Sign in / Join

"Si MLD avait dû vendre le club, elle l'aurait sans doute déjà fait"

ENTRETIEN | Elsa Conesa est une journaliste spécialisée du monde des affaires. Actuellement correspondante à New York du journal "Les Echos", elle a écrit en 2013 un excellent ouvrage sur Margarita Louis-Dreyfus : enquête sur la fortune la plus secrète de France. On en a d'ailleurs fait le résumé ici.

Suite à la lecture de cet ouvrage, j'ai compris énormément de choses sur le fonctionnement de l'OM, qui ne peut être décodé sans être remis en perspective à l'échelle du groupe Louis-Dreyfus. J'ai donc sollicité Elsa qui a très gentiment accepté de répondre à mes questions sur le sujet. Petite plongée dans un monde où l'OM est presque accessoire.

image

Comment est-ce que vous décririez la MLD propriétaire de l'OM ?
C’est une femme forte, déterminée. Il ne faut surtout pas se fier à son apparence, c’est une véritable guerrière. Elle a eu une vie incroyable, totalement hors normes. Elle est née dans un milieu modeste à Leningrad, dans un pays fermé, rationné, à mille lieux de la famille Louis-Dreyfus dans laquelle elle a atterri qui est une dynastie française plus que centenaire, une grande famille bourgeoise, secrète, puissante. Le choc des cultures a été assez brutal.
Cette femme est intéressante à mes yeux car il y a un réel contraste entre ce qu’elle dégage au premier chef, et ce qu’elle est en réalité. Elle concentre malgré elle tous les clichés et tous les fantasmes : la blonde en fourrure et robe léopard, la russe évadée d’URSS en pleine guerre froide, l’épouse du milliardaire, l’héritière d’un empire colossal…

 


Elle aurait pu se débarrasser rapidement (de l'OM), elle a choisi de rester


 

En réalité, c’est tout sauf une potiche. Elle est intelligente et travailleuse, et elle a le sens de ses intérêts vissé au corps. Tout était fait pour la sortir du jeu à la mort de son mari, elle aurait dû se contenter de profiter de sa fortune et de mener une vie oisive en laissant les dirigeants choisis par son mari décider pour elle. Elle a refusé. Elle utilisé le peu d’outils qu’elle avait à sa disposition pour prendre le pouvoir et la direction de l’empire Louis Dreyfus, qui est un groupe mondial qui vaut plusieurs milliards de dollars. Personne ne l’a vue venir ! Même chose à l’OM, elle aurait pu se débarrasser rapidement, elle a choisi de rester.

Quel est le rapport de MLD avec l’OM ?
L’OM était clairement la danseuse de son mari. Margarita en a hérité malgré elle. Je pense qu’elle s’est posé la question de vendre à la mort de Robert, et qu’elle ne l’a pas fait pour deux raisons. D’une part parce que Robert Louis-Dreyfus voulait vraiment redresser les finances du club pour montrer qu’il était possible de gagner de l’argent dans le foot. Son modèle était le Bayern, c’est cela qu’il aurait voulu répliquer à Marseille. Je pense que Margarita a gardé l’OM en partie parce qu’elle a voulu montrer que son mari ne s’était pas trompé, pour honorer sa mémoire d’une certaine façon. Par ailleurs, Kyril l’un de ses jumeaux voue une véritable passion au club, et je pense que cela a compté aussi pour elle.

 


Kyril, qui devait alors avoir 12 ou 13 ans, l’a coupée et a dit « Maman, si tu vends l’OM, j’achète ! »


 

On m’a raconté que peu après la mort de Robert, elle a un jour parlé à voix haute de vendre l’OM devant ses enfants et que Kyril, qui devait alors avoir 12 ou 13 ans, l’a coupée et a dit « Maman, si tu vends l’OM, j’achète ! ». Je pense que l’OM a pour elle une valeur affective. Il faut aussi savoir que l’OM est une toute petite partie de son patrimoine, dont l’essentiel est constitué du groupe de négoce de matières premières agricoles Louis Dreyfus. Elle peut donc envisager l’avenir relativement sereinement. Sa vie ne dépend pas de l’OM.

image

Quels sont ses rapports avec Vincent Labrune ?
A la mort de son mari, Vincent Labrune s’est clairement imposé comme l’un de ses plus proches conseillers, si ce n’est le plus proche. C’était l’un de ceux que Robert appréciait beaucoup. Il s’était appuyé sur lui, jusqu’à la fin, et Margarita le savait. Elle avait donc entièrement confiance en lui. Je pense qu’il lui a été d’un grand secours à la mort de Robert pour tout ce qui concerne la gestion de l’OM. Elle était alors accaparée par les affaires du groupe Louis Dreyfus et le conflit avec la famille, ce qui était très lourd à gérer pour elle car elle découvrait complètement le sujet. Elle s’est donc reposée sur Vincent Labrune pour gérer l’OM. En pro des media, il s’est aussi occupé de son image dans la presse à Paris, à un moment où elle avait besoin qu’on la prenne au sérieux.

 


Il s’est aussi occupé de son image dans la presse à Paris, à un moment où elle avait besoin qu’on la prenne au sérieux.


Et il a bien fait le job. Depuis, je pense qu’elle a pris confiance, qu’elle connaît mieux le club et que d’autres conseillers sont entrés dans le jeu, comme Igor Levin. Je ne sais pas précisément quels sont leurs relations aujourd’hui, mais je pense qu’il conserve un capital auprès d’elle que les autres n’ont pas. C’est le seul que Robert avait choisi de son vivant.

Qui est Igor Levin et comment lisez-vous ses interventions récentes à l’OM ?
Igor Levin est un avocat d’origine russe apparu peu après la mort de Robert Louis-Dreyfus. Il se présente comme l’un de ses anciens conseillers, mais les proches de Robert disent n’en avoir jamais entendu parler. Son influence est allée en grandissant auprès de Margarita, qui était son seul client dans les années qui ont suivi le décès de Robert. Elle avait besoin d’avoir des conseillers complètement à son service, totalement dévoués, ce à quoi Igor Levin s’est plié.

 


On m’a même raconté qu’il (Igor Levin) sortait son chien en réunion !


On m’a même raconté qu’il sortait son chien en réunion ! Les autres avocats ne le prenaient pas vraiment au sérieux, disaient qu’il n’était pas technique juridiquement, mais qu’il était totalement acquis à sa cause, ce qui était le plus important pour elle. Elle fonctionne en partie comme ça, elle a un côté clanique. Elle a besoin que son entourage lui montre que c’est elle, la propriétaire, qu’il lui prête allégeance.
Je ne peux pas vous répondre pour ses interventions récentes à l’OM, je n’ai pas enquêté sur le sujet.

image

Est-ce que des mouvements récents au sein du groupe LD pourraient avoir changé la position de MLD vis à vis de l'OM ? Comme par exemple, le rachat des actions du groupe LD ?
Je ne crois pas que les deux sujets soient liés. Il était prévu que Margarita prenne progressivement possession de la totalité du capital du groupe Louis Dreyfus, et les sommes en jeu sont très élevées, sans commune mesure avec ce qui est en jeu à l’OM. Quand bien même Margarita vendrait l’OM, cela ne lui serait pas suffisant pour financer une prise de contrôle de Louis Dreyfus, on parle de plusieurs centaines de millions d’euros !

MLD veut-elle vendre ?
Je ne peux pas vous répondre. Je pense que la question se pose en permanence pour elle depuis la mort de Robert, et en même temps elle ne l’a pas fait. Il est certain qu’elle vendra un jour, mais si elle avait dû passer à l’acte, elle l’aurait sans doute déjà fait.

La passion de Kyril pour l'OM charrie beaucoup de rumeurs, savez-vous comment MLD deale avec ça ?
Je pense que la passion de Kyril pour l’OM a joué dans sa décision de garder le club. Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui, mais j’imagine que cela reste un paramètre important pour elle.

TagsMLD

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!