Sign in / Join

OMFORUM DÉCRYPTE | Le principal actif de l'OM ? Notre passion !

OMForum DÉCRYPTE | Alors que l'OM vient d'être racheté par McCourt, et que l'on apprend notamment dans l'Équipe à quel point les actifs du club ont été bradés, on peut se demander ce qu'il reste à l'OM. Le principal est immatériel et impossible à vendre (heureusement parce que sinon...) : la passion des supporters.

Quels sont les actifs tangibles du club ?

image

Le prix payé par McCourt est révélateur de ce qui reste à l'OM. 45 millions c'est probablement plus ou moins ce que vaut un club moyen de L1 et c'est très loin de ce qu'aurait pu obtenir RLD en 2007 ou même MLD en juin 2014. La raison est très simple, l'OM a de nombreux passifs et des actifs très limités.

Tout d'abord, la majeure partie des actifs d'un club vient de deux sources : les actifs joueurs et les infrastructures.

Concernant les actifs joueurs, selon Transfermarkt (utilisons les mêmes sources que la police ou J.-M. Aulas), l'effectif appartenant à l'OM a une valeur de 41 millions d'euros, ce qui est probablement le plus faible depuis le début de l'ère Louis-Dreyfus (à comparer aux 40,5 millions de Lille et aux 63 millions de Rennes). La grande braderie du mois de juin dernier laisse le club totalement exsangue et obligé de recourir à des prêts pour garder un effectif correct. À noter que ces actifs immatériels sont comptabilisés sur la base du coût d'achat du contrat et non de leur valeur sur le marché. Leur valeur comptable est donc nettement inférieure à ce montant.

Pour les infrastructures, le club a hypothéqué son seul actif réel (La Commanderie) dont le passif excède largement la valeur. Dans l’Équipe, le journaliste Mathieu Grégoire parle d'une dette qui pourrait même aller jusqu'à 17 millions si l'OM ne rembourse pas rapidement. L'OM n'est pas propriétaire de son stade, ni même de terrains alentours (ou de parkings...).

Un retour sur le bilan de 2014-2015 (en attendant celui de 2015-2016) nous démontre que les autres actifs de l'OM se composaient essentiellement des créances joueurs et fournisseurs (équivalentes aux dettes du même ordre), le portrait est donc probablement assez exhaustif même si les ventes massives de l'été dernier ont amélioré la situation.

Et les actifs intangibles ?

image

Il existe deux grands actifs intangibles pour l'OM : la marque et la passion de ses supporters.

Commençons par la marque OM, qui est celle qui est la plus souvent mise en valeur. La marque de l'OM possède une très grande valeur potentielle. Sa renommée est mondiale, et dans le football, les gens ont plus tendance à se souvenir des grands moments que de ceux qui sont plus difficiles.

L'année de Bielsa a mis en valeur le club dans le monde entier, le titre de champion de France et le 1/4 de finale de LDC sous Deschamps ont également rappelé que le club phocéen faisait partie en termes de prestige du second bloc européen, au même titre que Benfica, Porto, Valence, Leverkusen ou l'AS Roma par exemple.

Même si dans le cas d'un club de football, les méthodes classiques d'évaluation de la valeur d'une marque sont très compliquées à appliquer, la marque OM a donc une valeur importante, avec une notoriété qui n'est plus à construire. Mais au delà de la notoriété, c'est également l'image d'un club qui valorise sa marque. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la dernière saison n'a pas vraiment redoré l'image du club. Du coup, sur quoi se base cette valorisation ?

La passion des supporters 

image

Essentiellement sur un élément très souvent sous-évalué dans les analyses, la passion de ses supporters. Un OM qui fonctionne bien c'est la garantie de stades pleins dans tout l'hexagone, d'audiences records sur les chaînes TV, et de nombreux maillots vendus.

La passion des supporters est donc une garantie majeure de revenus au moment de monétariser les différents contrats ou de générer le maximum de revenus liés au stade, mais surtout, la passion des supporters est un spectacle presque aussi grand que celui qui est donné sur le terrain (de mon point de vue, il est même très souvent meilleur). Le tifo en l'honneur de Bielsa ou celui merveilleux lors d'OM-PSG la même année ont fait le tour du monde et l'ambiance d'un Vélodrome en fusion n'a pas d'équivalent en France ni dans de très nombreux clubs d'Europe.

Au delà des investissements pour redresser le club, reconstruire un actif joueurs important, le plus grand défi d'Eyraud et McCourt va donc être de ramener cette passion au Vélodrome. C'est à ce prix que l'OM retrouvera son attractivité.

 

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.