Sign in / Join

CFA2 | Alexander N'Doumbou, une étoile qui a pâli

Né au Gabon d'un père gabonais et d'une mère chinoise en janvier 1992, Alexander N'Doumbou est une curiosité pour la plupart des supporters de l'OM. La première raison, la plus évidente, c'est qu'il est rare de trouver un international gabonais avec un faciès asiatique. La deuxième, moins connue par les observateurs extérieurs, c'est qu'il s'agissait d'un des joueurs les plus prometteurs du centre de formation entre 2009 et 2011.

Milieu offensif très technique et habile, intelligent dans ses déplacements, N'Doumbou arrive à l'OM à 16 ans en provenance de Martigues. Dès sa deuxième année, il est surclassé en U17 nationaux et devient champion de France avec la génération 1991, celle de Jordan Ayew. Il est ensuite appelé en 2009 dans le groupe professionnel par Deschamps, pour le déplacement à Valenciennes. De nouveau champion de France des U17, cette fois-ci avec la génération 1992, il signe en juin 2010 un contrat professionnel de 5 ans (dont 2 ans de stagiaire professionnel), preuve que le club mettait de très grands espoirs en lui. Entre 2009 et 2011, sans passer par l'étape U19, il joue une vingtaine de matchs avec la réserve, d'abord en CFA2 puis en DH et marque 5 buts.

Il est alors prêté à Orléans en National, réussit une bonne saison en jouant 17 matchs et en marquant 3 buts. C'est alors qu'il connaît sa première sélection en équipe du Gabon, en 2011. Il disputera également les JO de Londres l'année suivante. La saison 2011-2012 aura été sa plus belle année, mais celle de 2012-2013 sera la saison qui le verra décrocher.

image

Suite à son prêt réussi et aux JO, il revient à l'OM et les dirigeants refusent de le prêter dans un club de L2, en arguant qu'ils allaient avoir besoin de lui. Après une demi-saison blanche, ponctuée de quelques présences dans le groupe professionnel, il est finalement de nouveau prêté à Orléans. Pré-sélectionné pour la CAN, cette situation crée un gros malaise avec le club et à son retour (il n'est finalement pas retenu dans les 23) il est envoyé en réserve. Il pète alors les plombs et refuse de s'entraîner, de jouer des matchs avec la réserve d'Orléans. La situation finit par se normaliser et il rejoue la fin de la saison, mais il n'aura joué que 10 matchs au total.

De retour à l'OM, il devient un des piliers de l'équipe de CFA2 en 2013-2014 en jouant 25 des 26 matchs et en marquant deux buts. Il accède ensuite à une certaine notoriété en faisant partie du fameux loft, dans lequel il passera tout l'été avec le sentiment d'y être oublié.

N'Doumbou est pétri de talent mais manque de physique

NDoumbou CFA

Auteur de 7 matchs en CFA2 cette saison, il impressionne et énerve à la fois par sa facilité technique et son manque de poids physique, voire d'ardeur à la récupération même s'il connaît une nette amélioration dans ce domaine. Buteur à deux reprises, il réalise plusieurs passes décisives et tire la plupart des coups de pied arrêtés. Il donne parfois l'impression d'un numéro 10 à l'ancienne qui régale par la qualité de son pied sans avoir beaucoup de volume de jeu.

À bientôt 23 ans, N'Doumbou est à la croisée des chemins. S'il apparaît acquis qu'il va quitter l'OM en juin, le choix de son prochain club va être prépondérant, et on lui souhaite de trouver un club de L2 qui lui fera confiance, mais cela risque d'être plutôt au niveau national.

 

National

image

Retour au dossier complet

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.