Sign in / Join

U17 CHAMPIONS DE FRANCE (92) | Gadi et sa génération, dignes successeurs de celle d'Ayew ?

Lorsque la saison 2008-2009 commence, de nombreux observateurs sont très optimistes sur les chances de l'OM de faire de nouveau une belle saison en 16 ans nationaux. En effet, le groupe composé des joueurs nés en 1992 semble plus complet que son prédécesseur qui se caractérisait surtout par une grosse solidité défensive et trois gros talents devant (Péchart, Crus et Ayew). Cette équipe avait également été titrée championne de France en 14 ans fédéraux avec déja Eric Thiery à sa tête.

De plus, 5 joueurs titulaires de cette équipe avaient déjà été titrés l'année précédente. Le gardien Boukhit dont le penalty arrêté en demi-finale contre Nantes avait assuré la qualification en finale, le défenseur Galvan, les milieux Moulet, N'Doumbou et le capitaine NKoa, qui avaient tous les 3 joué et gagné la finale contre le PSG. Mais la star de cette équipe c'est Chris Gadi. Le jeune attaquant, arrivé un an plus tôt à l'OM, est très prometteur. L'equipe a par ailleurs été renforcée par l'arrivée d'un milieu sénégalais Yves Baraye.

image

Il existe également beaucoup d'attentes autour des défenseurs centraux Abbas et Lowinsky, et des milieux offensifs Ammari et Zenafi. L'équipe type est complétée par deux latéraux, Samat et Paoletti, et par un attaquant, Savino.

Un début de saison sur les chapeaux de roues

Le début de saison est excellent et l'OM qui, suite à une victoire 3-2 à Nice au soir de la 5ème journée,  devient 2ème à deux points du leader. Après une lourde défaite 4-1 chez le leader Montpellier, marquée par l'expulsion de Yidikes, et porté par un Chris Gadi qui enfile les buts, l'OM enchaîne une série de victoires, parfois assez lourdes et seulement entrecoupées d'un accident contre le Cavigal de Nice à domicile.

Lors du mois de mars, l'OM prend sa revanche sur son rival Montpellier en faisant tomber le leader invaincu 2-1 malgré l'expulsion de NKoa en première mi-temps. Gadi de la tête puis Moulet sur penalty permettent à l'OM de se rapprocher de la première place. À noter par ailleurs que Gadi est à ce moment-là un des piliers de l'équipe de France des U16.

image

Malheureusement, les jeunes olympiens ne résistent pas à la pression et chutent 0-2 à domicile contre Grenoble lors du match en retard qui aurait pu leur permettre de revenir à un point de Montpellier. Ils craquent de nouveau deux journées plus tard en perdant 1-3 à domicile et se font même dépasser par leurs bourreaux grenoblois qui deviennent 2ème avec un match en moins à 5 journées de la fin.

Une qualification inespérée pour le tournoi final

Heureusement pour l'OM, Grenoble craque à son tour et une serie de victoires, conclue par une dernière victoire 1-0 à domicile contre Cannes, permet à l'OM de terminer meilleur deuxième avec 86 points et donc de se qualifier pour le tour final.

Le tirage au sort de cette phase finale est très difficile pour l'OM, qui se retrouve avec Toulouse et les épouvantails Montpellier et PSG, deux clubs qui ont beaucoup impressionné cette saison. De plus, les marseillais sont privés de deux joueurs majeurs, qui se sont blessés et qui sont forfaits pour la compétition, le gardien Boukhit et le défenseur central Galvan, qui vont être suppléés par Yidikes et Abbas.

L'OM est cette année considéré par de nombreux observateurs comme une des plus faibles équipes du tournoi et n'est clairement pas identifiée comme un des favoris pour le titre. Ainsi, l'équipe se présente très motivée et avec beaucoup d'humilité pour affronter l'ogre parisien lors de la revanche de la finale de l'année précédente. Le PSG de Sabaly, Landre, Diarra, Kebano, Bahebeck et Kamghain est favori pour ce match. Mais les jeunes olympiens font mieux que tirer leur épingle du jeu, et si le score reste nul et vierge, c'est l'OM qui gagne aux points avec un milieu dominateur et un gros match de Gadi qui marque un but à la dernière minute refusé pour hors-jeu. Dans le même temps, Montpellier bat Toulouse 1-0.

L'OM retrouve ensuite son rival Montpellier pour un match déjà décisif. Le match est très engagé et se termine sur un nouveau 0-0 pour l'OM qui a donc 2 points en 2 matchs. Dans l'autre match du groupe, le PSG s'impose 2-0 contre Toulouse. Avant la dernière journée, le PSG est donc leader avec 4 points et une différence de but de +2, devant Montpellier à 4 points avec une différence de buts de +1, et l'OM à 2 points. En cas de victoire lors du dernier match, Montpellier et le PSG sont assurés de se qualifier. S'il y a match nul, l'OM doit s'imposer par au moins 3 buts d'écart pour retourner en finale un an plus tard.

Retour au dossier complet

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!