Sign in / Join

OBJECTIF MATCH | S5E5 : "s'en servir dans les deux sens"

Objectif match est une série de documentaire hebdomadaire diffusée sur OMTV, dans lequel on suit la vie du groupe professionnel de l'OM. Scènes de vie, entrainements, et matchs, le documentaire couvre toute la semaine.

OMForum fait pour vous un compte-rendu de chaque épisode et vous fait ressortir ce qu'il ne fallait pas rater.

Voici le trailer de l'épisode de cette semaine (et le lien pour visionner l'épisode complet intitulé "Sur la voie" si tu es abonné) :

Ce cinquième épisode d'Objectif Match s'ouvre par l'habituel retour en images de l'épisode précédent tandis qu'on écoute Passi positiver en conférence de presse et Sarr nous expliquer que les entames sont moyennes et que l'équipe est déconcentrée en fin de match, ce qui n'est guère réjouissant dans l'optique de remporter un match. Il sera ensuite beaucoup question des différentes facettes de l'entrainement.

A l'entrainement comme en finale de Ligue des Champions

C'est comme ça qu'on a perdu contre Nice ! On joue que les contres putain ! J'suis au collège.

bedimo-frustration

Bedimo peu amène quant à la performance de ses coéquipiers.

J'adore cette réaction de Bedimo. Et tu peux me dire "oui, mais qu'il soit bon sur le terrain et ensuite il pourra parler". Non. Évidemment, on a tout intérêt à ce qu'il soit bon, et je suis certain qu'il va finir par l'être si on lui laisse un peu de temps, mais il a également été recruté pour son expérience et son rôle de leader dans une équipe qui en manquait clairement. Alors, quand il rentre un peu dans ses coéquipiers, quand il leur titille l'ego avec les crampons, quand il les prend pour de jeunes petites merdes pour les vexer : je suis satisfait.

Si t'as regardé le teaser (juste au-dessus) tu comprends le sous-titre. Si tu l'as pas fait c'est con, va le faire tout de suite. Sur le ton de la boutade, un membre du staff répond au coup de gueule de Bedimo par un "on dirait qu'il joue la finale de la Ligue des Champions". Oui, justement, tu joues dans un des plus faibles OM depuis les années 2000 alors si tu n'as pas le talent, assure-toi d'avoir la rage à chaque instant où tu touches le ballon pour ce club magnifique.

 

A l'entrainement, tous les ingrédients sont réunis

Passi et Fernandez inculquent à leur équipe les bonnes méthodes. Ils parlent d'être bien orienté à la réception du ballon afin de pouvoir contrôler dans le bon sens et éliminer l'adversaire (voire plusieurs, soyons fous) mais également de bien "orienter la fermeture" afin d'obliger l'adversaire à passer la balle là où on veut pour ensuite la récupérer plus facilement. Ils veulent du jeu en deux touches afin de fluidifier les transmissions, accélérer le jeu et déstabiliser plus facilement l'adversaire. Ils insistent également sur le fait d'appuyer les passes (la base) et de toujours mettre une pression sur le porteur de balle adverse. On a là les fondamentaux d'un football plaisant et qu'on aime, reste à les appliquer pendant 90 minutes.

pompes

Je te laisse constater à quel point les pompes à la Commanderie s'effectuent de manière bien plus professionnelle qu'au Camp des Loges...

En revenant sur la défaite à Nice, Fernandez explique qu'il faut "s'en servir dans les deux sens". En effet, l'émotion négative de la défaite dissipée, il faut absolument réussir à peaufiner les 60 minutes positives et à juger sévèrement l'entame de match et les 20 dernières minutes en mettant les joueurs devant leurs responsabilités. La concentration, ça se travaille, et la fatigue, elle est pour les deux équipes (quid de la préparation ? Et rappelons que l'OM a bel et bien un préparateur physique en la personne du Belge Pieter Jacobs contrairement à ce qu'on peut lire ci et là sur Twitter). Une équipe de haut niveau ne peut avoir de telles faiblesses si facilement identifiables par les adversaires.

Constatant le niveau tactique peu élevé des jeunes joueurs, un travail pédagogique a été entrepris. En effet, Fernandez insiste sur le fait qu'il est primordial pour le joueur de "savoir ce qu'il fait et pourquoi il le fait". Ainsi, à la veille des matchs les répétitions tactiques -renommées "arrêt sur image"- ont pour seul but la communication et la coordination des déplacements. Et oui, comme à l'école, c'est bien d'apprendre par cœur les tactiques mais les comprendre c'est encore mieux.

tactique

-Alors, quand Bafé prend la profondeur, Vainqueur tu couvres le déplacement du 6 adverse, Thauvin tu anticipes la passe latérale, Njie tu montes d'un cran pour couper la transition et...
-euh, coach, on est quelle couleur nous ?
-...

A l'entrainement, des heures sup'

L'année passée, on a beaucoup tancé Michy pour sa maladresse devant le but. Les anciens disaient "il n'a qu'à faire comme Papin, des heures de frappes en rab". Le plupart de ces gens ignoraient que Michy s'astreignait déjà à des séances de frappes supplémentaires et il était un des seuls attaqua... ah oui merde, on avait qu'un attaquant l'année dernière (jusqu'à l'arrivée hivernale de ce bon vieux Fletcha, on l'embrasse). Bref, cette année on apprend que les joueurs arrivent en avance (je demande la Schedule Line Technology pour Diarra) et beaucoup restent une fois l'entrainement achevé. Diantre que c'est beau. Parmi eux, Gomis évidemment. Thauvin également, un habitué (demandez à Cassard) mais aussi Hubocan, Vainqueur, Njie, Sarr et Sakai. On peut apercevoir le dernier, sûrement un peu déçu de ne pas atteindre les 15km/match, effectuer quelques folies sous forme de tours de terrain.

Point blessés : quelques images d'Alessandrini qui reprend, de Diarra qui renforce son dos, de Fanni qui effectue sa préparation et du jeune Sané. Aucune de Diaby.

Le match

Comme tu as remarqué, la publication de ce résumé d'Objectif Match est un peu en retard. Laisse-moi t'expliquer pourquoi. OMForum a eu quelques problèmes techniques, du coup les virements aux rédacteurs du site ont été annulés. En l'absence de rétribution, j'ai décidé de faire grève. Les problèmes étant résolus, me revoilà ! C'est beau le bénévolat hein.

Cela dit, pas de résumé du match, déjà parce que des souvenirs désagréables de défaite ressurgissent et parce que c'est trop loin désormais, on passe à autre chose.

passi-pls

Voilà ce que l'évocation du match à Nice provoque chez moi. La PLS verticale, tu connais ?

Toutefois, j'ai noté ceci : encore un discours de Gomis et Bedimo qui s'imposent clairement comme des leaders bavards et bruyants.

 

Le coin du communiquant : pas le temps, pas le temps, pas le temps.

Le coin du réalisateur : ibid.

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!