Sign in / Join

TAQIYA SUNRISE - L'INTERVIEW ÉVÉNEMENT !!

Le 1er Septembre sort le premier tome de Taqiya Sunrise, l'événement de cette rentrée littéraire (avec le très attendu "Mon cahier de découverte du patrimoine : Spécial Rognac" de Patrick Cavaglieri). A cette occasion, OMForum a décroché une interview exclusive avec son auteur, le génial H2B, pour sa première apparition publique depuis cette sortie au Casa Rosso au cours de laquelle, de son propre aveu, il avait "mangé une banane dans le pissou d'une madame".

 

Taqiya Sunrise est un roman en trois tomes, écrit et auto-publié par Monsieur H2B, membre de longue date du forum. Avant de vous en proposer une critique forcément élogieuse, nous accueillons son auteur, actuellement en pleine tournée promotionnelle.

 

H2B Bonjour.

 

Pour vous et surtout pour les sites de vente en ligne, c'est Monsieur H2B. J'ai dû changer la chose car ça faisait un bordel sur les différentes plateformes de vente. Elles te demandent ton prénom et nom (pas ton pseudo). Donc si je mettais H puis 2B, la présentation était, soit séparée par un espace (H 2B) soit carrément inversée (2B H). En rajoutant Monsieur (en prénom), j'ai réglé le truc. Voilà.

 

On peut être un terroriste et éprouver des sentiments humains : la peur, le doute, l'ambition, la joie, l'amour.

 

Monsieur H2B Bonjour.

Vous sortez votre premier livre, "Taqiya Sunrise", que vous décrivez comme une histoire "de pouvoir, d'amour, d'amitié, famille, trahison et fanatisme". Pourriez-vous le pitcher à nos lecteurs ?

 

Déjà, bonjour à vous. Ensuite, avant de vous répondre, sachez qu'avant tout, "Je suis Charlie" et que j'adore les quenelles, mais dans mon assiette. Je précise parce que la maîtrise du second degré est un problème bien plus grave que la mortalité infantile chez les abeilles du Calvados.
C'était quoi la question ? Ah oui (comment je joue bien...). Qu'est-ce que TAQIYA SUNRISE ?
Pour faire le plus court possible, une histoire qui résume l'hypocrisie dans la religion, et notamment ceux qui ont une vision plus que radicale de ce que doit être un bon croyant. ATTENTION ! Dis comme ça, on dirait le pitch d'un programme sur Arte. Ô que non ! Il y a de l'humour, de la tension, du suspense, du sang, de l'actioooooon et des sentiments.
Là, je vais dire une chose qui risque de choquer certaines âmes (pas celles des membres d'OMForum, vendues à un fonds d'investissement américain). On peut être un terroriste et éprouver des sentiments humains : la peur, le doute, l'ambition, la joie, l'amour.
L'histoire se déroule en trois volumes avec une belle montée en pression. C'est pas moi qui le dit, mais une amie, Anne Eken.

 

Dans quel genre classeriez vous votre roman ?

 

Je vais vous répondre en utilisant une technique hollywoodienne. Le mix entre différents films. Taqiya Sunrise est la rencontre entre Homeland, Four Lions, Heat et Misery.

 

Comment est née cette histoire ?

 

Quand je suis fatigué, je bave sur mon oreiller. Et quand je regarde un film, accompagné, je suis pénible. Je passe mon temps à expliquer ce que le scénariste aurait dû faire ou pas. Un jour, je me suis dit "Pourquoi pas moi ?". Le souci, c'est que je n'avais pas d'amis jui... je ne connais personne à Hollywood. La seule solution pour raconter une histoire était donc d'écrire un roman. Seulement, je n'avais pas d'amis hom... je ne connais personne dans l'édition.
Heureusement, en cherchant sur le net, j'ai découvert l'auto-édition. Amazon proposait tous les outils me permettant de franchir le pas. Voilà comment cela s'est passé. Bien entendu, une fois connu, je donnerai une autre version, du genre "J'ai croisé Bernard Pivot dans les allées d'un musée sur les bords du Danube."

 

D'après nos informations, le projet a commencé comme script pour un film. Pourquoi et comment passe-t-on d'un script à un roman en 3 tomes ? 

 

Qui vous a dit ça ? C'est Cob ? (NDLR : grande impératrice du forum, et relectrice bénévole magnanime de Taqiya Sunrise) Putain, elle ne peut rien garder pour elle... Passons... Oui, c'était exactement ça. Et comme précisé à la question précédente (les malheurs d'une entretien en décalé), j'étais parti pour un format série ou film. D'ailleurs, après avoir terminé l'écriture du roman (près 1000 pages environ d'où les trois volumes), j'en ai écrit l'adaptation. Puis, emballé par l'expérience, j'ai fini par en rédiger deux autres, Panama Heat et Beyond The Bridge. Des thrillers plus classiques dont l'un (Panama Heat) a aussi donné lieu à un roman. D'ordinaire, on passe du livre au scénario, mais dans ce dernier cas, j'ai emprunté le chemin inverse. D'ailleurs, je me tâte pour écrire le bouquin de Beyond The Bridge que j'ai beaucoup apprécié (un autre sujet lourd avec toujours autant de suspense).

 

On imagine donc aisément que vos références de départ sont plus cinématographiques que littéraires ?

 

Pour être honnête (et je le serai toujours pour mes lecteurs), je ne lis pas beaucoup. Je suis d'ailleurs connu sur OMForum pour survoler les messages. Ma vie est faite d'images et de gifs. Concernant la manière dont a été écrit Taqiya Sunrise (et mes deux autres œuvres), on ressent rapidement l'influence du cinéma. L'écriture est quelque peu "scénaristique", très visuelle. Je sais, c'est étrange de dire cela, mais lisez Taqiya Sunrise et vous vous en rendrez compte. En gros, je ne mets pas une page pour décrire un arbre qui perd ses feuilles. L'histoire est longue mais très rythmée. Avouez que vous avez eu envie de glisser un "CMB" ? (NDLR : abréviation de l'idiome "Comme Ma Bite")

 

Y'a-t-il des romanciers qui vous ont inspiré, sur un plan thématique comme sur un plan technique ?

 

Non, pas vraiment. Question suivante.

 

OK mais d'abord, une page de pub




Le premier tome de Taqiya Sunrise sort le 1er Septembre, le 2ème tome le 1er Octobre, et le 3ème et dernier le 1er Décembre. Dans l'intervalle sortira Panama Heat, déjà le deuxième roman de l'auteur, lancé à 37 km/h sur l'autoroute de la littérature, tel un M'Bappé de la plume.

Le 1er tome de Taqiya Sunrise est disponible sur Amazon, en version numérique comme en broché.

Le livre est également disponible en version numérique chez fnac.com, ainsi que sur les stores kobo et ibooks.




Qui étiez-vous, avant de devenir un auteur ? On raconte que vous avez eu plusieurs vies.

 

Je réserve cette réponse à un plus grand média. Sooooooorry. (NDLR : Sooooooorry veut dire Désooooooolé)

 

A quoi ressemble votre journée d'écriture type ?

 

Celle-là, je veux bien y répondre. Je suis un maniaque. Je déteste le bordel, je stresse quand quelque chose n'est pas à sa place, et cela a forcément un impact sur mon écriture. Je vais donc vous donner un aperçu d'une journée d'écriture.

- Une fois le ménage de terminé, j'allume mon PC et je me rends sur OMForum et Twitter, puis j'ouvre Word afin de relire les passages écrits la veille.
- La révision finie, je me mets à écrire avec beaucoup... non, BEAUCOUP de pauses. En fait, je suis frappé du syndrome du "ricochet". Il faut savoir qu'écrire, c'est au moins 30% du temps consacré aux recherches. Rien, absolument rien de mes histoires n'est inventé. Je parle bien sûr des lieux, des détails comme les armes, le temps de parcours d'un point A au point B... Imaginons que je veuille chercher les teintes du noir. J'ouvre Google Images, je tape "Bafetimbi Gomis", et je fais mes recherches. Je ne sais pas pourquoi, je vais ensuite me retrouver à lire la recette de la forêt noire, puis fouiner dans la rubrique "interracial" de YouPorn. Tout ceci me fait perdre beaucoup de temps. Résultat, la phase effective d'écriture doit représenter environ 4 à 5 heures par jour.

 

En présentant des personnages "cool", on prend le risque de les glorifier. Heureusement, derrière, il y a les actes.

 

Le métier de romancier vient avec ses images d'Epinal. On imagine forcément les moments de doute et d'angoisse, les pannes d'inspiration. Le carburant de William Burroughs était la drogue, Bukowski l'alcool, Louis Ferdinand Céline l'antisémitisme, Lewis Caroll les petites filles. Quel est votre vice ? Le café arôme vanille ?

 

Le café à la vanille est aussi dégueulasse que de faire un cuni à une candidate de Koh Lanta au 24iem jour de compétition. Pourtant, j'ai toujours un sachet de dosettes à la vanille dans mon frigo. C'est ma réserve au cas où je n'aurais pas envie d'aller à Carrefour.

 

Mais au fait, qu'est-ce que c'est, la Taqiya ?

 

Sun Tzu disait "La guerre a le mensonge pour fondement et le profit pour ressort". La Taqiya est l'art du mensonge. À la base, c'est une doctrine chiite. Il s'agissait là de cacher sa foi pour ne pas être persécuté. Seulement, avec les mouvements jihadistes (en majorité sunnites), la Taqiya a pris une forme plus offensive. On dissimule sa foi pour tromper l'ennemi et le frapper par surprise. Un musulman qui boit de l'alcool ou sort en boîte de nuit n'attire pas les soupçons. On peut difficilement le considérer comme un religieux radical. Mohamed Atta, le leader du groupe des attentats du World Trade Center, fréquentait quelques semaines avant l'acte, les boîtes de nuit d'Allemagne. Idem pour les frères Abdeslam (attentat de novembe 2015).

 

Le choix d'avoir comme héros des terroristes est original et risqué (on pense au film Four Lions, qui est une comédie). Comment adressez vous cette ambiguïté ? Ne craignez-vous pas de glorifier la figure du terroriste ?

 

Tout d'abord, je vous félicite pour cette excellente question (NDLR : OK M'Bappé). Effectivement, en présentant des personnages "cool", on prend le risque de les glorifier. Heureusement, derrière, il y a les actes. l'histoire est écrite de sorte à toujours avoir la face sombre qui rôde pas très loin du côté "marrant" ou "viril" des personnages. Ensuite, sans spoiler, attendez-vous à des surprises. De grosses surprises.

 

Pourquoi situer l'action aux États-Unis plutôt qu'en France, autre pays à avoir fait l'expérience funeste du terrorisme islamiste ? La distance culturelle ne menace-t-elle pas l'authenticité de votre histoire ?

 

Pour moi, la France est le plus beau pays du monde. J'en avais conscience, mais j'en ai eu la confirmation lors de mon long séjour dans un pays étranger pourtant proche de ma culture. Cependant, l'histoire réclamait un lieu sexy. Miami est hautement sexy. Le récit exigeait également un endroit aussi particulier que les Everglades (à une heure de Miami). Avec tout le respect que j'ai pour Camarguais (NDLR : l'éthologue officiel d'OMForum) et les moustiques, ce coin de Floride correspondait parfaitement à ce que je souhaitais. Après, entre nous, Dijon et Miami, ce n'est pas la même chose.

 

J'ai moi-même une idée de roman. L'histoire d'un type qui, après un séjour prolongé au Maroc, revient en France et prétexte l'écriture d'un roman sur une cellule terroriste aux USA pour mieux préparer un attentat sur son propre sol sans éveiller les soupçons. Ça vous semble crédible ?

 

Tu veux rire ? (oui, on peut se tutoyer maintenant). En écrivant l'histoire, j'imagine le projet de "mon" organisation terroriste quand un mois après, je vois à la télé qu'une cellule (quelque part dans le monde pour ne pas divulgâcher) avait été démantelée juste avant le passage à l'acte. Elle prévoyait exactement la même chose que moi... Mais avec moins de style, bien évidemment.

 

Hollywood choisit d'adapter votre scénario en film. Vous préférez qu'il soit produit par Harvey Weinstein, ou qu'Asia Argento soit au casting ?

 

Dany Boon.

 

Quelles sont vos ambitions vis-à-vis de Taqiya Sunrise ? Autrement dit, à quel moment considérerez-vous que le livre est un succès ?

 

Mon premier objectif est de dépasser la biographie du Petit Gregory (4 exemplaires vendus). Ensuite, je m'attaquerai à Christine Boutin (38 ventes). Et si j'y arrive, la Bible. "Sky is the limit" comme on dit à Los Angeles. (NDLR : L.A pour les intimes)

 

Il paraît que vous avez déjà achevé un autre manuscrit ?

 

Oui, Panama Heat. Tout est fin prêt pour une sortie le 1er novembre. Le roman s'intercalera entre le volume 2 (sortie le 1er octobre) et le volume 3 (sortie le 1er décembre). je pense aussi travailler sur Beyond The Bridge. Un thriller se déroulant à San Francisco.

 

Vous êtes donc désormais un écrivain ?

Je t'ai dit de me tutoyer.

 

Où peut-on trouver vos romans ?

Ça me démange, mais je vais rester professionnel.

  • Sur Amazon en version numérique et papier.
  • Sur iBooks, Kobo et la Fnac en version numérique uniquement.

2 comments

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.