Sign in / Join

#VenteOM : QUE PEUT APPRENDRE LE FUTUR REPRENEUR DE L’ÈRE LOUIS-DREYFUS ?

STATISTIQUES | Après ce qui restera comme une des pires saisons depuis bien longtemps, l'OM est à un carrefour de son histoire. Impossible de dire, à l'heure où ces lignes sont écrites, si le club sera racheté cet été ou plus tard. Néanmoins, cela fait maintenant 20 ans que le club a été récupéré (pour 1 Franc symbolique) par Robert Louis-Dreyfus.

20 saisons de hauts et de (très) bas, pleines de surprises, bonnes ou mauvaises et d'aventures diverses et variées. Voici donc quelques données chiffrées essayant d'analyser ce qui restera comme une époque marquante de l'Histoire de notre club (en bien ou en mal, c'est un autre débat). Cet OM étant aujourd'hui moribond, on peut parler d'autopsie.

Quelques éléments observables

  • Les coachs les plus capés sont ceux ayant eu les meilleurs résultats. Dans un club que l'on qualifie souvent de "spécial", on se rend compte que ce sont les politiques sportives cohérentes sur le moyen terme qui sont payantes. Terriblement banal. On peut aussi rétorquer que ce sont les résultats qui ont fait qu'ils ont pu garder le job sur la longueur. L’œuf ou la poule...

  • On constate, toujours chez les coachs, une sorte de plafond de verre autour des 1,70 points par match. Jeannot Fernandez, Gerets et Bielsa restent scotchés à cette barre (on les départage au nombre de matchs joués). Seuls deux coachs ont passé cette barre : Deschamps et Courbis (pour les performances que l'on sait).

  • La période 2005/2011 (correspondant peu ou prou à l'ère Pape Diouf) est, de loin, la plus prolifique pour le club qui ne sort jamais du top 5. On revient aux fruits récoltés par la cohérence...

  • Sur 20 saisons, l'OM est européen 13 fois. 2 fois finaliste. 5 qualifications consécutives en Ligue des Champions (de 2008 à 2012).

  • Certains joueurs un peu tombés dans l'oubli (Kaboré, Fanni, Meité, Brando...) témoignent d'une belle fidélité au maillot bleu et blanc. Et on ne parle pas de saisons passées au club mais de matchs joués, avec donc un certain mérite.

  • Sans compter les périodes de travaux, le stade n'a jamais été rempli au dessous de 80%... à part ces deux dernières saisons. Notons que les chiffres officiels comptent toujours tous les abonnés comme présent, ils sont donc biaisés, mais l'évolution n'en reste pas moins observable. Le pic est atteint en 2004/2005 (88%) pour venir encourager Peguy Luyindula, Sergio Koke et Eduardo Costa.

A bon entendeur...

Le futur propriétaire de l'OM serait avisé de s'inspirer du bilan de son prédécesseur, moins pour ce qu'il faut faire que pour ce qu'il ne faut pas faire.

Cohérence, patience et compétence n'ont pas été des concepts très à la mode à la Commanderie ces deux dernières décennies. Ils devront être les prérequis d'un nouveau projet que l'on espère tous plus fructueux que celui-ci.

TagsMLDRLD

1 comment

  1. Latche 7 juin, 2016 at 13:52 Répondre

     » Notons que les chiffres officiels comptent toujours tous les abonnés comme présent, »…
    Si je ne m’abuse la LFP procède après les matchs à une estimation précise des abonnés et ne compte pas les absents.

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!