Le Journal Intime Du Petit José

Souvent, c'est mieux...

Messagepar beyonder » Mer Nov 08, 2006 0:45

Dernier message de la page précédente :
SpeCiE a écrit:
beyonder a écrit:J'ai dit que José avait le même profil de Benito et qu'il a ce côté brute au grand coeur qu'on a tous eu dans nos cours de récré.


Si tu compares Angio à Mussolini c'est normal :oops:


Je parlais essentiellement de ressemblance physique. Sur la photo du mag so foot, le regard sévère, le menton haut. Maintenant de là à comparer Anigo à un dictateur, faut quand même être un peu limité.

Merci pour votre soutien. :beer:

jester me suggère de rajouter gorge pour faire un jeu de mot désopilant mais je tiens bon, je tiens bon....
Telle était sa malédiction : né idiot mais pas assez idiot pour garder espoir.
Avatar de l’utilisateur
beyonder
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 8466
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00
Localisation: Between nowhere and goodbye

Messagepar Jester » Mer Nov 08, 2006 0:55

:oops:

c mêm pô vré :oops:
Avatar de l’utilisateur
Jester
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 31003
Enregistré le: Lun Avr 27, 2015 5:06

Messagepar Canto2001 » Mer Nov 08, 2006 0:59

c'est lamentable jester :roll:






























mdr3 :grinj:
YOU'LL NEVER WALK ALONE BONHOMME !!!
Avatar de l’utilisateur
Canto2001
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5893
Enregistré le: Jeu Mar 30, 2006 1:13
Localisation: St-Tropez

Messagepar beyonder » Jeu Nov 09, 2006 0:47

En avant goût du CR que j'écrirai demain parce que là, j'ai trop la flemme, voici l'article paru aujourd'hui dans Marseille Hebdo, avec un encart à la une (rien que ça :fier: ) et un super papier à l'intérieur. Quand je dis papier, je parle de la qualité de l'article pas du support, mais les plus perspicaces d'entre vous l'auront compris.

Que dire ? Sinon que l'article retranscrit assez justement la soirée telle que je l'ai vécue et ressentie. C'est dire si les journalistes ont été de fins observateurs, à l'affût du moindre indice. Ce qui me touche d'autant plus que Gilles Rof a été le premier journaliste à s'intéresser au Petit José (et qu'il est très sympa comme tous les mecs de Marseille Hebdo d'ailleurs.) :beer:

Seul petite erreur de trois fois rien, mon père a joué à Alès et pas à Sète. :oops:


Image

Image

Magnifique photo de l'ami José tout sourire :smilej:
(juste dommage qu'y ait cet hideux faciès de gnou constipé en arrière fond.)
Modifié en dernier par beyonder le Jeu Nov 09, 2006 2:48, modifié 1 fois.
Telle était sa malédiction : né idiot mais pas assez idiot pour garder espoir.
Avatar de l’utilisateur
beyonder
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 8466
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00
Localisation: Between nowhere and goodbye

Messagepar Canto2001 » Jeu Nov 09, 2006 0:50

tu ressembles grave a djorkaeff sur la photo :eek:
YOU'LL NEVER WALK ALONE BONHOMME !!!
Avatar de l’utilisateur
Canto2001
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5893
Enregistré le: Jeu Mar 30, 2006 1:13
Localisation: St-Tropez

Messagepar beyonder » Jeu Nov 09, 2006 0:53

N'insulte pas Ze snake :nawak:
Telle était sa malédiction : né idiot mais pas assez idiot pour garder espoir.
Avatar de l’utilisateur
beyonder
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 8466
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00
Localisation: Between nowhere and goodbye

Messagepar Canto2001 » Jeu Nov 09, 2006 0:56

sans dec tu fais la meme mou que lui :grinj:
sinon j'adore la derniere phrase de l'article mdr3
YOU'LL NEVER WALK ALONE BONHOMME !!!
Avatar de l’utilisateur
Canto2001
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5893
Enregistré le: Jeu Mar 30, 2006 1:13
Localisation: St-Tropez

Messagepar beyonder » Jeu Nov 09, 2006 0:57

Il est excellent cet article. :grinj:
Telle était sa malédiction : né idiot mais pas assez idiot pour garder espoir.
Avatar de l’utilisateur
beyonder
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 8466
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00
Localisation: Between nowhere and goodbye

Messagepar Canto2001 » Jeu Nov 09, 2006 1:02

mais en gros tu lui as pas dit grand chose a josé
YOU'LL NEVER WALK ALONE BONHOMME !!!
Avatar de l’utilisateur
Canto2001
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5893
Enregistré le: Jeu Mar 30, 2006 1:13
Localisation: St-Tropez

Messagepar Jester » Jeu Nov 09, 2006 1:20

Quelle célébrité ce Beyonder :grinj: :beer: :winkv:
Avatar de l’utilisateur
Jester
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 31003
Enregistré le: Lun Avr 27, 2015 5:06

Messagepar Khenalis » Jeu Nov 09, 2006 1:46

"Jespère que tu vas nous porter chance ce soir"... :blaz: mdr3

sinon oué, joli article, la photo est bien aussi.
Bien ouèj' :beer:
a.k.a. @JeanPierfoku
Avatar de l’utilisateur
Khenalis
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 1213
Enregistré le: Mer Oct 25, 2006 22:42
Localisation: Mars

Messagepar Niko » Jeu Nov 09, 2006 9:53

franchement très sympa :beer:
Show must go on ...
Avatar de l’utilisateur
Niko
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 42408
Enregistré le: Lun Mar 18, 2002 13:14

Messagepar marcelo » Jeu Nov 09, 2006 12:09

Image
Avatar de l’utilisateur
marcelo
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 4103
Enregistré le: Lun Avr 28, 2003 21:48
Localisation: OMédiathèque.online.fr

Messagepar Jules » Jeu Nov 09, 2006 12:56

Excellent ! :clap: Mazel tov et tout et tout :smilej:

Au fait :

Image

:pepito: :grinj:
Image La bave de crapaud n'atteint pas le blanc de poulet Image
Avatar de l’utilisateur
Jules
Bakayoko : Tu as beaucoup posté, souvent hors cadre
 
Messages: 13498
Enregistré le: Mer Juin 18, 2003 15:56
Localisation: Stade De France

Messagepar butterfly15 » Jeu Nov 09, 2006 14:19

C'est formidable :clap:
Image "Je suis le sergeant tirailleur Highway, j'ai descendu plus d'bières, ramassé plus d'pêche, baisé plus d'pouffiasses que vous tous ici bande de bleusaille".
:lol: :lol: :lol:

:hmm:
Avatar de l’utilisateur
butterfly15
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 26057
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00

Messagepar thecure » Jeu Nov 09, 2006 14:36

super article !! très content pour toi.
Avatar de l’utilisateur
thecure
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5472
Enregistré le: Ven Juin 14, 2002 0:44
Localisation: DMC

Messagepar Rascassse » Jeu Nov 09, 2006 14:59

...
Modifié en dernier par Rascassse le Jeu Nov 09, 2006 16:06, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Rascassse
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 1368
Enregistré le: Jeu Fév 07, 2002 1:26
Localisation: Méditerranée (Le club)

Messagepar Jairome » Jeu Nov 09, 2006 14:59

Chat noir :mad:

:grinj:

:beer:
Avatar de l’utilisateur
Jairome
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 19637
Enregistré le: Sam Jan 05, 2002 11:25
Localisation: In Uranus

Messagepar Rascassse » Jeu Nov 09, 2006 16:10

Beyonder :beer:
Avatar de l’utilisateur
Rascassse
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 1368
Enregistré le: Jeu Fév 07, 2002 1:26
Localisation: Méditerranée (Le club)

Messagepar si-ma-tante-en-avait » Jeu Nov 09, 2006 16:30

En tout cas t'as une plus petite tete qu'Anigo. Rien que son oreille, elle fait la moitié de ta tete :eek:
Avatar de l’utilisateur
si-ma-tante-en-avait
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 51690
Enregistré le: Ven Juil 23, 2004 17:23
Localisation: En face de Carrefour

Messagepar G.bédécarrax » Jeu Nov 09, 2006 17:12

Comment vous faites pour le lire, ctarticle ? c'est écrit tout petit :attend:
Avatar de l’utilisateur
G.bédécarrax
Exclu de toute licence artistique
 
Messages: 23949
Enregistré le: Jeu Nov 11, 2004 0:52

Messagepar pascom » Jeu Nov 09, 2006 18:00

G.Bédécarrax a écrit:Comment vous faites pour le lire, ctarticle ? c'est écrit tout petit :attend:


Merci de poser la question :beer:

Déja, merci pour la photo et félicitations :beer:

Tu étais sur la défensive au cas où José te foutrait un coup de boule? :???: :hmm: :oops:
Avatar de l’utilisateur
pascom
Bakayoko : Tu as beaucoup posté, souvent hors cadre
 
Messages: 14123
Enregistré le: Sam Déc 07, 2002 0:32

Messagepar thecure » Jeu Nov 09, 2006 18:23

enregistrer l'image sous, puis ouvrir avec un logiciel photo/ dessin, et imprimer
Avatar de l’utilisateur
thecure
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5472
Enregistré le: Ven Juin 14, 2002 0:44
Localisation: DMC

Messagepar RAZOR » Jeu Nov 09, 2006 19:26

Salut les Amis, je suis un petit nouveau sur le forum, alors je me présente brièvement :

Parisien, Fan de l'om depuis la 1er heure et fan du petit josé depuis quelques moi (j'ai d'ailleurs eu un petit échange par mail avec beyonder pour le remotiver à reprendre du service, il ya quelques temps, mais en vain...)

Je resort de ma tanière depuis que j'ai entendu qu'un livre sortait...

Depuis 15 jours, je passe pour un fou dans toutes les librairies de Paris et de Navarre, car personne n'a entendu parler du livre...
Je désespère vraiement de le trouver...

Savez vous s'il existe une liste des librairie parisiennes ou on peut le trouver :???:
Avatar de l’utilisateur
RAZOR
Deruda : visiblement c'est ton père qui t'a placé
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu Nov 09, 2006 14:07
Localisation: Un peu plus loin encore

Messagepar Ultraom27 » Jeu Nov 09, 2006 20:01

La Fnac près de Montparnasse :beer: Je l'ai acheté là-bas :oops:
« Vous n'êtes qu'un tas de petits bourgeois de merde, sans caractère ! Votre médaille, celle qui pend à votre cou, vous pouvez la jeter à la poubelle. Ce n'était pas ça qui m'intéressait ».


RLD - Après match d'OM/Sochaux 2007
Avatar de l’utilisateur
Ultraom27
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 4530
Enregistré le: Mer Juin 02, 2004 12:44
Localisation: Marseille

Messagepar RAZOR » Jeu Nov 09, 2006 20:23

Merci monsieur, j'y cours...
Enfin cela nous alerte qd meme sur la distribution de ce chef d'oeuvre...
Il faudrait que beyonder puissse porfiter de la gloire de son vivant qd meme...
Avatar de l’utilisateur
RAZOR
Deruda : visiblement c'est ton père qui t'a placé
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu Nov 09, 2006 14:07
Localisation: Un peu plus loin encore

Messagepar beyonder » Ven Nov 10, 2006 0:06

Rendez-vous était pris au Vélodrome à 18 h 30 dans les salons du Président, pour une rencontre fatidique avec José Anigo.

J’arrive vers midi à Marseille, donc très légèrement en avance. Après avoir pris une chambre dans un hôtel miteux, je décide de tuer le temps en allant claquer mon fric à la boutique de l’OM, comme tout bon touriste qui se respecte. Personne ne me reconnait dans la rue, ce qui ne manque pas de me plonger dans un profond désarroi mais pas trop.

Vers 14 h 30, je commence à avoir faim. Je me dis que j’aurais quand même dû noter l’adresse du resto de Bud quelque part avant de venir. Finalement, pas le temps de manger, mon téléphone sonne. Soupçonnant un appel piégé, je le jette de toutes mes forces contre un mur en hurlant « tout le monde à terre !! » Mais c’était juste mon éditeur qui voulait s’assurer que j'étais bien arrivé.

Vers 15 h 30, je rencontre pour la première fois Roman Perrusset. C’est lui qui a monté le projet du Petit José en démarchant les maisons d’édition avec un jusqueboutisme qui force le respect. Il a joué aussi une part active au projet en faisant le tri parmi les textes du blog et en les ordonnant par thèmes. Autant dire qu’il me doit tout.

On prend quelques verres dans un bar de la plaine, on fait connaissance. J’apprends que c’est un grand supporter de l’OM, immense fan de Van Buyten et qu’il regrette Alain Perrin. J’opine à tout ce qu’il dit même lorsqu’il affirme que Van Buyten est facile le plus grand défenseur de l’histoire de l’OM. Il est vrai que je suis très peu contrariant (une chance qu’il ne me loue pas les vertus du 3° reich.)

Le mec de So Foot appelle pour finalement reporter l’interview à dimanche car il ne pouvait être là aujourd’hui. Si j’aurais su, je l’aurais reportée à jamais. :blaz: Il est bientôt 17 h et je commence à avoir l’angoisse de la soirée qui se profile inéluctablement. Surtout que tout le monde m’aide vachement à aller mieux en me demandant « alors pas trop la pression ? » Du coup, j’en reprends une, de pression.

17 h 30 mais j’avance. On se retrouve devant le vélodrome (pas moyen de se gourer, c’est marqué dessur) avec l’éditeur de Mango et Roman. On va boire un coup dans un troquet en face du stade. L’éditeur me dit qu’il est très content des retours presse, que le livre est bien distribué et que je dois pas me faire de soucis pour ce soir car ça va très bien se passer. L’éditeur ressemble à Michael J. Fox dans Spin City, ce qui est un sacré compliment. Pour ma part, je me contente d’opiner en commençant à flipper sérieusement. En plus, j’ai faim.

17 h 45 : Gilles Rof arrive, c’est le journaliste de Marseille Hebdo. Il m’offre un tee-shirt FCPanino de Ribery « le monde est à lui » puis me demande avec un sourire innocent « alors pas trop la pression ? » Je ne réponds pas mais l’envie de lui griffer le visage se suggère fortement à mon esprit.

18 h 00 et quelques. On s’avance vers le stade. Je sais à présent ce que ressent un prisonnier dans le couloir de la mort ou pire, un homme qui s’avance d’un pas lent et résigné vers l’autel de son mariage. Je m’efforce de paraître digne alors que mon âme toute entière me supplie de faire demi-tour pendant qu’il en est encore temps.

On prend les invites avec mon nom à moi écrit sur l’enveloppe. Un stadier me fouille sans aucun préliminaire des pieds à la tête. J’en profite pour lui glisser mon numéro de téléphone à ce grand fou. Comment décrire ensuite ce petit pincement au cœur lorsque je m’avance vers ce stade où je n'avais pas mis les pieds depuis si longtemps ? C’est très personnel tout ça, faut pas rester là messieurs.

On arrive devant l’entrée des présidentielles. L’éditeur dit que nous sommes attendus et je veux bien le croire sur parole. Les vigiles sont tous des clones de José, molosse au crane poli en costard cravate. Ils me regardent d’un œil suspicieux. Je m’efforce de grimacer un sourire mais la peur sclérose mon visage néanmoins chafouin.

On entre dans les couloirs VIP et je croise Diam’s et aussi Jean Pierre Foucault ainsi qu’un parterre de personnalités qui semblent tous familiers des lieux. Les journalistes de Marseille Hebdo plaisantent en me racontant que José est furieux et qu’il va me défoncer la gueule. Bizarrement, j’ai du mal à trouver ça drôle.

Un homme en costard, clone hilare de José, me dit « alors c’est toi l’auteur du livre. C’est marrant à lire surtout quand on connait José. » Il me dit qu’il le connait depuis 20 ans et tout. Je ne connais personne depuis aussi longtemps à part mes parents mais ça compte pas.

Arrivé au salon du Président. Lieu cossu et ouaté qui se compose d’un buffet garni derrière lequel se dresse une hôtesse au sourire figé, un coin sofa, un écran placenta et surtout la coupe des champions dont on me dit que c’est la vraie de vraie. Du coup, je prends une photo.

Image

Je fais brièvement la connaissance de Laurent Oreggia qui me demande où j’ai trouvé les extraits d’interview de José que l’on retrouve dans le livre. Alors que je m’apprête à lui répondre « dans ton cul », l’éditeur vient in extremis à sa rescousse. C’était moins une. Soudain j’observe avec inquiétude les caméras d’OMTV qui investissent les lieux.

J’ai trop bu donc je demande où est le petit coin. L’occasion de me retrouver seul en tête à tête avec la partie la moins présentable de mon anatomie. A cet instant très précis, je me maudis d’avoir eu l’idée de ce blog qui m’a conduit jusque ici. J’ai envie de me rouler en boule, tel un petit cloporte sous l’obscurité réconfortante d’un gros caillou mais c’est impossible, il n’y a aucun caillou en vue.

Je redescends dans le salon. L’éditeur semble soulagé de me revoir, il a dû craindre que je me sois enfui pour le Panama. José n’est pas encore là. On me branche un micro au col de ma chemise. Je fixe mon attention sur l’écran où l’ol prend sa raclée, ce qui ne manque pas de réjouir toutes les personnes présentes. Que des gens bien. Pour faire mon malin, je dis que c'est sûr, ils vont égaliser à la dernière minute. Bien sûr, les quenelles n’en feront rien, exprès pour me contrarier. Je les retiens.

Il est 19 h 00 passé. José attend sûrement la fin du match pour venir, me dit-on alors que j’ai rien demandé. Il y a pas mal de passages devant la porte. Essentiellement des sosies d’Anigo qui donnent à chaque fois des fois espoirs aux journalistes et me prodiguent des suées glacées dans la nuque. L’arbitre siffle la fin de la partie et sans le savoir, il fait cesser mon cœur de battre.

Avec plus d'une demi-heure de retard, José arrive enfin. Il s’avance tout sourire et tend sa grosse paluche « A qui je dis bonjour en premier ? » L’éditeur me désigne et c’est parti pour le grand rendez-vous tant fantasmé. José est là, face à moi. Tout ce que j’avais prévu de lui dire s’évapore d’un coup d’un seul et mon cerveau se place en mode sans échec.

Image

Comme prévu, c’est surtout José qui parle. Il fait son ouane man show. Moi j’acquiesce à tout ce qu’il dit. Je fais ça super bien. Il me demande si je suis supporter de l’OM (quelle question !) et pourquoi d’abord c’est tombé sur lui. Je lui explique que c’est parce que c’est un personnage entier, plein de passion et que j’aurais jamais pu faire ça pour un type glacial comme Bouchet. Il est d’accord (ouf !)

Il me raconte qu’il a beaucoup parlé à une époque parce que ça l’amuser de balancer des conneries aux journalistes, je sens qu’il essaie de prendre ses distances par rapport à sa caricature, de prendre tout ça de haut. Genre grand seigneur à peine effleuré par la piqure insignifiante de la dérision. C’est de bonne guerre. Il dit aux journalistes " vous auriez bien aimé que je le prenne mal heing ?" Mais non José, mais non.

Il me demande pourquoi j’en fais pas un sur paris puisque je suis supporter de l’OM après tout. Je lui dis que paris m’indiffère trop pour que ce soit possible. En fait, j’aurais dû lui expliquer que la dérision nait d’un sentiment de détresse. C’est pour ça que les mauvais résultats de l’OM ont rendu le Petit José possible. Mais je trouve pas les mots et puis ça n’a aucune importance.

On prend une photo tous les deux avec la coupe. José dit « en espérant qu’on la regagne un jour ! » J’ai envie de répondre « en espérant surtout que lyon la gagne jamais. » Mais encore une fois, y a rien qui sort. Je me sens comme un intrus, pas à ma place. Je sens José pressé d’en finir. Le match va pas tarder, il a la tête ailleurs et ça se comprend.

Image

Je parviens quand même à me faire l’écho de mon paternel qui a joué en son temps contre José et aussi contre Emon (il l’avait même pris au marquage.) José me demande dans quel club il était. Je lui parle de l’OAC. Il me parle de Nîmes, de l’époque qui était différente. Je le sens sincère et nostalgique ; séquence émotion.

Les journalistes prennent le relais. Ils veulent savoir le regard qu’il porte sur sa caricature. Il dit qu’il se reconnait parfois au détour d’une phrase, qu’il trouve ça sympa, bien fait mais qu’il rit souvent jaune. Il dit qu’il trouve ça plus marrant quand c’est les autres qui prennent. Il ajoute que le livre passe assez car c’est « dilué » et pas uniquement centré sur lui. Puis il ajoute très justement que ça l’aide un peu à prendre du recul et qu’il sera sans doute plus objectif sur l’OM quand il sera plus en poste.

Ultime poignée de main avant de partir. Formule de courtoisie oblige, il me dit que je suis le bienvenu au stade, puis il espère que je porterai chance à l’OM ce soir. Sur ce point, l’article de Marseille Hebdo résume bien l’affaire. Je me risque à lui demander un autographe. Et il signe en donnant l’impression de ne pas en avoir très envie.

Image

Soulagement quand José disparait. L’éditeur me félicite (on se demande bien pourquoi) et on fait un petit bilan de la rencontre sous l’œil et l’oreille des journalistes et des attachés de presse, des personnes responsables de la comm. Tout le monde affiche un sourire de façade. J’ai sué huit litres mais j’ai survécu. Ce que j’ignore, c’est que le vrai supplice commence maintenant (et je parle pas du match.)

Le journaliste d’OMTV braque gentiment sa caméra sur moi et me pose des questions sur la genèse du Petit José, sur les raisons qui m’ont poussé à choisir José comme personnage, comment je perçois le début de saison de l’OM, sur l’inspiration et des tas d’autres questions prévisibles auxquelles il m’est pourtant très difficile de répondre.

Dans mon dos, Déruda et Cissé font leur entrée. J’entends Déruda s’en prendre aux journalistes qui leur présentent le livre « s’y avait pas l’OM, vous écririez sur quoi ? » il demande, ajoutant « vous m’avez encore découpé en 12 ! » Oh demi portion, comment tu veux qu’on te découpe en 12 ? :hihi: déruda

Le mec de OMTV achève la torture en me demandant de lire un passage du livre face caméra. Je mets dix minutes à chercher en tournant les pages d’un air livide. J’ai l’impression que tout est à chier. L’éditeur en choisit un pour moi et je me mets à lire tel un enfant attardé, avec un ton laborieux et un bégaiement qui me fait achopper à chaque syllabe. Mort de mon âme en cet instant.

Les journalistes de Marseille hebdo sont morts de rire en me voyant sur le gril. Je profite des derniers instants qu’il me reste dans le salon pour prendre une photo avec Djibril et lui demander un autographe pour mon petit frère qui le vénère. Cissé accepte en me faisant bien ressentir toute la joie qu’il éprouve au travers de cet immense sourire chaleureux qui illumine la photo.

Image

20 h 00. Direction la tribune présidentielle. Deux rangs derrière Foucault et Pape Diouf. Je suis assis à côté de Roman qui vibre plus que moi. J’ai du mal à rentrer dans le match. Je contemple d’un regard altier la plèbe des anonymes dans les tribunes populaires. En fait, je préfèrerais être parmi eux. Et pour mieux me donner raison, le destin me colle trois dirigeants lorientais juste à côté de moi. Bandeurs de Gignac !

Image

Image

A la mi-temps, on essaie de s’incruster dans le salon où sont les petits fours et le champagne. Mais on n’a pas le carton, l’OM n’ayant pas daigné faire les choses en grand. Demi-tour déçu et affamé en tribune. Avant la reprise, je réussis à me glisser près du Pape. Livre en main, je lui dis que c’est moi le coupable. Il me dit « bravo c’est génial ! » On se serre la main et je regagne ma place avec le sentiment d’être vachement considéré.

Image

Fin du match. Défaite. Bronca du public qui a chanté « mouille le maillot. » Mouiller le maillot c’est bien, apprendre à faire des passes c’est mieux. Que dire ? C’était une purge atroce. Une négation du foot avec un fond de jeu inexistant. Aucun joueur qui va au duel, des relances calamiteuses, des erreurs individuelles consternantes. On ressort affligés par tant de nullité et passablement inquiets pour l'avenir.

23 h : Direction un bar où on retrouve les journalistes de Marseille Hebdo pour y noyer notre dépit. A noter la présence de Philippe Djan (pas sûr pour l’orthographe) qui a commenté le match pour RMC. Les discussions tournent autour de l’OM, des biscuits qui circulent, du Petit José et des procès à venir qui risquent encore d’éclabousser le club. Merci RLD.

Retour à l’hôtel vers 2 h. Mon estomac me rappelle qu’il n’a rien avalé de la journée alors je lui prends un kebab en chemin. Je me couche avec un sentiment d’irréalité par rapport à cette parenthèse enchantée. Je repense à ma performance face à José. J’ai été nul à chier sur toute la ligne, encore pire que l’OM contre lorient. Mon quart d’heure de gloire est achevé.

:fleurs:


José, tu ne me liras pas et c’est trop dommage. J’aurais voulu te dire bien des choses en somme mais le sentiment d’être facultatif m’a ôté toute possibilité de les exprimer. C’est bien que tu aies pris le livre comme ça, c’est ce qu’il fallait faire. Tu m’en voudras pas si je ne te remercie pas mais j’estime qu’on est quittes. Par contre, je suis navré si j’ai pu t’offenser en tentant d’être drôle. C’était pas le but. Sincèrement. Crois-le ou pas mais le blog m’a appris à bien t’aimer. Tu perçois l’ironie de la chose ? Ah oui, t’aurais quand même pu me filer un maillot de l’OM. (T’es vraiment un radin.)

Merci à Marseille Hebdo pour les photos :beer:
Modifié en dernier par beyonder le Ven Nov 10, 2006 3:18, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
beyonder
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 8466
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00
Localisation: Between nowhere and goodbye

Messagepar Mars » Ven Nov 10, 2006 0:19

:respect: :respect: :respect:
Mars
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 3001
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00

Messagepar Cob » Ven Nov 10, 2006 0:23

:grinj: Pauvre petit ! Tu l'aurais dit, on serait venus avec toi et t'aurais eu moins peur :fier: T'es quand même un peu couillon de pas avoir demandé l'adresse du resto de Bud, ça t'aurait changé les idées !
Avatar de l’utilisateur
Cob
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 20998
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00

Messagepar G.bédécarrax » Ven Nov 10, 2006 0:24

Euh ... Wow.
J'espère sincèrement que tu feras autre chose de tes dix doigts (:coup:) parce que, Wow quoi.

P.S : Poser avec la LDC, t'es vraiment un enfoiré :mad: (Lors de ta prochaine heure de gloire, tu pourras m'introduire comme "un copain qui fait de la poésie" :???:)
Avatar de l’utilisateur
G.bédécarrax
Exclu de toute licence artistique
 
Messages: 23949
Enregistré le: Jeu Nov 11, 2004 0:52

Messagepar Le Vieux Buk » Ven Nov 10, 2006 0:24

beyonder a écrit:mais le sentiment d’être facultatif m’a ôté toute possibilité de les exprimer.
bah.
qui ne l'est pas ? :oops:
Le Néant est là juste devant nous et nous suce le bout
Avatar de l’utilisateur
Le Vieux Buk
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 30043
Enregistré le: Mar Juin 10, 2003 17:48
Localisation: WonderLand Road, 2ème à gauche

PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FOOTBALL EN DEHORS DE L'OM

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités