Sign in / Join

QUI VEUT LA PEAU DE MARCELO BIELSA ?

pulp fictiom

La chasse est ouverte ! Avec un Marcelo Bielsa affaibli dans le sprint final, les contempteurs du stratège argentin sortent du bois pour tirer à vue. Revue d’effectif :

1) Les aigris opportunistes

diouf

Pape Diouf et son égo ne se sont pas remis de leur éviction par Vincent Labrune, il y a 5 ans. Désormais, tous les prétextes sont bons pour défriser VLB des racines à la pointe, y compris taper sur Marcelo Bielsa. Dommage, car le Pape connait le football. Dans un autre contexte, peut-être aurait-il même loué de toute sa verve alambiquée, "le charme romantique du tango Bielsiste".

bouchet

Tout aussi rancunier, l’intrigant Christophe Bouchet ne digère toujours pas son échec à l’OM, et le fait que son opinion n’intéresse jamais personne. A bout de troll, il a finalement lâché dans la Provence que « Bielsa est la pire chose qui soit arrivée à Marseille ».

Parole d’expert : Bouchet est le président qui donna les pleins-pouvoir à José Anigo, vendit Drogba pour acheter Luyindula, et ne parvint jamais à remporter le moindre titre malgré la meilleure équipe de l’OM depuis 10 ans. Et si la pire chose qui soit arrivée à l’OM, c’était lui ?

2) Les journalistes people bien de chez nous

LarquéAu sein du paysage sportif franco-français, Jean-Michel Larqué est une incontestable curiosité. Caution technique respectable de TF1 pendant 15 ans, il a fusionné, au fur et à mesure des années, avec l’intellect de Thierry Roland, pour devenir Aigreur-Man : le Super-Héros moitié tacticien périmé, moitié poujadiste assumé.

Il n’est donc pas surprenant que Bielsa finisse par subir les super-pouvoirs de Larqué Foot et ses Avengers du bon goût footballistique français. Larqué ne « comprend pas la Bielsamania et se demande combien de temps ça va durer ». Après le souper, Jean-Michel s'est promis d’appeler la maréchaussée pour tapage nocturne des fans de Bielsa.

menesDans la catégorie des peines-à-jouir, Pierre Ménès est incontestablement le poids lourd. Déversant son fiel dans chaque média depuis des décennies, son taux de cynisme a suivi, au fil des années, une courbe inversement proportionnelle à celle de la densité de son argumentation. Pierre Ménès a-t-il jamais effectué une analyse étayée, basée sur des véritables données techniques ?

Bercé trop prêt du réfrigérateur, Petit Pierre a dû subir, au cours de sa vie, son lot d’attaques ad hominen, qui l’ont blessé et fait souffrir dans sa chair. Il reproduit aujourd’hui le cycle, en snipant truismes et sophismes à la télévision. Il avait lancé le Ancelotti-bashing, puis le Jardim-bashing, avant que les résultats des deux entraineurs lui donnent définitivement tort. Aujourd’hui, il profite de la faiblesse de Bielsa pour déverser son restant de cartouches. Faible avec les forts, fort avec les faibles.

3) Les faux-amis

courbisAu premier rang, accusé Courbis, levez-vous ! Toujours inconsolable après son échec marseillais, toujours sans le moindre palmarès autre que judiciaire, ce bon vieux Rolland reste l’ami qui ne vous veut pas que du bien.

Sous ses dehors paternalistes et bienveillants, il sait ironiser de toute sa gouaille pour tourner en ridicule l’estranger fada qu’est à ses yeux Bielsa. Oui, Rolland est comme ça, il préfère les entraineurs locaux à El Loco. Et s’il peut préparer le terrain pour ses amis, pourquoi se gêner ? Tant que ça reste en famille.

tapieLa combine à Nanard est un refrain d’un autre siècle, mais en terme de pouvoir d’influence, Bernard Tapie sait encore y faire. En rachetant la Provence, il s’est offert un porte-voix idéal pour diffuser ses avis sur l’OM et imprimer l’actualité du club.
Certes, bien avant lui, le quotidien marseillais savait déjà tordre la réalité pour servir ses amis et ses propres intérêts, mais aujourd’hui, la cible a changé. Comme Pape Diouf, quand Tapie qualifie Bielsa de "El Guignolo" c’est Labrune qu'il vise.

4) Les entraineurs corporatistes

duprazEux, ce sont les cancres du fond de la classe. Les sous-doués qui doivent se serrer les coudes pour ne pas redoubler en L2 tous les ans. Et puis s’ils peuvent faire un croche-pied aux bons élèves quand ceux-ci reçoivent une mauvaise note, ils ne s'en privent pas.

Ce week-end, Pascal Dupraz, du haut de son immense palmarès et de sa science footballistique reconnue internationalement, a cru bon de juger que « Monsieur Bielsa avait décidé de se moquer du football contre Lorient ». Quand il a entendu ça, le Football a immédiatement appelé la gendarmerie, lui qui se fait violer par Mr Dupraz à chaque match durant 90 minutes.

Fin de partie

Marcelo Bielsa va sans doute quitter l’OM. Si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera dans 6 mois ou l’an prochain. Cela peut vous rendre triste, vous rendre heureux, ou vous indifférer. Qu’importe.

Car ce qui est dramatique dans l’histoire, n’est pas tant que Bielsa quitte le football français ; c’est que cette galerie de tristes personnages, elle, va y rester. Et pour encore longtemps. Bon courage.

1 comment

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.