Sign in / Join

Stambouli, voici un poème pour toi

Benjamin, tu te souviens sûrement de moi. L’année dernière je t’avais envoyé une lettre pour tenter de sauver ta vie et de te convaincre de signer à l’OM. Mais si, une lettre à base de grosses galloises sans dents, tu dois forcément te souvenir.
Ça n’a pas été très efficace et j’ai eu envie de changer, du coup ce coup-ci je t’ai écrit un poème (en prose parce que je ne me laisse pas enfermer dans un carcan, je suis libre moi – mais avec des rimes parce que c’est rigolo).

Stambouli, pensif en lisant mon poème

Stambouli, pensif en lisant mon poème

Et voilà Benjamin, ça y’est tu me déçois encore
Si encore tu étais resté dans la perfide Albion
Peut-être aurais-je pu comprendre le choix de l’or
Et encore en fait, parce que Watford... mais là c’est le pompon
Choisir la Ville lumière plutôt que TA ville nourricière ?
Evidemment, l’OM c’est moins sexy mais franchement

De la Canebière au Vieux Port, Marseille est-ce si austère ?
En rejoignant le club honni, tu ne rejoins pas le firmament.

Tu prends de nouveau, pour le banc, un abonnement
Ratant encore une fois, comme dirait Éric, ton choix de Carrière et
A l´âge où il faut absolument jouer, dans 6 mois, tu seras l’objet
Inévitablement d’une alerte enlèvement
Ta tête nous pourrons admirer sur des packs de lait mais
Rassure-toi, tu nous connais, nous les marseillais, on t'oubliera pas
Et la prochaine fois que tu viendras au Vel’, tu nous entendras

2 comments

  1. Anonyme 20 juillet, 2015 at 08:21 Répondre

    Indubitablement Benjamin, une erreur tu viens de faire.

    Le Vélodrome te priera donc désormais, d’aller bien niquer ta mère.

    – Baudelaire.

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!