Sign in / Join

MERCATO OM | LE BILAN DU DÉGRAISSAGE (3/4)

MERCATO | Nous l'expliquions au début de l'intersaison, l'OM devait maigrir pour séduire cet été. Quelques jours après la clôture du mercato, OMFORUM fait le bilan calmement, se remémorant chaque partant. Troisième partie : le secteur offensif.

om commanderie vendre

A Marseille, la grande braderie n'a pas eu le même succès que son homologue lilloise

Attaquants

Jordan Ayew : parti à Lorient pour 4 millions. Une belle vente, qui vient confirmer l'existence d'une voie commerciale Marseille-Lorient, matérialisée par la bonne entente Loïc Féry/Vincent Labrune. Entre technocrates du football, on se comprend et s'apprécie, mais attention au délit d'initié.

André-Pierre Gignac : n'a pas voulu partir, et amorce sa dernière saison en tant que principal leader de l'effectif, sur le terrain comme en dehors. Comme Morel, peut-être ambitionne-t-il d'être prolongé, quitte à réduire ses émoluments ? Son implication est pour l'instant parfaite, mais ne fait pas (encore ?) oublier ses errements passés.

Dimitri Payet : a lui aussi refusé de partir. Son excellente pré-saison suggérait qu'il avait trouvé sa place dans l'équipe mise en place par Marcelo Bielsa, mais il n'a pas tout à fait confirmé ses excellentes dispositions en match officiel. A néanmoins le potentiel pour devenir un des joueurs les plus importants de l'équipe, si toutefois sa motivation reste intacte. On imagine sans peine qu'il animera le marché des transferts l'été prochain.

Saber Khalifa : le finaliste du Mastre d'or a été prêté avec option d'achat au Club Africain. Il a refusé le Golfe où de belles opportunités financières l'attendaient.

Florian Raspentino : transféré à Caen pour 0,5 M€.

Billel Omrani : Curieusement, il n'a jamais affiché l'ambition de lancer sa carrière dans un club de L2 ou de National. À la place, par fidélité ou par paresse, il semble viser un poste de titulaire en CFA2. Pourquoi pas, après tout même les taudis ont besoin de piliers.

Modou Sougou : prêté à l'ETG à la dernière minute, le club paye encore plus de la moitié de son salaire.

 

LIRE AUSSI :

1ère partie : le secteur défensif

2ème partie : l'entrejeu

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!