Sign in / Join

Supporters d'OM / Rennes : Silence et on coule !

Alors que l'OM continuait sa lente descente aux Enfers, et que les groupes de supporters semblaient ne pas vouloir réagir, un petit groupe d'irréductibles a décidé de faire bouger les choses pour OM / Rennes et renouer avec les anciennes pratiques. Mais est-ce le début d'un feu ou un pétard mouillé ?

Grève générale

Mercredi 16 mars, 4 jours après un 15ème match nul à Lorient, un communiqué semble annoncer un changement dans la direction du mur que prenaient les groupes de supporters. 3 d'entre eux ont lancés un appel à la grève pour OM / Rennes, plus exactement à ne pas encourager leur club pendant autant de minutes  qu'il y a eu de matchs nuls cette saison en L1. Évidemment pas les 3 plus gros groupes, les YUSW, mais les 3 qui se partagent le haut du Virage Nord, les FDM qui ont un tissu associatif dans et hors du Vélodrome bien ancré, donc moins à perdre à se fâcher avec la direction. Encore plus évidemment, pour ne pas se taper la honte d'être des lâcheurs, les YUSW ont rejoint le mouvement jeudi et vendredi. Les 6 groupes de la mouvance ultra enfin réunis et prêt à agir ?

Malheureusement vendredi soir, les joueurs de l'OM ont décidé eux aussi de faire grève 15 minutes et d'organiser une action "buts ouverts" pour protester contre l'absence de leurs supporters. Et là, alors que les supporters entraient en piste, a débuté en virages un nouveau match où chacun a du choisir son camp.

Les lâches, les excités, les haineux, les irréductibles

Et en premier lieu, il y a eu les lâches. 0-3 au bout de 15 minutes c'était trop pour eux. Aucun espoir de victoire ou de match nul, pas du beau foot, ils se sont donc barrés avant de voir le but de Thauvin. D'autres, moins lâches mais pas plus courageux, partiront après le 4° but et le 5° but, pour qu'au final, le Virage Sud et le bas du Virage Nord soient à moitié vide avant la fin du match. Quel intérêt de venir voir un match de l'OM si c'est pour partir au bout de 15 minutes ?

Il y a eu aussi les excités. Ceux qui ont voulu envahir le terrain à 0-3. Si leur action montre l'énervement qui les a gagnés en tant que supporters, encore-aurait-il fallu ne pas avoir peur d'aller au bout. Il y a encore quelques années, il aurait fallu 10 bonnes minutes de dialogue et une compagnie entière de CRS pour les empêcher d'envahir le terrain. Là, 2 minutes, un but de Thauvin et 10 CRS en retrait ont suffi à les calmer. Et ça veut faire croire que c'est énervé ? Que de l’esbroufe !

En grande majorité, il y a eu les haineux. Sur le coup, ils ont raison. Encore faudrait-il arrêter de frapper sur les punching-balls habituels juste pour faire croire à un certaine colère. OK, Labrune le mérite mais sur ce match là spécifiquement, il y a d'autres responsables comme les joueurs ou l'entraîneur qui ont sabordé le match comme ils sabordent tous les autres matchs, mais en pire. Ah oui, c'est vrai, Thauvin a été hué, sifflé tout le match alors que c'était lui le meilleur olympien sur le terrain. Mais c'est la force de l'habitude n'est-ce pas ? Et pendant ce temps, des joueurs comme Nkoudou passent une soirée sans sifflets. Je reconnais volontiers que les "Olé !" et d'applaudir Dembélé à sa sortie étaient de bon ton. Nous n'avons pas l'habitude de voir une si belle corrida et une telle mise à mort d'une équipe.

Et puis il y a eu les irréductibles, ceux qui ont chanté durant 75 minutes, qui ont insulté les joueurs, Michel, Labrune un peu mais pour la forme, menés par des capos qui ont su adapter en cours de match des chants spécifiques et nouveaux pour motiver leurs troupes. Et qui au final n'auront rien lâché en insultes et en chants. Dans cette soirée cauchemardesque, ils ont allumé une lumière d'espoir pour la mouvance ultra à Marseille mais hélas, ils sont si peu nombreux...

2 comments

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!