Sign in / Join

Rocket League, quand FIFA rencontre Micromachines

JEUX-VIDEO | Analyse de Rocket League, jeu évènement de cet été 2015

rocket league

Bon, c'est quoi ce truc ?

Encore un jeu pourri genre PAS Call of Duty auquel personne ici va jamais jouer, c'est ça ?

Rocket League est un jeu sorti début juillet, c'est récent. C'est un jeu de foot et de voitures. En gros, vous pilotez des sortes de voitures télécommandées et vous devez pousser un gros ballon dans des cages. Un peu comme ils font dans Top Gear, parfois.

C'est en réalité la "suite" d'un jeu du même genre : "Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars!" (Ça s'invente pas) dont je ne vous parlerai pas car je n'y ai jamais joué. Beaucoup de gens disent que les 2 jeux se ressemblent beaucoup (trop), moi, je m'en fous grave.

Bien sur, ça se joue en ligne et il n'y a pas le moindre intérêt à jouer contre des bots.

Oui, du foot en voiture, d'accord oui. Et c'est bien alors ?

Je vais rapidement passer sur les Graphismes. C'est de la voiture télécommandée de base façon "Re-volt" dans une ambiance un peu Cyber-futuriste-mais-pas-trop. C'est pas trop moche, ça ne pose aucun problème particulier visuellement, on s'en fout.

Parlons plutôt du Gameplay.

Je l'ai dit dans un précédent post, ce jeu m'a captivé dès le début. Depuis sa sortie, il fait un véritable carton sur Steam (Souvent plus de 100 000 joueurs connectés) et commence à faire un peu le buzz ça et là sur le net.

Et en y jouant, j'ai bien compris pourquoi.

rocket league gameplay

C'est un jeu incroyablement prenant dont il est quasi impossible de décrocher une fois qu'on est dedans. Les parties sont d'une telle nervosité et d'une telle rapidité (5 minutes par match) que rarement un jeu ne m'aura causé à ce point le fameux syndrome du "Bon allez, encore une et j'arrête !".

De plus, débutant ou confirmé, le fun est absolument immédiat. Vous vous régalerez même dès votre première partie et même alors que vous n'avez rien compris du jeu, vous arriverez surement à faire des trucs classes.

Si vous vous intéressez aux avis des grands journalistes spécialisés, vous lirez souvent que Rocket League est un jeu "Facile à comprendre, difficile à maitriser". A mon sens, c'est faux. Rocket League est un jeu facile à comprendre ET facile à maitriser. Vous croiserez forcément des mecs qui ont 1000h de jeu et qui vont vous bassiner comme quoi en fait c'est beaucoup plus technique qu'il n'y parait, le Gameplay est en réalité très profond nanani nanana.

Non.

Le Gameplay est simplissime. 1 bouton pour avancer, 1 pour reculer, 1 pour sauter, 1 pour "faire des dérapages", 1 pour activer le boost et un dernier pour changer de mode de caméra (centrée sur le ballon ou non). C'est tout. D'ailleurs, si vous achetez le jeu, allez faire le tuto. Il dure 30 secondes. Non mais, VRAIMENT 30 secondes. Et c'est bien suffisant pour comprendre tout ce qu'il y a à comprendre : Il faut conduire une voiture et percuter un ballon pour le faire rentrer dans des buts.

Une affaire de timing

Tout le reste est affaire de timing. Le ballon est très gros et très lent et les voitures étant beaucoup plus rapides, il faut trouver le bon timing pour taper dedans et pas passer à côté. C'est une question d'habitude mais il ne vous faudra certainement pas 100h pour arriver à taper dans le ballon, à faire des arrêts et à marquer des buts.

A la limite, le seul truc qui peut être long à maitriser, c'est la tactique si vous voulez jouer en équipe (J'ai entendu dire que le jeu commençait à faire son trou en e-Sport), mais certainement pas le Gameplay en lui-même et c'est TANT-MIEUX !

En effet, gros noob ou joueur confirmé, vous verrez toujours des mecs sauter n'importe comment et rater le ballon, le fait qu'on joue avec des voitures (donc des trajectoires "droites") rend forcément les parties "maladroites", on voit souvent 4 bagnoles se précipiter en sautant vers le ballon sans arriver à le toucher et c'est selon moi un des charmes du jeu. On n'a pas affaire à un jeu ultra pointu où une bonne équipe vous explosera sans que vous puissiez voir ou toucher le ballon. Il y a certes des différences entre les bons et les mauvais joueurs, mais au final tout le monde a sa chance et tout le monde s'amuse.

Ça a l'air con comme la lune, ce concept, pourquoi c'est si sympa ?

C'est sympa parce que les sensations de jeu sont bien foutues, parce que les mécaniques de Gameplay sont parfaitement calibrées. La vitesse des voitures, avec ou sans boost, la vitesse du ballon, les rebonds du ballon sur les murs ou au sol, tout est absolument idéal. On ne peste à aucun moment contre le jeu en lui-même. Jamais.

Et le fun vient aussi (et surtout) des moments classes que le jeu va vous offrir. Un sauvetage à 1 cm de la ligne, un retour en trombe pour récupérer le ballon au dernier moment, un saut contre un mur et un but en "reprise de volée", tous ces moments sont légion dans le jeu et rendent sa pratique et ses "moments forts" incroyablement gratifiants dans la réussite et pas trop frustrants dans l'échec.

Je peux vous dire que quand un tir adverse part droit vers la lucarne et que vous revenez à coup de turbo en roulant sur les murs pour sortir le ballon sur la ligne, c'est la classe ultime et après quelques heures de jeu, ça arrive vraiment de temps en temps.

Pas de défaut, alors ?

Pour l'instant, non. Le seul défaut qui risque de poindre serait la lassitude ou plutôt la vitesse à laquelle la lassitude va apparaître. Il faut se méfier de ce genre de jeu "Champagne" car souvent, on s'éclate comme des fous mais on se lasse au bout de quelques parties et tout tombe un peu à plat.

Pour l'instant, après quelques heures de jeu, je ne ressens pas encore de lassitude, j'ai donc bon espoir que le jeu tienne sur la durée, surtout qu'il ne demande aucun investissement (Si ce n'est financier, j'y reviendrai) particulier. Il fait 2 Gigas, il se lance presque instantanément, on trouve une partie en 10 secondes et les matchs durent 5 minutes. Le jeu idéal pour jouer vite fait quand on a un petit moment de libre dans sa journée. Rocket League est un peu le Angry Birds du jeu PC (et Consoles de Salon).

Après, on pourra être un peu déçu qu'il n'y ait aucun mode de jeu, je sais pas, des tournois, des championnats, des trucs un peu plus poussés que de la "partie classée" qui ne sert qu'à matchmaker les joueurs de même niveau ensemble ou à gagner des chapeaux (Oui, des chapeaux pour mettre sur la voiture). Après, le jeu vient de sortir et il sera probablement souvent mis à jour.

Bref, Rocket League est un jeu super cool, accessible et addictif qui va vous régaler à coup sur. Reste juste à savoir pendant combien de temps.

Je précise que le jeu est à 20 euros sur Steam et probablement au même prix sur le PSN (Même s'il y est gratuit en ce moment). 20 euros, c'est un peu cher mais si je dépasse les 15-20 heures avec un fun intact, je ne m'en plaindrai pas.

Disclaimer : les jolis screenshots de cet article sont issus de Google Images. Si cela pose problème à certains, qu'ils le disent et je les enlèverai en grommelant un peu.

2 comments

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.