Sign in / Join

L'OM tient (encore) tête au PSG. Mais perd (encore)

Cela dure depuis maintenant quelques années, l'OM tient tête au PSG, rappelez vous les buts de Gignac, les performances de l'équipe de Bielsa et ce match de l'OM de Michel. Très souvent l'OM est présent dans ce grand match, très souvent l'OM mérite largement mieux mais à chaque fois le résultat est le même, l'OM perd.

Ce dimanche 4 octobre on donnait pas cher de la peau des joueurs marseillais. 16ème avant d'affronter l'ogre parisien, l'issue du match ne laissait que peu de place au doute, Angel Di Maria allait tout simplement écraser la défense marseillais et Cavani allait mettre un triplé. Nous n'avons rien vu de tout cela. Nous avons vu OM séduisant, un OM conquérant, un OM bien en place qui aura au final autant mérité de faire un match nul que son adversaire. Mais les marseillais ont perdu, comme c'était écrit à l'avance.

Diarra, au dessus c'est le soleil

ban-lass-psg

Un homme a symbolisé cet OM alléchant : Lassana Diarra. À lui seul il aura éclipsé le meilleur milieu de terrain de L1 et l'un des meilleurs d'Europe. De nombreux clubs peuvent se mordre les doigts d'avoir laissé filer un tel joueur, de n'avoir pas cru en ce joueur qui avec ses pauvres 9 matchs en L1 fait déjà figure de tête d'affiche de ce championnat. À côté de lui, Barrada s'est montré en jambe et Cabella a réalisé surement sa meilleure performance. Mais une fois de plus ça n'a pas suffit, le PSG est bel et bien supérieur et toujours autant pragmatique quand il est dos au mur. Car ne nous voilons pas la face, l'OM même en seconde mi-temps aurait pu marque un ou 2 buts et au moins ramener le point du match nul. C'est rassurant de voir l'OM capable de jouer à ce niveau, c'est rassurant de voir des joueurs enfin jouer ensemble et c'est rassurant de retrouver par moment une sérénité et une confiance qui font cruellement défaut en ce début de saison difficile.

Alessandrini, le fantôme

Le match de Romain Alessandrini -le numéro 11- ressemble à une blague ratée. Elle commence très mal et elle se termine catastrophiquement. Incapable de faire une différence sur son côté, il est maladroit sur les centres qu'il gâche à chaque fois et sur les frappes avec qui il est décidément fâché. Autre marseillais a la peine, Rolando. Le crochet de Di Maria où il s'immobilise résume un peu son match… Coupable d'une grossière main, il se place plutôt bien dans le jeu mais au duel est en difficulté constante. Manquillo aura été sérieux défensivement mais ne s'est pas montré à son avantage offensivement.

Les parisiens peu en vue

Il faut aussi parler des adversaires, je retiens seulement 2 joueurs qui pour moi sont toujours au rendez-vous : Motta et Verratti. À eux seuls ils sont capables de calmer le jeu et de l'emballer quand il faut. Di Maria a été transparent malgré un De Ceglie qui évoluait à un niveau CFA2, Zlatan a inscrit un doublé sur pénalty mais dans le jeu n'a pas existé et la défense parisienne a souffert face aux attaques marseillaises. Symbole de cette souffrance, David Luiz qui est certainement le défenseur le plus sur-coté au monde.

trait

Au final c'est une prestation très très encourageante des marseillais mais qu'il convient de prendre avec des pincettes. L'OM est toujours capable du pire comme du meilleur, il est rageant de le voir évoluer de belle manière face au PSG et de proposer une prestation indigente face à Angers. Gageons que l'OM ait enfin retenu la leçon et lance sa saison par cette défaite imméritée.

PS : on ne parlera pas d'arbitrage, l'héritage de Bielsa et la sagesse de Lass. On aimerait juste que les pénalties justifiés soient sifflés à chaque match et pour toutes les équipes confondues.

1 comment

  1. Al Kaputccino 5 octobre, 2015 at 10:48 Répondre

    Bonjour,

    Pour Diarra: Outre son abattage monumentale, je retiens sa lecture sublime du jeu et une technique à faire passer les Parisiens pour des minimes. La Dèche peut se frotter les mains pour son milieu et l’arrivée de l’Euro.

    Rolando, De Sceglie… mon dieu que c’est faible, même pour l’Europa League.

    Notre ami Alessandrini, je ne sais pas quoi en penser. Je pense que comme tout le monde je garde en mémoire l’Aless de Rennes capable de geste incroyable et d’une explosivité redoutable. Mais depuis qu’il est chez nous, on a un joueur  »Thauvin » sans la valeur marchande.

    Et enfin les choix de Michel, il y en a eu qu’un discutable pour moi (les deux défenseurs nommés ci-dessus).
    Le reste était franchement parfait, d’abord la tactique. Aller presser aussi haut à Qatarland fallait en avoir dans le calbute, Lucas Silva excellent complément de Diarra et Barrada qui a joué juste malgré le péno loupé (j’émet tout de même une petite réserve pour ce dernier, nous reprochions à Payet son manque de régularité que dire d’Abdel alors… choisi-t-il ses matches? A voir)

    Voila les amis, dîtes moi ce que vous en pensez.
    a+

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!