Sign in / Join

Quelle est la valeur de l'effectif de l'OM selon le CIES ?

Toi aussi, après la purge contre Guingamp, l'élimination humiliante contre Toulouse et la fade qualification contre Montpellier, tu t'es demandé si, en transférant tous les joueurs de l'effectif actuel et en en rachetant d'autres de manière totalement aléatoire, l'OM n'aurait pas plus de chance de jouer correctement au football, voire de gagner un match ? Non ? Ah, bah moi si. Et ne me fais pas croire que tu t'es laissé abuser par la victoire à Caen !

Du coup, je me suis demandé combien valaient les joueurs de cet OM tout dégueulasse qu'on doit se taper jusqu'à deux fois par semaine. Et ça tombe bien puisque l'Observatoire du football du CIES a récemment mis à jour son calculateur de valeur de transfert des joueurs. Dans un excellent article du Temps repris et complété par Les Échos (pour mieux comprendre la suite, ce serait vraiment bien que tu lises l'article des Echos), Raffaele Poli a affirmé que le coefficient de corrélation de la valeur estimée par le calculateur était de 80% par rapport au montant réel du transfert (sur une base de 1500 transferts). Je me suis donc lancé dans cet exercice aussi chiant qu'un match de l'OM, mais presque cathartique en ces temps sombres.

Autrement dit, bienvenue au Vélodrome !

Autrement dit, bienvenue au Vélodrome !

Selon le site officiel de l'OM, l'effectif professionnel 2015/2016 compte 36 joueurs, parmi eux 24 ont des situations que les critères du calculateur ne permettent pas (encore ?) d'évaluer finement :

-8 sont prêtés par l'OM : Khalifa, Lémina, Doria, Aloé, Andonian, Tuiloma, Samba et Fabri
-5 sont prêtés à l'OM (avec ou sans option d'achat) : De Ceglie, Manquillo, Isla, Cabella et Lucas Silva
-2 sont en fin de contrat en juin 2016 : Romao et N'koulou
-2 sont incalculables : Diarra et Diaby
-7 n'ont pas assez joué en professionnel pour avoir une quelconque valeur de transfert : Porsan-Clemente, Mouhammadou, Omrani, Zambo Anguissa, Lopez, Nlaté et Haugan

Il était donc inutile, en tout cas peu intéressant, de calculer la valeur de transfert de ces joueurs (et puis ça m'arrangeait vois-tu). J'ai toutefois fait des exceptions -Lémina, Doria, De Ceglie, Manquillo, Isla, Cabella, Lucas Silva et Mandanda- pour diverses raisons. Enfin, rappelons (comme tu as lu l'article sus-mentionné, tu ne devrais pas avoir besoin de ce rappel mais sait-on jamais) que le calculateur ne prend pas en compte l'inflation, les aspects marketing, les réputations et l'anticipation du développement d'un joueur (en gros tous les aspects extra-sportifs qui tuent le football). Sont pris en compte l'âge, la durée du contrat, le poste, les sélections internationales, le nombre de matchs joués, les performances individuelles et celles de l'équipe ainsi que le championnat et la division où évolue le joueur (les coupes ne sont pas prises en compte). Dit autrement, les valeurs du CIES sont basées le plus possible sur des critères sportifs neutres, en partant du constat, étonnant de prime abord, que les transferts sont finalement plus rationnels qu'on ne voudrait bien le croire (sauf les exceptions médiatisées, les transferts impliquant des clubs de Premier League ou ceux concernant l'OM, bien évidemment). D'autre part, le CIES donne une fourchette de valeur mais pour plus de clarté j'ai choisi de prendre la valeur moyenne.

Capture d'écran du mail envoyé par le CIES lorsqu'on a utilisé le calculateur.

Capture d'écran du mail envoyé par le CIES lorsqu'on a utilisé le calculateur. Ici Michy.

Ci-dessous, une capture d'écran du fameux calculateur. Pour trouver les données à rentrer je me suis servi exclusivement du site Transfermarkt, qui est de loin l'outil le plus pratique et fiable que j'ai trouvé. De plus, ça m'a permis de comparer les estimations du calculateur avec la "valeur de marché" de Transfermarkt ou le prix de transfert réel pour les recrues estivales.

Capture d'écran du calculateur de valeur de transfert du CIES.

Capture d'écran du calculateur de valeur de transfert du CIES.

Pour les plus sensibles, une paire de lunettes opaques spéciale éclipse est fortement recommandée.

Pour les plus sensibles, une paire de lunettes opaques spéciale éclipse est fortement recommandée.

Quelles sont les valeurs de transfert actuelles des recrues estivales ?

Sources : Transfermarkt, CIES

Sources : Transfermarkt, CIES

L'infographie interactive ici.

Commençons par les bonnes nouvelles, si rares en ce moment. Nkoudou et Rekik ont gagné de la valeur depuis que l'OM les a acheté. Le calculateur prenant particulièrement en compte les performances des 6 derniers mois, la bonne première partie de saison du jeune Nkoudou est sûrement pour beaucoup dans cette augmentation, ainsi que le long contrat (juin 2020) qui le lie à l'OM. Pour le jeune hollandais Rekik, cela a plus à voir avec l'excellent ratio points gagnés/match de ses 2 dernières saisons au PSV (2,5pts/match en moyenne) et un long contrat également (juin 2019). Ce qui permet de penser que l'OM n'a pas fait une mauvaise affaire en traitant avec Manchester City à l'effectif pléthorique et aux caisses pleines, si toutefois Rekik se décide à retrouver le niveau qui était le sien au PSV.

Réglons rapidement l'affaire du sympathique mais nul De Ceglie. L'OM devrait le renvoyer fissa dès la fin du championnat. Tout comme Lucas Silva, peu convaincant et dont la valeur estimée par le CIES (11,8 millions €), en plus d'être une aberration totale, est hors de portée des finances olympiennes. Le Real Madrid ne semblait de toute manière pas très enclin à lâcher sa pépite brésilienne. En ce sens, l'interdiction de recrutement du Real est une excellente nouvelle. Allez Lucas, soit sympa, donne moi tort et explose tout en 2e partie de saison, je n'attends que ça.

Les cas Cabella, Isla et Manquillo sont plus compliqués. L'option d'achat (OA) de Cabella évaluée à 8 millions € est automatique s'il joue un certain nombre de matchs, toutefois le CIES l'évalue à 4,5 millions € soit presque moitié moins. Mais si Newcastle a bien acheté Thauvin 17 millions € + 3 en bonus, l'OM restera gagnant dans cet étrange chassé croisé. Tiens, Thauvin, il semble que l'on pourrait le revoir plus vite que prévu, et pas en tant qu'adversaire. Lino a même réussi à me convaincre que ce serait une bonne chose.

Le jeune latéral espagnol Manquillo a été moyen. Ni plus parfois moins. Le fait qu'il puisse dépanner à gauche en fait un profil intéressant pour l'OM. Sa valeur estimée par le CIES est désormais d'un peu mois de 2 millions € (alors que Transfermarkt l'évalue à 6M€), c'est peu mais il faut dire qu'il a autant joué lors de cette première partie de saison (14 matchs) que lors de son prêt à Liverpool (10 matchs, tous en 1ère partie de saison) et sa deuxième partie de saison 13/14 à l'Atlético (2 matchs). L'OM a donc tout intérêt à tenter le coup mais tout dépendra du prix fixé par l'Atlético et du salaire demandé par l'ibère.

Enfin, le chilien Isla a beau être époustouflant avec sa sélection, il reste depuis 2 ans sur des performances moyennes en club (Juventus puis QPR en prêt) d'où une valeur estimée de 2 millions € (contre 7M€ pour Transfermarkt !). Là encore le coup est jouable pour l'OM, la Juventus n'ayant pas vraiment l'air de compter sur lui.

Sarr n'a pas encore digéré l'environnement marseillais (pression, obligation de résultats, pris en grippe par une partie des supporters, rude concurrence au poste d'ailier droit) mais je ne doute pas qu'il finira pas entrer dans le moule, hein, Sarr ? Il ne faut pas oublier qu'il vient d'une saison de relégation avec Metz. Il a joué 30 matchs (13 en 1ère partie de saison, 17 en 2e) pour seulement 2 buts (tous en 2e partie) tout en prenant moins d'1 point par match. Ses belles qualités de percussions et de vitesse entrevues à Metz et lors de la préparation estivale en font un profil important pour l'OM. Acheté 2 millions € bonus compris, il est estimé par le CIES à la même valeur, ce qui veut dire que l'OM l'a payé au juste prix.

Quant au colosse du Cabo Verde (a.k.a. DJ) Rolando, qui a essuyé une volée de bois vert à cause d'un visage peu gracieux et de performances douteuses, il s'est remis sur les bons rails. Depuis quelques matchs son association avec N'koulou est ce qui s'est fait de mieux cette saison. Malgré plusieurs erreurs qui coûtent cher, il est désormais affuté, rassurant de la tête, agressif tel le Jaguar et capable de bonnes anticipations comme de fameux sauvetages. On se met à espérer qu'il maintienne simplement ce niveau durant toute la fin de saison et ce sera déjà bien. Acheté pour environ 2 millions €, il est estimé à 875 000€ par le CIES. Sûrement à cause de sa saison 14/15 catastrophique à Anderlecht (6 matchs, 322min soit 54min/match). Peu importe, l'OM ne comptait certainement pas faire de plus-value avec lui. Son expérience sur le terrain -et en dehors- ne peuvent faire que du bien à ce jeune OM.

Bon, et Doria je ne sais pas trop quoi en dire. L'OM l'aurait acheté 5 millions € (le professeur Urba m'a soufflé qu'il y aurait également d'éventuels bonus allant jusqu'à 9 millions €, la bonne affaire). Il est prêté à Grenade avec une option d'achat de 8 millions € ce qui permettrait à l'OM de dégager une éventuelle plus-value de 3 millions €. Le CIES estime la valeur de Doria a 4,4 millions € (5,5M€ pour Transfermarkt). L'OM ferait donc une bonne affaire à court terme en le cédant à Grenade. L'OM ferait une bonne affaire en le cédant à n'importe qui le plus rapidement possible.

Pas de jaloux ! Les provinciaux fans de l'OM pourront également visiter le chantier, un week-end sur deux, partout en France.

Pas de jaloux ! Les provinciaux fans de l'OM pourront également visiter le chantier, un week-end sur deux, partout en France.

Toutes les recrues estivales de l'OM rencontraient des difficultés sportives dans leurs anciens clubs ou sont des jeunes sans expérience. Inclure autant de joueurs dans des dynamiques négatives n'est pas l'idée du siècle et on le constate désormais sur le terrain à des degrés divers. Mais l'OM peut profiter de leur baisse de valeur théorique pour les recruter à des coûts avantageux. Encore faut-il disposer d'un entraineur-formateur et/ou meneur d'homme.

Les recrues, c'est pas fameux. Et les "anciens" ?

Sources : Transfermarkt, CIES

Sources : Transfermarkt, CIES

L'infographie interactive ici.

Comme tu peux le voir, merci Michy ! Et autant le dire, on l'a pas vu venir ce jeune Belge, arrivé discrètement en juin 2014 pour 6,5 millions €. Il reste perfectible, certes. Nous sommes nombreux à lui rappeler à chaque match. D'ailleurs je nous trouve un peu dur avec ce buteur providentiel qui, en plus de nous sauver sportivement cette année, va rapporter une belle somme aux finances de l'OM, vraisemblablement dès l'année prochaine. Le CIES estime actuellement sa valeur à 22,7 millions € (9M€ seulement pour Transfermarkt). Mais n'oublions pas que le Standard de Liège bénéficie d'un intéressement à la revente de 35%, c'est pourquoi on compte sur le bon Labrune, ce truand, pour gonfler la vente.

Selon le CIES, la valeur estimée de Mendy est de 7,75 millions € (1,15M€ de plus que selon Transfermarkt). Si le latéral gauche retrouve son niveau de 14/15 et qu'il n'est pas trop occupé à fumer des chichas, sortir avec Jul ou trainer au Quick, l'OM pourrait réussir à s'en débarrasser moyennant une jolie somme. Toutefois, le poste de latéral gauche a toujours posé des problèmes à l'OM (je vous épargne la longue liste des échecs) et, pour élargir le débat, certains n'hésitent pas à qualifier le poste de latéral de "parent pauvre du football". Or, si Mendy est vendu et que De Ceglie retourne à la Juventus, qui reste-t-il ? Personne. Le tout jeune Sané est encore bien tendre et peut, éventuellement, espérer une 3e place dans la hiérarchie, pas plus.

[Je sais bien qu'il a signé cet été mais comme il était prêté l'année dernière il fait partie des "anciens".] Oui, à chaque fois que Lucas Ocampos a revêtu la tunique olympienne il a été à chier. Mais son pedigree de "jeune dribleur argentin validé par Bielsa" offre à l'OM un bel atout pour le revendre à des clubs souhaitant compléter leur large effectif, peu regardant sur la qualité mais plus sur la réputation et ne comptant pas trop leurs dépenses. D'autant que le CIES estime toujours sa valeur à plus de 7 millions €, à peu de chose près la somme investie par l'OM pour s'attacher ses services... enfin, façon de parler.

Ne nous étendons pas sur les valeurs estimées de Alessandrini (3M€), Barrada (1,6M€) ou Dja DjéDjé (2,15M€) assez déprimantes. Alessandrini et DDD sont de bons joueurs de Ligue 1 capables de belles prestations mais l'on aimerait qu'ils soient remplaçants de joueurs plus talentueux, pas titulaires. Le Marocain a bien plus de talent, mais un talent à la demande, une santé bancale et une absence totale de caractère qui en font un de ces joueurs sur lequel on ne peut pas compter.

Restent donc Lémina et Mandanda. Le premier a déjà rapporté 500 000€ à l'OM en étant prêté à la Juventus avec en prime une OA de 9,5 millions d'€ (+ 1M€ de bonus) officiellement annoncée par la Juventus tandis que le CIES estime sa valeur à 1,5M€. Bien fou le club en difficulté financière qui refuserait une telle somme ! Il y a quelques jours l’Équipe révélait que le capitaine olympien et gardien n°2 de l'équipe de France n'était pas en fin de contrat en fin d'année puisqu'une sombre clause, datant d'une saison où l'OM avait encore l'ambition de faire de la figuration en Ligue des Champions, avait automatiquement renouvelé son contrat jusqu'en 2017. Selon le CIES, Mandanda est estimé à 4,5 millions € (s'il était vendu là, tout de suite, lors du mercato d'hiver). Mais la situation est complexe car on peut imaginer qu'un bon de sortie pour bons et loyaux services sera accordé et que l'OM n'essayera pas de faire monter les enchères, sans toutefois le laisser partir gratuitement.

Merci pour la visite, et à la prochaine fois ! Ou pas.

Merci pour la visite, et à la prochaine fois ! Ou pas.

En conclusion, le calculateur du CIES permet une estimation plus fine de la valeur de transfert des joueurs puisqu'elle est expurgée de tous les aspects non-sportifs. La "valeur CIES" me semble plus fiable que la "valeur Transfermarkt". Dommage que le grand public ne puisse avoir accès à une version un peu plus détaillée incluant les matchs de coupes et où l'on pourrait rentrer de nouvelles informations comme les passes décisives ou les minutes jouées par exemple.

Ces valeurs de transfert nous montrent que les joueurs actuels ne pèsent pas grand chose économiquement. Bien moins que ce que l'on pourrait croire en consultant Transfermarkt, référence de l'évaluation de la valeur des joueurs. Certes, Michy et Mendy pourront être revendus à bon prix dès la fin de saison mais où sont leurs remplaçants ? Les gains de leurs transferts permettront-ils d'acheter des joueurs de la même qualité, sans que l'équipe en pâtisse ? Tant que l'OM sera dirigé au jour le jour, tant que les contraintes économiques passerons avant les ambitions sportives, en bref, en l'absence d'une véritable vision sportive à court, moyen et long terme (anticipation des départs, postes doublés, joueurs complémentaires, formation, objectifs clairs) le club est voué à rester un chantier permanent. Portes ouvertes enfoncées mais ça fait du bien de le dire quand même.

Bonus : le tableau des variations de valeurs de transfert

Variation des valeurs entre les estimations du CIES et les valeurs de marché (ou de transfert) de Transfermarkt.

Variation des valeurs de transfert obtenues grâce à l'algorithme du calculateur du CIES et les valeurs de marché (ou de transfert) de Transfermarkt.

1 comment

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.