MERCATO OM | LE BILAN DU DÉGRAISSAGE (2/4)

MERCATO | Nous l'expliquions au début de l'intersaison, l'OM devait maigrir pour séduire cet été. Quelques jours après la clôture du mercato, OMFORUM fait le bilan calmement, se remémorant chaque partant. Deuxième partie : l'entrejeu

marseille soleil couchant

le soleil se couche sur certaines aventures phocéennes

Milieux de terrain

Morgan Amalfitano : Après avoir baladé de nombreux clubs français et anglais, il a finalement signé à West Ham, pour 1,5M€. Son cas est symptomatique de la gestion humaine "pragmatique" de la direction olympienne, et des tensions entre Labrune et Bielsa quant à la gestion de l'effectif.

Larry Azouni : transféré à Nîmes.

Benoît Cheyrou : Situation inextricable. Le Mastre d'Or 2014 refuse de baisser son salaire, et rejette toutes les propositions. Désormais écarté du groupe mais à l'image de l'affaire Amalfitano, Bielsa et Labrune se renvoient la paternité de ce choix. On le sait suffisamment fin stratège pour exploiter ce flou et, peut-être, fédérer le groupe autour de son cas personnel. À ce point, résilier son contrat et lui payer les neuf derniers mois de son salaire serait certainement un moindre mal.

Alexander N'Doumbou : selon certaines sources, il aurait été prêté au Portugal. Rien d'officiel toutefois.

Foued Kadir : prêté au Betis avec option d'achat obligatoire en cas de montée. Le club continue néanmoins de payer la moitié de son salaire.

Kevin Osei : a pris l'oseille et s'est tiré #nevergetsold

Alaixys Romao : A trouvé sa place dans l'axe de la défense, il pourrait être un des joueurs clés du système Bielsa; celui qui transforme le 3-3-1-3 en 4-2-3-1. Un gros pari.

Mathieu Valbuena : la belle histoire qui le lie à l'OM a pris fin. Parti au Dynamo de Moscou pour 7 M€, il restera comme une des plus grandes réussites de la post-formation olympienne, à qui Lino Treize avait rendu un vibrant hommage.

valbuena-en-russie

 

LIRE AUSSI :

1ère partie : le secteur défensif

3ère partie : le secteur offensif

 

Répondre