa présentation initiale, à l'étroit. Et au regard de ces changements, ceux qui avaient précommandé la NintendOM sont en droit de s'offusquer.

Il n'y a guère qu'un bouton

Si la première version laissait entrevoir de nombreuses possibilités, avec pas moins de quinze boutons, on ne peut que déplorer qu'il ne subsiste finalement qu'un seul bouton énigmatiquement nommé "Vente". Certes, ce choix audacieux simplifie considérablement le gameplay. Mais lors de parties un peu complexes, la prise en mains risque fort de déboucher sur une prise de tête.

comparatifNintendOM

On retrouve cette même tendance à l'épuration au niveau des ports. Deux sont disponibles, mais il s'agit d'un vieux port et d'un port d'armes, ce dernier étant supposé accueillir des cartouches de 7,62. A ce compte là, les concepteurs auraient pu carrément nous proposer une NintendOM sans port, ce qui en aurait fait la première console halal de l'histoire du jeu vidéo.

Un jeu dangereux

Difficile de se forger une idée des possibilités de jeux offertes par cette nouvelle déclinaison de la série "OM". Un seul titre est pour l'instant disponible. Fourni avec la console, "Morse" vous met dans la peau d'un employé chargé de traduire en morse les communiqués abscons de l'Olympique de Marseille. Le challenge est certes élevé, et le jeu tire parti de l'unique bouton de la machine, mais l'on est vite frustré de constater que le licenciement est la seule issue possible. "Game ovaire", comme le dirait un célèbre commentateur sportif.

Morse

Le distributeur de la NintendOM justifie l'absence de jeux par le fait qu'il n'y ait pas pour l'instant de joueurs. S'agit-il d'un point de vue existentialiste, d'un sophisme, ou plus simplement d'une connerie sans nom ? Nous le saurons prochainement, et nous ne manquerons pas de vous commenter la sortie d'éventuels jeux.

La fiche technique

Processeur : number 11 inside

Prise de casque : oui

Résolution : non

Vidéo : gag

Audio : sortie Jack Kachkar

Alimentation : énergie du désespoir

Autonomie : 10 premières minutes de jeu

Date de sortie en France : le 14/08/2016

Date de sortie en Europe : il va falloir attendre un peu

2. Les jeux >

2 comments

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!