DIX CHANSONS POUR UN NOËL JAZZY

Si vous ne supportez pas les Christmas Casseroles, OMForum vous propose une playlist jazzy pour des fêtes classieuses et de bon goût.

 

Je ne sais pas pour vous, mais entendre chaque année pendant plusieurs heures « Petit papa Noël » par Tino Rossi dans la moitié des magasins de France - alors même que faire ses achats pour les fêtes est, en soi, une expérience douloureuse pour tous les misanthropes dont je suis - est la définition de la torture musicale. Quand ça n’est pas Tino Rossi, c’est Maria Carey, la reine des neiges, Michael Bublé : Noël est aussi éprouvante pour les oreilles que pour le système digestif, sans compter qu’on doit généralement y fréquenter sa famille.
Comme OMForum n’aime pas laisser ses lecteurs dans le tourment, voilà une playlist de Noël ni niaise, ni sirupeuse, ni tapageuse : une sélection de 10 chansons jazzy, glacées et sophistiquées.

 

10 - Santa Claus Came in the Spring - Benny Goodman

 

Du léger et du sucré pour commencer (Oui je fais ce que je veux, je commence par le dessert, parce que c’est ma rubrique, na). Le “roi du swing” Benny Goodman est un des clarinettistes les plus célèbres de la galaxie jazz. Cette petite chanson swing de Noël toute en gaieté donne envie de se mettre devant un épisode de Tom et Jerry avec une bonne tasse de chocolat chaud.

 

9 - Santa Baby – Eartha Kitt

 

Eartha Kitt a été aussi connue pour sa carrière dans le cinéma que dans la chanson, puisqu’Orson Welles lui a fait tenir le rôle d’Hélène de Troie en la qualifiant de « most exciting woman in the world ». Cette chanson légère et un peu mutine se finit sur cette invitation équivoque : « Hurry down the chimney tonight » ("That's What She Said", me murmure Michael Scott)

 

8- Great Christmas – White Christmas – Erroll Garner

 

 

Figure de Pittsburgh, Garner était un pianiste jazz autodidacte qui composait et mémorisait à l’oreille, ayant toujours prétendu ne pas savoir lire les partitions. Comme tout son répertoire, cette version de deux grands classiques de Noël est élégante et mélodique, une parfaite chanson pour somnoler avec un grog et une bonne alternative au re-re-re-re-re-re visionnage de Sissi l’impératrice le 26 décembre.

 

7 - O’Christmas Tree  - Oscar Peterson

 

 

Oscar Peterson est un pianiste montréalais qui a appris le piano à l’hôpital alors qu’il n’avait pas encore 7 ans et qu’il était malade de la tuberculose. Presque toutes les interprétations de Peterson sentent bon la mélancolie,  le brouillard et la nostalgie. Cette version de O’Christmas Tree n’échappe pas à la règle.

 

6 - A Child is Born – Thad Jones

 

La composition la plus connue du trompettiste Thad Jones est un standard de Noël : A Child is Born. Solennelle et un peu sombre, cette ballade donne un goût aigre-doux à une fête trop doucereuse.

 

5- O Tannenbaum – Vince Guaraldi Trio

 

Encore un pianiste ! Vince Guaraldi est surtout connu pour avoir fait les compositions qui accompagnent les dessins animés de Charlie Brown et notamment A Charlie Brown Christmas dont la chanson suivante est tirée. Sa mort brutale en 1976 arrêtera la carrière d’un des musiciens de jazz les plus populaires des Etats-Unis pendant les années 1970.

 

4 - Jingle Bells – Duke Ellington

 

The Duke est une légende et se devait donc de trôner en bonne place dans cette playlist. Il transforme l’horrible chanson « Vive le vent » en un hymne plein de swing et de panache, une gageure.

 

3 - White Christmas – Otis Redding

 

Quand on pense que Redding est mort à 26 ans… et qu’il pouvait transformer une chanson de Noël un peu cheesy en une complainte soul aussi belle que poignante. (Alors que le mec dit juste qu’il espère qu’il va neiger à Noël, hein).

 

2 - When The Saint Go Marchin’ In - Jerry Lee Lewis

 

Version très tarantinesque d’un des negro spirituals les plus connus de tous les temps, repris par tous les grands comme Louis Armstrong, Fats Domino, Sidney Bechet, Harry Belafonte, BB King, The Golden Gate Quartet, Mahalia Jackson, James Brown…. Mais Jerry Lee Lewis, un des pionniers du rock y amène sa touche unique mélangeant gospel et rockabilly.

 

1 - Silent Night/Christmas Card From a Hooker in Minneapolis – Tom Waits

 

Version Live de mai 1979 à Sidney, cette chanson de Tom Waits (précédée par Silent Night, ma chanson de Noël préférée) est une de ses plus belles. Notre californien à la voix rauque nous raconte l’histoire d’une prostituée en prison qui écrit à son ancien amant dont elle est enceinte. Une histoire de Noël pleine de whisky, de junkies, d’Amérique poussiéreuse et de stations-service abandonnées comme seul le plus grand des crooners vivants (ouais, je m’emballe) sait encore en raconter.

Répondre