Médias et football

Souvent, c'est mieux...

Re: Médias et football

Messagepar Védégé » Mar Mar 13, 2018 20:27

Dernier message de la page précédente :
Daniel Riolo est loin d'être le meilleur journaliste football français. Très loin. Sur tous les aspects, tactiques, culturels, économique, historique, qualité de l'écriture (qu'est-ce qu'il écrit mal d'ailleurs)... il y a des gens meilleurs que lui, mais beaucoup moins médiatiques, car ils travaillent en général pour la presse écrite ou sont tout simplement beaucoup moins grande gueule.

Mais globalement, c'est un bon journaliste et éditorialiste. Pas seulement un "borgne au pays des aveugles", pas simplement par rapport au tout venant et aux deux imbéciles médiatiques que sont Pascal Praud et Pierre Ménès. Il a un vrai regard sur le foot, s'intéresse vraiment et en profondeur au sujet, est capable de prendre du recul et de la perspective, même dans ses réactions à chaud, écrit des bouquins pas mal sur le fond (moins dans le style mais ça, je l'ai déjà dit). Bref, c'est quelqu'un que j'ai plaisir à écouter, y compris quand je ne suis pas du tout d'accord avec lui.

Mais je rejoins tout le monde sur la fait qu'il a quelques sales manies. La première étant que oui, il a développé une certaine arrogance et que lorsqu'il est persuadé d'avoir raison, il n'écoute plus les arguments adverses ou pire, les tourne en dérision.
Et c'est un supporter du QSG, ce qui le conduit bien souvent à sur-réagir dans un sens comme dans l'autre, à tous les événements qui touchent son club de cœur, et à être de mauvaise foi. Qu'il se pâme comme une jeune fille lorsque Neymar débarque ou qu'il se mette à tout vouloir remettre en question les soirs de défaite. On touche là aux limites de l'exercice de la profession de journaliste sportif.

Pour répondre à Bénédetto, je suis d'accord avec toi quand tu dis que Daniel Riolo s'aveugle sur la nocivité des bouleversements économiques engendrés par l'arrivée des Qatari sur la ligue 1. Je suis d'accord avec Daniel Riolo quand il affirme que les années de vaches maigres que la ligue 1 a et continue de traverser nous ont conduit à nous comporter comme de petits épiciers bas du front, avec leurs petits calculs, leurs petite comptabilité et leur jalousie maladive du voisins dès qu'ils connaissent une petite réussite. On sait tellement que l'on ne gagnera plus jamais la ligue des champions, en tout cas pas dans l'environnement actuel, que tout ce qui nous intéresse c'est que personne d'autre que nous en France ne la gagne. On n'a plus d'ambition. (Mais il se leurre s'il pense que c'est le QSG qui va nous sortir de là).
Avatar de l’utilisateur
Védégé
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2327
Enregistré le: Jeu Mai 12, 2016 11:17
Localisation: Soissons

Re: Médias et football

Messagepar Le Vieux Buk » Mar Mar 13, 2018 20:34

:beer: :beer: :chinois:
Le Néant est là juste devant nous et nous suce le bout
Avatar de l’utilisateur
Le Vieux Buk
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 30043
Enregistré le: Mar Juin 10, 2003 17:48
Localisation: WonderLand Road, 2ème à gauche

Re: Médias et football

Messagepar Pigboss » Mar Mar 13, 2018 21:05

Védégé, quelle plume!(TWSS) :beer:
Avatar de l’utilisateur
Pigboss
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 3441
Enregistré le: Sam Sep 02, 2017 19:24

Médias et football

Messagepar Benedetto » Mar Mar 13, 2018 23:03

Vedege :beer:

Par contre, concernant la presse écrite, et c'est pas ironique quand je te dis ça, ce serait sympa que tu me dises qui sont ces journalistes. Parfois Liberation pond de bons trucs. Tu les trouves sur quel journal?

Ensuite a propos de la partie ou tu es d'accord avec Riolo, j'ai un petit souci dans son constat. C'est qu'il l'établit alors que l'OL et l'OM sont encore en course et tire la conclusion que l'an dernier n'était qu'un épiphénomène comme 2004. Mais si l'OL et l'OM font demi mini de c3 tout 2. L'image que ca donne dans cet edito c'est que vite vite vite il faut taper sur les autres car le PSG a été éliminé. Attend au moins la fin de parcours avant de tirer cette conclusion.

Envoyé de mon SM-G920F en utilisant Tapatalk
Elu par acclamation Président du OMForum Dining Club.
Avatar de l’utilisateur
Benedetto
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 18551
Enregistré le: Lun Jan 20, 2014 19:10
Localisation: Au bout du tunnel

Re: Médias et football

Messagepar Mike Dust » Mar Mar 13, 2018 23:21

Sinon, Dugarry et Di Meco se sont amusé à faire du poste pour poste OM / Lyon et l'autre tocard de Dugarry trouve que tout les lyonnais sont meilleurs que les marseillais quasiment mdr3
Garcia enculé de lyonnais!
Avatar de l’utilisateur
Mike Dust
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 7094
Enregistré le: Jeu Mar 08, 2018 12:44
Localisation: Lyon, désolé...

Médias et football

Messagepar floflinnet » Mar Mar 13, 2018 23:40

J'ai deja entendu cette théorie ...
À partir du moment ou tu préfères marcelo que rami, raphael que king bouna (et même sakai) etc etc on ne peut accorder de crédit a ces bêtises

Envoyé de mon ASUS_Z00XS en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
floflinnet
Deruda : visiblement c'est ton père qui t'a placé
 
Messages: 216
Enregistré le: Mar Mai 23, 2017 10:08

Re: Médias et football

Messagepar Védégé » Mar Mar 13, 2018 23:48

Béné : J'aimais énormément Dominique Rousseau, mais il a pris sa retraite. C'était le journaliste le plus pointu sur tout ce qui touche le foot business (et ses dérives), même si il avait ses phases. Son blog, les coulisses du foot business, est toujours en ligne. Deux trois journalistes de libé font des truc cool aussi, dont celui qui est passé nous voir.
J'aime bien aussi Nicolas Ksiss-Martov, de So Foot (son blog Never trust a marxist in football est une perle pour tout ce qui touche la culture foot, nonobstant son tropisme très très francilien).
Toujours chez So Foot, J'aimais énormément Swan Borsellino pour sa capacité à pondre, quelques minutes seulement parfois après la fin d'un match, des comptes-rendus particulièrement bien ciselé, d'un humour et d'une précision redoutable. Mais il a quitté le milieu :deg:
Mais de manière générale, So Foot n'a pas sans raison révolutionné la presse sportive et footballistique.

Et puis il y a évidemment les vétéran des Cahiers du foot, Jérôme Latta (et son blog Une balle dans le pied hébergé par le monde) et le discret mais si comptent Christophe Kuchly.

Voilà ce que je peux dire au débauté. Je vais essayer de faire une liste plus exhaustive.

Pour le reste, tu as un peu raison, c'est vrai

Edit : et il y a bien sur Romain Molina.
Avatar de l’utilisateur
Védégé
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2327
Enregistré le: Jeu Mai 12, 2016 11:17
Localisation: Soissons

Re: Médias et football

Messagepar hallogallo » Mer Mar 14, 2018 0:21

Védégé a écrit:Béné : J'aimais énormément Dominique Rousseau, mais il a pris sa retraite. C'était le journaliste le plus pointu sur tout ce qui touche le foot business (et ses dérives), même si il avait ses phases. Son blog, les coulisses du foot business, est toujours en ligne. Deux trois journalistes de libé font des truc cool aussi, dont celui qui est passé nous voir.
J'aime bien aussi Nicolas Ksiss-Martov, de So Foot (son blog Never trust a marxist in football est une perle pour tout ce qui touche la culture foot, nonobstant son tropisme très très francilien).
Toujours chez So Foot, J'aimais énormément Swan Borsellino pour sa capacité à pondre, quelques minutes seulement parfois après la fin d'un match, des comptes-rendus particulièrement bien ciselé, d'un humour et d'une précision redoutable. Mais il a quitté le milieu :deg:
Mais de manière générale, So Foot n'a pas sans raison révolutionné la presse sportive et footballistique.

Et puis il y a évidemment les vétéran des Cahiers du foot, Jérôme Latta (et son blog Une balle dans le pied hébergé par le monde) et le discret mais si comptent Christophe Kuchly.

Voilà ce que je peux dire au débauté. Je vais essayer de faire une liste plus exhaustive.

Pour le reste, tu as un peu raison, c'est vrai

Edit : et il y a bien sur Romain Molina.

Toniutti, Cosmidis, Momont, Gargov
Avatar de l’utilisateur
hallogallo
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2074
Enregistré le: Lun Déc 25, 2017 21:22

Re: Médias et football

Messagepar Kussock » Mer Mar 14, 2018 0:25

Sympa Molina, après lui il a clairement une dent contre le milieu et il le montre, ça peut user au bout d'un moment.
Garcia enculé
Avatar de l’utilisateur
Kussock
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2337
Enregistré le: Jeu Nov 30, 2017 7:49

Re: Médias et football

Messagepar hallogallo » Mer Mar 14, 2018 0:32

(Sinon y'a Simon Kuper. Mais il est pas français et la question de base c'était des journalistes français...)
Avatar de l’utilisateur
hallogallo
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2074
Enregistré le: Lun Déc 25, 2017 21:22

Re: Médias et football

Messagepar floflinnet » Mer Mar 14, 2018 1:07

Mike Dust a écrit:Sinon, Dugarry et Di Meco se sont amusé à faire du poste pour poste OM / Lyon et l'autre tocard de Dugarry trouve que tout les lyonnais sont meilleurs que les marseillais quasiment mdr3
Je viens d'écouter cette émission en entier .. mon dieu dugarry qu'il est bête ..
Non mais avec son attitude vers di meco en mode "aller t'as raison" quand il ne trouve plus d'arguments .. (deso des points de suspension mais la vraiment c'est consternant)

Envoyé de mon ASUS_Z00XS en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
floflinnet
Deruda : visiblement c'est ton père qui t'a placé
 
Messages: 216
Enregistré le: Mar Mai 23, 2017 10:08

Re: Médias et football

Messagepar urba » Mer Mar 14, 2018 1:38

Moi j’aime beaucoup Ramses Kefi très cool et qui écrit bien, Gregory Schneider aussi (il a commis un article pas bon sur Garcia mais d’habitude c’est très bon, Dominique Rousseau évidemment, Mathieu Grégoire est aussi un très bon journaliste même si son personnage sur Twitter le dessert, Melisandre Gomez écrit bien aussi.

Kuchly et Momont sont pas mal aussi. J’aime beaucoup Nicolas Vilas que je trouve très complet (écrit, TV, radio). Gilbert Bisbois est un très bon journaliste radio.
«Je connais bien le monde ouvrier, j’en ai licencié des milliers» Donald Trump
Avatar de l’utilisateur
urba
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 45639
Enregistré le: Mer Nov 20, 2002 15:38
Localisation: Dans le Truman Show

Re: Médias et football

Messagepar Benedetto » Mer Mar 14, 2018 1:39

Védégé a écrit:Béné : J'aimais énormément Dominique Rousseau, mais il a pris sa retraite. C'était le journaliste le plus pointu sur tout ce qui touche le foot business (et ses dérives), même si il avait ses phases. Son blog, les coulisses du foot business, est toujours en ligne. Deux trois journalistes de libé font des truc cool aussi, dont celui qui est passé nous voir.
J'aime bien aussi Nicolas Ksiss-Martov, de So Foot (son blog Never trust a marxist in football est une perle pour tout ce qui touche la culture foot, nonobstant son tropisme très très francilien).
Toujours chez So Foot, J'aimais énormément Swan Borsellino pour sa capacité à pondre, quelques minutes seulement parfois après la fin d'un match, des comptes-rendus particulièrement bien ciselé, d'un humour et d'une précision redoutable. Mais il a quitté le milieu :deg:
Mais de manière générale, So Foot n'a pas sans raison révolutionné la presse sportive et footballistique.

Et puis il y a évidemment les vétéran des Cahiers du foot, Jérôme Latta (et son blog Une balle dans le pied hébergé par le monde) et le discret mais si comptent Christophe Kuchly.

Voilà ce que je peux dire au débauté. Je vais essayer de faire une liste plus exhaustive.

Pour le reste, tu as un peu raison, c'est vrai

Edit : et il y a bien sur Romain Molina.
On a tres exactement les memes lectures. Et je follow toutes les personnes que tu as cité sur Twitter. :grinj:

Envoyé de mon SM-G920F en utilisant Tapatalk
Elu par acclamation Président du OMForum Dining Club.
Avatar de l’utilisateur
Benedetto
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 18551
Enregistré le: Lun Jan 20, 2014 19:10
Localisation: Au bout du tunnel

Re: Médias et football

Messagepar urba » Mer Mar 14, 2018 1:41

Et Romain Molina, évidemment :smilej:
«Je connais bien le monde ouvrier, j’en ai licencié des milliers» Donald Trump
Avatar de l’utilisateur
urba
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 45639
Enregistré le: Mer Nov 20, 2002 15:38
Localisation: Dans le Truman Show

Médias et football

Messagepar Benedetto » Mer Mar 14, 2018 1:44

:beer:
Sinon kassis-martov est lui aussi un peu trop partial concernant le PSG et en pleine contradiction avec ce qu'il laisse transpirer en termes de convictions politiques. Je l'aurais bien vu supporter le Red Star à la place.

Envoyé de mon SM-G920F en utilisant Tapatalk
Elu par acclamation Président du OMForum Dining Club.
Avatar de l’utilisateur
Benedetto
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 18551
Enregistré le: Lun Jan 20, 2014 19:10
Localisation: Au bout du tunnel

Re: Médias et football

Messagepar 57beny » Mer Mar 14, 2018 7:11

Raphaël Cosmidis, Christophe Kuchly, Julien Momont et Florent Toniutti, la team de "vu du banc" ! A écouter pour ceux qui ne connaissent pas!
Avatar de l’utilisateur
57beny
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 1045
Enregistré le: Jeu Aoû 27, 2015 12:28

Re: Médias et football

Messagepar Védégé » Mer Mar 14, 2018 9:35

urba a écrit:Moi j’aime beaucoup Ramses Kefi très cool et qui écrit bien, Gregory Schneider aussi (il a commis un article pas bon sur Garcia mais d’habitude c’est très bon, Dominique Rousseau évidemment, Mathieu Grégoire est aussi un très bon journaliste même si son personnage sur Twitter le dessert, Melisandre Gomez écrit bien aussi.

Kuchly et Momont sont pas mal aussi. J’aime beaucoup Nicolas Vilas que je trouve très complet (écrit, TV, radio). Gilbert Bisbois est un très bon journaliste radio.


:beer:

Et oui Mathieu Grégoire n'est pas toujours des plus sympathique, mais il ne fait pas semblant de bosser.
Avatar de l’utilisateur
Védégé
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2327
Enregistré le: Jeu Mai 12, 2016 11:17
Localisation: Soissons

Re: Médias et football

Messagepar Morandfaty » Mer Mar 14, 2018 9:53

floflinnet a écrit:J'ai deja entendu cette théorie ...
À partir du moment ou tu préfères marcelo que rami, raphael que king bouna (et même sakai) etc etc on ne peut accorder de crédit a ces bêtises

Envoyé de mon ASUS_Z00XS en utilisant Tapatalk


EN monde Yvan Le Mée..
Avatar de l’utilisateur
Morandfaty
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2790
Enregistré le: Lun Aoû 21, 2017 8:05

Re: Médias et football

Messagepar Benedetto » Mer Mar 14, 2018 11:34

Je lis / j'écoute: Ecofoot, Toniutti et ses chroniques tactiques, Julien Momont, Omalytics, Dominique Rousseau, Libération, les Cahiers, Romain Molina, Vue du banc (où on retrouve Toniutti, Kuchly...), Furia Liga, FourFourTwo, Roustan, Ultimodiez, Romain Peli, Julien Assunçao, Jérémy Tordjman (pour avoir des infos sur le foot amateur et jeunes du District de Provence/Ligue Méditérannée), Pierre Vuillemot et Footballski, Victor Lefaucheux, Johann Crochet et Goal.com, Lucarne Opposée et Philippe Doucet.

Voila ce sont les journalistes pro ou amateurs qui écrivent/parlent du foot retenant mon attention.

Il y a un journaliste qui avait l'air bien mais qui a l'air d'avoir été dégouté de son métier c'est Thierry Cros anciennement à RMC (spécialiste de la Série A).

Mathieu Grégoire est un journaliste studieux et sérieux mais tellement imbu de son travail qu'il en devient antipathique. La condescendance qu'il affiche me rappelle d'ailleurs Riolo. Il a changé d'intonation avec urba car ce dernier a semble-t-il gagné son respect mais aucune remise en question.

En fait, quand je t'ai posé la question Vedege, je pensais à ce moment-là à la presse écrite peut-être pas mainstream mais à large portée du genre Libération, le Monde (d'ailleurs l'article que tu avais fait suivre concernant les dessous géopolitiques du transfert de Neymar c'était eux si je me rappelle bien?), etc.
Elu par acclamation Président du OMForum Dining Club.
Avatar de l’utilisateur
Benedetto
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 18551
Enregistré le: Lun Jan 20, 2014 19:10
Localisation: Au bout du tunnel

Re: Médias et football

Messagepar Marv » Mer Mar 14, 2018 11:42

Vu que FourFourTwo a ete cite, si on peut mentionner des trucs non francophones je recommande de jeter un oeil a http://outsideoftheboot.com/.

Leurs analyses tactiques sont en general excellentes, en revanche elles demandent un boulot de malade et ils en font de moins en moins souvent (et que pour les gros matchs) :deg:
Go... Where ? That's right. Go where ? Where are you gonna go ? Where are you gonna run ? Where are you gonna hide ? Nowhere. 'Cause there's no one. Like you. Left.
Avatar de l’utilisateur
Marv
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5684
Enregistré le: Ven Fév 10, 2017 13:31

Re: Médias et football

Messagepar thedep » Mer Mar 14, 2018 12:51

Le meilleur c'est Bouhafsi :suceur:

On peut aussi écrire :

Le meilleur :suceur: c'est Bouhafsi.
Avatar de l’utilisateur
thedep
Bakayoko : Tu as beaucoup posté, souvent hors cadre
 
Messages: 11125
Enregistré le: Ven Oct 24, 2014 10:09

Re: Médias et football

Messagepar Védégé » Mer Mar 14, 2018 13:53

Benedetto a écrit:En fait, quand je t'ai posé la question Vedege, je pensais à ce moment-là à la presse écrite peut-être pas mainstream mais à large portée du genre Libération, le Monde (d'ailleurs l'article que tu avais fait suivre concernant les dessous géopolitiques du transfert de Neymar c'était eux si je me rappelle bien?), etc.



Bah si l'on va chercher du côté de la presse nationale généraliste, c'est tout de suite plus compliqué. Historiquement, les rapports de cette presse à toujours traité le sport et surtout le football avec un certain dédain. Ce n'est pas vrai que dans notre pays, mais l'alpha et l'oméga de cette presse là, c'est la politique. Surtout qu'en France, la presse dite "nationale" est surtout francilienne, voire parisienne, par son contenu et son lectorat et que plus le temps passe, et plus ce phénomène se renforce. Et vu que le foot à Paris ça a été longtemps très compliqué (et ça l'est toujours en vérité, je n'en démord pas, un seul club en ligue 1 en région parisienne, c'est ridicule).

Néanmoins, ils commencent à s'y mettre depuis quelques années déjà. Disons que les rédactions sports de la PQN ne sont plus réduit à la portion congrue, bien que ce soit surtout vrai pour le web, beaucoup moins sur le print (le Monde a arrêté la publication de son supplément sport du vendredi l'an dernier par exemple). Le Figaro a ainsi tout un site uniquement dédié au sport (sport24), bien que je trouve qu'il fasse du sous-RMC.

Et les journalistes ont changé aussi, la nouvelle génération affiche beaucoup moins de mépris pour le foot. Et j'ai l'impression que ce phénomène est généralisé à l'ensemble des CSP+ qui constituent le gros du lectorat de ces journaux. Surtout que les Cahiers du foot et surtout So Foot ont montré qu'on pouvait parler du football autrement, sous l'angle sociologique (les cahiers) ou culturel (So Foot) en particulier, et qu'il y a un public pour ça.
Et que donc on pouvait sortir du traitement uniquement sportif et/ou people qui était réservé jusque là au football par la presse populaire et spécialisée.

Malgré tout, le nombre de journaliste purement spécialisé football est assez faible dans la presse généraliste.

Il y a les trois de Libé qu'Urba a cité, Grégory Scheider, Ramsès Kefi et Damien Dole. Au Monde, je n'ai vraiment qu'un seul nom à donner, celui de l'excellent Rémi Dupré.

Cela dit, au détour d'articles écrit sur des événement ponctuels, on sent qu'il y a quand même quelques journaliste qui, sans être spécialisés foot/sport, maîtrisent le sujet. Mais ppir retrouver les noms :peur:


Et puis il ne faudrait pas les oublier, il y a dans la Presse régionale de vrais et bons journalistes football. Même si je ne les lis que trop rarement du fait de mon éloignement, l'équipe qui suit l'OM à la Provence m'a l'air tout à fait compétente.
Avatar de l’utilisateur
Védégé
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2327
Enregistré le: Jeu Mai 12, 2016 11:17
Localisation: Soissons

Re: Médias et football

Messagepar PoF » Mer Mar 14, 2018 14:17

Pour Grégoire (et plein d'autres), il est malheureusement impossible de discerner l'homme de "l’œuvre". Son boulot est de bonne facture et c'est l'un des rares à produire de la vraie qualité journalistique et pas du vent mais malheureusement, tout est gâché par son comportement sur Twitter (et aussi par la "qualité" globale de son journal).

Twitter n'est pas toujours un jeu rigolo auquel les personnalités se livrent et qui n'a rien à voir avec leur vraie personne. Twitter est parfois un révélateur de personnalité.

J'en parlais je sais plus où avec je sais plus qui mais à l'époque où les réseaux sociaux et Internet n'existaient pas ou n'étaient pas démocratisés, on considérait les journalistes comme des exemples, des modèles, des spécialistes auxquels on pouvait se fier les yeux fermés. Quand on discutait et qu'on disait des conneries sur l'OM au bistrot du coin, le dernier rempart, c'était les articles de l'Équipe, de France Foot et compagnie, c'est là qu'on allait chercher les spécialistes, la vérité, la raison, la parole d'évangile, presque.

Depuis que les journalistes sont devenus des "personnages publics", que ce soit sur Twitter ou dans des Talks, on a pu se rendre compte que certains d'entre eux étaient en réalité d'immenses débiles. Beaucoup sont tombés de leur piédestal statutaire et les masques sont tombés. Dorénavant, on a des clés pour nous apercevoir de qui est légitime et qui ne l'est pas, simplement parce que la plupart d'entre eux n'arrivent pas à résister aux sirènes de la starification sans se rendre compte qu'ils vont immanquablement passer pour des cons ou pour des connards.
Avatar de l’utilisateur
PoF
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 21267
Enregistré le: Sam Juin 14, 2014 14:29

Re: Médias et football

Messagepar si-ma-tante-en-avait » Mer Mar 14, 2018 14:20

Toi, t'as récemment chopé ton daron dans le costume du père noël.
Avatar de l’utilisateur
si-ma-tante-en-avait
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 51198
Enregistré le: Ven Juil 23, 2004 17:23
Localisation: En face de Carrefour

Re: Médias et football

Messagepar Martin » Mer Mar 14, 2018 15:43

:lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Martin
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2121
Enregistré le: Sam Nov 05, 2016 14:20

Re: Médias et football

Messagepar Védégé » Mer Mar 14, 2018 16:37

mdr3

Mais Pof à raison.
Avatar de l’utilisateur
Védégé
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2327
Enregistré le: Jeu Mai 12, 2016 11:17
Localisation: Soissons

Re: Médias et football

Messagepar G&ry » Mer Mar 14, 2018 22:20

Il a tellement raison que ceci s'applique à toute personnes de la société.
Les RS c'est quand même de la belle merde...
Avatar de l’utilisateur
G&ry
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 9892
Enregistré le: Mar Jan 01, 2002 1:00

Re: Médias et football

Messagepar Damien18 » Lun Mar 19, 2018 17:18

Juste pour info :

Si vous êtes sur Twitter, passez liker, par pour mes stats car je m'en fous un peu de ça haha mais je fais les envois groupés des chroniques, vu que c'est un public parfois différent de celui de Libé habituellement ;)
Avatar de l’utilisateur
Damien18
Deruda : visiblement c'est ton père qui t'a placé
 
Messages: 23
Enregistré le: Dim Fév 25, 2018 21:39

Re: Médias et football

Messagepar Benedetto » Ven Mar 23, 2018 18:38

Daniel Riolo : "À moins de me nommer président…"

Auteur du livre Autopsie du sport français, dans lequel il explique comment évoluent les sports populaires en France, Daniel Riolo nous a longuement raconté les maux qui rongent le monde du ballon rond en France.

Formation des joueurs et des entraîneurs, manque de transparence des instances ou encore corporatisme flagrant : les constats que fait Daniel Riolo concernant le foot dans Autopsie du sport français sont sévères, et on a voulu comprendre avec lui comment on en est arrivé là et quelles sont les pistes à explorer pour faire peut-être enfin de la France un vrai pays de foot.


Quelle est la genèse de ce projet ? Tu en avais marre de taper sur le foot, donc tu t’attaques à huit autres sports ?

En fait, je n’ai jamais voulu, à aucun moment, taper sur qui que ce soit, dans le foot ou ailleurs. Ce qui m’intéresse, c’est de dire les choses, pas taper. Quand il y a des périodes un peu délicates, oui, on va retenir que je tape, mais je pense qu’au final, on est dans le 50/50.

Après, pour ce qui est du bouquin, moi je m’intéresse de toute façon à tous les sports. L’idée de celui-là est venue l’été dernier, on venait de sortir du Tour de France, encore une fois un Français n’a pas gagné, juste avant il y avait eu Roland-Garros et Wimbledon, encore une fois les Français n’ont pas gagné. En fait, c’est parti de ces deux sports-là. Ça ne pouvait pas partir du foot, car de toute façon, je connais ça par cœur. D’ailleurs, le foot, c’est le dernier sport qui a été fait dans le livre, et c’est celui pour lequel j’ai rencontré peut-être le moins de gens. Quand je faisais la liste des gens à voir, j’en enlevais, car je me demandais ce qu’ils pouvaient me raconter que je ne savais pas déjà, car je parle avec eux tout le temps. D’ailleurs, pour le foot, ce que je trouve intéressant justement, c’est d’aller voir des mecs moins connus comme Thibaud Leplat, qui est écrivain sur le foot, qui a toujours fait plein de bouquins super, et c’est le point de vue historique qu’il avait qui m’intéressait. Je suis aussi allé voir Yacine Hamened, qui est un éducateur que j’aime beaucoup et qui s’intéresse aux problématiques de formations, que ce soit celles des joueurs ou des entraîneurs.

Quand j’ai eu l’idée du bouquin, je n’ai pas eu besoin de me dire : "On n’a eu que deux Coupes d’Europe dans le foot français", ça je le répète sans arrêt, donc je voulais savoir pourquoi en tennis on n’a jamais des mecs qui gagnent des Grands Chelems. Pour la natation, je voulais savoir pourquoi, à un moment, quand Manaudou s’est mise à gagner, derrière on a eu l’impression que dès que tu avais un mec qui plongeait dans une piscine, ça allait faire médaille. Je me suis dit qu’il fallait aller voir chaque mec pour faire un grand débat, pourquoi toi à un moment ça a marché dans ton sport, pourquoi toi non, pourquoi le handball c’est si formidable en France, pourquoi le basket ça semble être porté par Parker…

Je voulais aller regarder dans chaque sport comment ça marche. Il fallait faire une sélection, il y en a auxquels je n’ai pas pensé, comme le ski, pourtant il y avait des pistes, on est un pays de montagnes, mais on n’a pas beaucoup de vainqueurs, pareil en Formule 1. Mais j’ai pris les sports qui rassemblaient le plus de gens : le rugby évidemment, les gens adorent, le hand maintenant ça fait des 7 ou 8 millions de téléspectateurs, que ce soit hommes ou femmes, quand la France passe à la télé. J’ai choisi plutôt des sports populaires quoi.

Nous, on va surtout parler de foot et des problèmes que tu soulignes dans ce livre. Pour commencer, page 24, tu parles des excuses que donnaient les clubs français quand ils rataient leur campagne européenne dans les années 1980. Les mentalités changent un peu, mais au fond, on a chaque année droit à de nouvelles excuses. Qu’est-ce qu’il leur faut pour comprendre que le développement d’un club passe par l’Europe ?

Je pense qu’ils ont su longtemps que ça passait par ça, que la notoriété de certains a été construite autour de ça. Comme à Saint-Étienne, ou à Bastia, ils ont ça dans leur histoire et ils te le font visiter en long, en large et en travers.

Les années 1990 sont bonnes, ce sont les meilleures années du foot français, en club et en sélection, et ça s’arrête pile à 2000. Après, il y a eu une période où les clubs étaient à l’envers, notamment Paris et Marseille. Mine de rien, Lyon a beaucoup essayé l’Europe… Et après, tu as eu ce mouvement où ils disaient qu’ils n’avaient pas assez d’argent, donc ils n’y allaient pas. Mais c’était juste une excuse, ce n’est pas qu’ils n’avaient pas envie d’y aller ou quoi, mais ils constataient qu’ils se faisaient sortir par n’importe qui… Quand je me suis mis à rechercher, sur les 15 dernières années, tous les clubs qui avaient fait tomber des clubs français… C’est délirant !!! C’est incroyable ! Au bout d’un moment, ça me faisait rire…

Déjà, je ne me souvenais même plus qu’autant de clubs français avaient joué l’Europe, que Nancy ou Strasbourg s’y étaient collés par exemple. Tu as l’impression que tout le monde a eu sa chance, ils ont tous pu aller y faire un tour. Et tu te dis "mais contre qui ils ont perdu…" Tout ce qu’ils disaient, c’est qu’ils n’avaient pas assez d’argent. Mais ils se rendent compte contre qui ils perdent, même au premier tour ?? Sans remonter loin, dans les années post-2010, avec l’OL, il y a eu Nicosie, Astra Giurgiu, Real Sociedad en tour préliminaire… C’est délirant notre niveau en Coupe d’Europe. Et tu n’en as pas un qui se remet en question, ils trouvent toujours des excuses.

Mais pourquoi des excuses aussi faibles que le manque d’argent alors que c’est souvent faux, par rapport à d’autres équipes comme celles dont tu parlais ?

Ça tient si tu te fais taper par le Barça, le Real ou le Bayern. Mais hier [interview réalisée le lendemain de l’élimination de Manchester United, ndlr], quand tu vois que Séville et la Roma sont en quarts de finale alors qu’à Lyon, ils sont à des années-lumière de la Ligue des Champions [Lyon n’avait pas encore été éliminé de la Ligue Europa au moment de l’interview, ndlr]. Les deux dernières fois qu’ils y sont allés, c’était minable, alors que Lyon, en termes de budget, ça doit être deux fois Séville [selon Sportune, le budget de Séville est de 212 millions cette saison, selon Ecofoot, celui de Lyon est de 240 millions, ndlr]. Moi je veux bien entendre l’argument de l’argent, ça tient la route, car c’est vrai qu’en France on a un problème avec le fisc dans tous les sports, on est beaucoup plus taxés que les autres. Mais quand tu perds contre des mecs qui sont moins riches que toi, bah non, tu n’as pas le droit de dire ça, tu te tais.

Page 26, tu parles dans l’histoire du foot français des marques qui se sont liées à des clubs de foot, et de ces "mécènes qui viennent pour gagner le plus vite possible en dépensant le moins possible". Alors, la fin de la phrase n’est plus forcément vraie, mais il y a des marques, comme QSI, qui peuvent être vues comme des mécènes du foot français aujourd’hui. Est-ce vraiment le même principe, ou ils ont quand même plus de temps, plus de connaissances du milieu ?

Ils n’ont pas plus de connaissances du milieu, mais ils veulent prendre le temps de le faire. Mais ils ne connaissent pas plus le foot, ils n’ont pas plus cette culture-là que tous les chefs d’entreprise qui se sont lancés dans les clubs français. Aujourd’hui, je suis sûr que si tu prends plus de la moitié des mecs qui travaillent au PSG, tu les soumets à des questions très simples sur l’histoire du PSG, je suis sûr qu’ils ne répondent pas.

Les joueurs non plus.

Mais les joueurs sont là pour jouer. Les mecs qui travaillent au club, qui sont à des postes de direction, c’est leur culture, leur foi en ce qu’est le foot et la façon dont ça marche qui va faire que tu vas marcher. Quand un mec se lance dans une entreprise, de cosmétiques ou de bouffe par exemple, s’il ne connaît pas un peu l’histoire de son secteur, il va avoir beaucoup de mal, ou alors il faut qu’il s’entoure de gens qui sont spécialistes du secteur.

Nasser peut mettre toute la bonne volonté du monde, mais il faudrait qu’il prenne des cours, qu’il aille dans trois ou quatre clubs faire des stages d’un mois pour savoir ce que c’est réellement et culturellement le foot, et comment ça marche. Il met beaucoup de volonté, mais il n’y a pas assez de mecs qui sont assez imprégnés de cette culture-là. Mais c’est comme ça pour beaucoup de chefs d’entreprise qui sont arrivés. Aulas, au début, quand il arrive à Lyon en 1987, il ne sait pas, il ne connaît rien au ballon. Maintenant, il connaît tout ça par cœur, mais je ne pense pas que dans les clubs européens, ailleurs, un mec qui aurait été nommé en 1987 n’aurait pas du tout su ce qu’était le foot. C’est parce qu’on a un retard historique important, mais ça se comble, ça s’apprend.


Tapie ne connaissait pas non plus tellement ce milieu, mais ça a fonctionné.

Lui, il a vite tout appris [rires]. Même sur ces dernières années ou encore aujourd’hui, à chaque fois qu’il a fait des interviews pour parler par exemple du PSG, il n’y avait pas grand-chose de contestable, il voyait souvent juste, ce qu’il dit est vrai. C’est pour ça que, je le disais, tu as le droit d’apprendre et comprendre vite comment ça marche et ce qu’il faut faire. Quand il explique pour la 150 000e fois pourquoi il prend Beckenbauer, pas de problème, on comprend très bien. Quand il va chercher Goethals, il a très vite compris qu’il n’y avait pas de techniciens français à la hauteur, que c’était des tocards. Quand tu prends Goethals, ce n’est pas pour rien. Même si après il le fait chier sans arrêt et que c’est lui qui fait l’équipe, il n’empêche que Goethals, c’était un super entraîneur.

On parle souvent d’embellie du foot français avec l’arrivée de QSI au PSG, quel est ton sentiment sur ce sujet ? Elle existe vraiment cette embellie, car les droits télé ont augmenté notamment, mais est-ce viable et durable, d’avoir un seul club comme locomotive d’un championnat ?

Non, non, la première étape, c’est aider les autres à grandir : d’abord, il faut qu’il y ait un groupe d’équipes fortes. Il ne faut pas qu’il n’y ait que le PSG ; bien sûr, Marseille et Lyon doivent embrayer. Après, Monaco c’est un peu différent, parce qu’il n’y a pas un fort engouement autour du club, mais s’ils sont là pour faire la course aux premières places, c’est déjà bien.

Mais c’est vachement important que Marseille et Lyon décollent et puissent avoir de bons joueurs. Aujourd’hui, je trouve que l’OM avance assez vite, mais c’est à Aulas que j’ai envie de dire : "Arrête de déconner, sois un peu plus lucide, parce qu’on a vraiment besoin de toi, on a besoin de l’OL, on n’a pas besoin d’un OL quatrième avec Pep Génésio qui fait n’importe quoi comme en ce moment". Le PSG, c’est très bien, c’est génial la notoriété et d’avoir des stars comme ça, mais il faut que derrière, ça suive, il ne faut pas que ça s’englue.

Tu ne trouves pas qu’en France, les dirigeants, comme à Marseille et Lyon, se regardent un peu le nombril et ont peur de s’ouvrir, notamment avec des coaches étrangers ?

Aulas se sclérose un petit peu, il est très refermé sur lui-même, sur la ville même de Lyon. Chaque année, on pense qu’il va s’ouvrir, qu’il va essayer d’autres choses. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que Lyon, avec 250 millions de budget, doit être un club phare en France. Là, ils sont en train de terminer pour la je-ne-sais-pas-combientième-fois à plus de 15 points du PSG. Ce n’est pas possible, ils devraient être à 6 points du PSG, pas à plus de 15 points, surtout qu’ils ont gagné contre eux.

Comment expliques-tu que le foot français soit si corporatiste, se protège autant, et que les médias y contribuent d’une certaine manière.

C’est-à-dire ?

Certains consultants et journalistes protègent beaucoup les coaches français en remettant très peu en question leurs méthodes…

Un peu moins maintenant, il y a des mecs qui essayent de s’ouvrir un peu. Beye a fait beaucoup de bien au CFC. Je veux croire qu’à force de l’avoir répété, ça a ouvert les yeux à la plupart des gens. Mais il y a une tradition de ça, L’Équipe, c’est une petite vision, c’est notre seul journal, ça a un rôle capital, mais ça a une vision étriquée des choses, ils sont entre eux, ils pensent avoir la science infuse, ils sont amis avec les mecs, donc leurs liens de proximité les empêchent de voir plus loin. C’est compliqué quand tu les vois défendre à mort sans arrêt Aulas, Génésio… [Il soupire].

C’est un fonctionnement qui est comme ça, la plupart des coaches ne sont plus en poste, ce sont des amis d’untel et untel, donc ils veulent les recaser. C’est un peu refermé, un peu sclérosé notre foot, oui, une sorte de grande famille. Après, ça n’empêche pas que les uns tapent sur les autres, mais ce qu’ils veulent, c’est qu’untel retrouve du taf… Mais c’est pareil chez nous aussi hein [RMC, ndlr] ! Les consultants font partie de cette famille ; quand ils ont un poste de consultant, c’est parce qu’ils n’arrivent plus à avoir le poste sur le terrain… Mais ils ont leurs amis, ils les défendent, c’est comme une machine à laver.

Tu soulèves aussi un autre problème dans le foot français, celui de l’individualisation dans le foot, c’est-à-dire qu’en France, comme on souhaite avant tout revendre cher les joueurs qu’on a formés, ces derniers ne pensent qu’à leurs statistiques. Peux-tu nous expliquer en quoi ça tire nettement vers le bas notre foot ?

Ça, maintenant, c’est partout pareil, en Italie, en Espagne… À partir du moment où c’est une star, le mec ne pense qu’à gérer sa carrière individuelle et plus à être dans le collectif. Après, ce qui fait qu’un collectif va marcher ou que tu vas atténuer ce problème-là, c’est si le club est fort, si le club dit aux joueurs : "Tu vas ranger ton petit cas perso, tu vas jouer pour l’équipe." Mais ça, ça n’existe pas qu’en France. Regarde ce que fait l’OM cette année, on ne s’y attend pas, peut-être que les mecs ont des états d’âme, mais en l’occurrence, ça ne se voit pas, il y a un super état d’esprit.


C’est peut-être un peu moins le cas au PSG, avec l’arrivée de Neymar, ça a l’air d’être moins le cas à Lyon avec les trois devants qu’ils ont pris, soi-disant stars [Memphis, Traoré et Diaz, ndlr]. Ça, c’est au club d’atténuer l’effet pervers de la starisation du football. Le footballeur, aujourd’hui, c’est une rock star, ce n’est pas simplement un footeux. Après, quand il revient dans son club, c’est au club de lui faire comprendre qu’il n’est pas plus important que lui.

Je ne sais pas si tu as lu l’interview de Xavi dans le So Foot de ce mois-ci [il acquiesce], mais il y expliquait le manque de temps passé à développer l’intelligence de jeu dans les centres de formation. On travaille beaucoup plus le physique et la technique que la tactique en France…

Franchement, ce n’est pas qu’en France. Quand tu regardes même certains matches de Ligue des Champions qui sont passionnants à suivre, il y en a beaucoup, ce sont des parties des FIFA, hein… C’est du 1 contre 1, c’est très physique, parce que les mecs, même s’ils sont techniques, ils sont dans l’élimination et ce qui compte, c’est leur capacité à refaire les efforts, à se replacer. On en demande de plus en plus aux joueurs. Dans 10 ans, on aura peut-être des effectifs de 30 ou 40 joueurs, car il faudra jouer le championnat et la Ligue des Champions.

Ce dont on parle le plus aujourd’hui, c’est l’intensité, le pressing, et tout ça, ça se fait d’abord avec le physique. Après si tu réussis à faire ta passe intelligente, c’est parce que tu as des joueurs un peu hors norme. C’est ce qu’essaye de faire Guardiola, c’est un peu le football "Liga touch" quoi. Mais pour le reste, même en Premier League, ce que fait Manchester United, c’est du combat, un mec comme Lukaku, c’est du combat. C’est sa puissance physique qui compte. Si après, derrière, il arrive à faire son geste technique, c’est génial, tant mieux pour lui. Même Liverpool joue comme ça, que ce soit Salah, Firmino et Mané. C’est fantastique quand ça marche, mais dans ces moments-là, tu notes principalement que c’est d’abord des accélérations fulgurantes, une intensité qui est mise par le bloc derrière eux pour contrer les ballons, jouer les phases de transition à 2 000 à l’heure et après eux, si par le geste technique, ils arrivent à bien finir, à mettre la belle frappe, tant mieux.

Même au Real, ils ont des joueurs extraordinaires et intelligents au milieu, mais quand ils sont mal en point comme au début de l’année, ils remettent une dose de physique, pour se remettre à niveau, et ils vont peut-être bien finir la saison en Ligue des Champions comme ça. Après ils ont des joueurs hors norme, ça c’est sûr, et après, en plus de ça, tu mets le mental, la gestion de l’émotion… Mais que le foot devienne de plus en plus physique, ça c’est sûr.

On a quand même l’impression qu’en France, depuis Suaudeau, il n’y a pas d’école de pensée. Et comme tu le soulignes dans le livre, quand on voit la formation des coaches en France, ça n’a pas l’air d’évoluer…

La formation des coaches en France, c’est une catastrophe totale. Franchement, quand tu vois à qui elle a été confiée depuis des années, tu te demandes… Quand tu vois les noms des mecs qui font passer les diplômes, tu ne comprends pas, ce sont des mecs qui ne sont pas allés sur le terrain depuis 10 ou 20 ans. Franchement, ça c’est incompréhensible. Quand tu vois un mec qui a 20 ou 30 ans aujourd’hui et qui veut se lancer dans le foot, il a 0 chance ; s’il n’a pas été pro, c’est impossible, les portes lui seront fermées. D’abord ça coûte excessivement cher et ils font tout pour fermer les portes : tout ça est chapeauté par un syndicat, géré par Raymond Domenech, il ne va pas laisser entrer quelqu’un d’autre, parce que de toute façon, il y a des mecs qui sont là et qui sont au chômage, faut qu’ils trouvent du taf quoi. Donc tu vas d’abord recaser les mecs qui n’ont pas de taf, même si pour certains ça va être très compliqué de trouver du taf… Girard, Antonetti, Dupraz… Tous ces mecs-là, ça ne va pas être simple.


Pour toi, la formation des entraîneurs, c’est un des principaux maux du foot français ?

Oui. Au Portugal, il y a une académie à Lisbonne, il y a des choses super intéressantes, tu vois aussi de jeunes coaches en Allemagne… En France, il y a un vrai problème pour ça. Ils ont nommé Philippe Montanier, le mec est intouchable, quoi. Tu as déjà lu quelque chose de lui, une interview où il te dit comment il travaille ? Non. On ne sait même pas qui c’est, ce qu’il a fait… C’est dingue ! Ça fait 4 mois que j’essaye de l’avoir dans Transversales en interview [l’émission qu’anime Daniel Riolo chaque semaine sur SFR Sport, ndlr], le mec tu as l’impression qu’il est enfermé dans une tour, protégé par le FBI…

C’est lui qui ne veut pas ou les instances ?

Je ne sais pas ! Il est injoignable, pas dispo… Je me demande ce qu’il fait en fait… C’est vachement étonnant !

Pour remédier à tout ça, qu’est-ce qu’il faut faire selon toi ?

Évolution de mentalité à la fédé, mais bon, je ne vois pas trop comment ça va bouger…

On est mal quoi…

Non… À moins de me nommer président… de ce qu’ils veulent.

De quoi ?

De la Ligue, ça ira mieux. De la fédé, sans problème… Et du PSG évidemment.

Ah, du PSG, carrément ?

Bah, s’ils veulent que ça marche à un moment, il va falloir quand même qu’ils trouvent mon numéro.

C’est un message pour les Qataris ça… Finalement, on le comprend dans le livre, mais il ne faut pas être grand clerc pour s’en rendre compte, la France n’est pas un pays de foot. Comment expliquer cela, et surtout, est-ce trop tard pour que ça change ?

Mais non, je ne suis pas pessimiste comme ça ! Il doit y avoir les moyens d’enclencher quelque chose. Non et puis en fait si, je ne sais pas… Ça dépend toujours des dirigeants qui sont dans les clubs.

Mais qui pourrait faire bouger les choses ?

À Lyon, il y a un dirigeant, à Marseille et Paris, il y a des équipes. Il faut que l’OM continue sa croissance, ça fait des années que de toute façon, ils sont en reconstruction tous les ans. Là, ils vont peut-être enchaîner une troisième bonne année en faisant podium. Donc voilà, déjà que ceux-là bossent bien !

http://footballstories.konbini.com/ente ... -francais/
Elu par acclamation Président du OMForum Dining Club.
Avatar de l’utilisateur
Benedetto
Anigo : On sait pas comment mais t'es toujours là
 
Messages: 18551
Enregistré le: Lun Jan 20, 2014 19:10
Localisation: Au bout du tunnel

Re: Médias et football

Messagepar Marv » Ven Mar 23, 2018 19:24

2013 - Racaille football club
2018 - Autopsie du sport francais

Triste :sad:

C'etait une bavure policiere, du coup ?
Go... Where ? That's right. Go where ? Where are you gonna go ? Where are you gonna run ? Where are you gonna hide ? Nowhere. 'Cause there's no one. Like you. Left.
Avatar de l’utilisateur
Marv
Flamini : tu postes comme un fou mais on sait que tu cherches un autre forum
 
Messages: 5684
Enregistré le: Ven Fév 10, 2017 13:31

Re: Médias et football

Messagepar Hamada Jambay » Ven Mar 23, 2018 20:24

Védégé a écrit:Béné : J'aimais énormément Dominique Rousseau, mais il a pris sa retraite.


JL
sur le forum des cdf.

(et non, je n'ai rien à ajouter, sinon que je reviendrai prendre des notes :smilej: bravo à tous pour ces échanges tellement intéressants).
Avatar de l’utilisateur
Hamada Jambay
Zubar : Eternel espoir, tu feras jamais tes preuves
 
Messages: 2851
Enregistré le: Sam Fév 11, 2017 0:05
Localisation: Sur la lettre A de Atlantique.

PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FOOTBALL EN DEHORS DE L'OM

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité