Sign in / Join

Objectif match S3E19 : où l'on apprend que Mendy devrait écouter Morel

Objectif match est une série de documentaire hebdomadaire diffusée sur OMTV, dans lequel on suit la vie du groupe professionnel de l'OM. Scènes de vie, entrainements, et matchs, le documentaire couvre toute la semaine. Omforum fait pour vous un compte-rendu de chaque épisode et vous fait ressortir ce qu'il ne fallait pas rater. Pour revivre les épisodes précédents, cliquez sur les liens ci-dessous :
Objectif match S03E18 : où l'on apprend que la méthode Bielsa s'adapte
Objectif match S03E10 : où l'on apprend que Mendy a vomi
Objectif match S03E09 : où l'on apprend que Bielsa savait comment Caen allait marquer
Objectif match S03E07 & S03E08 : où l'on apprend que Bielsa sait rire
Objectif match S03E06 : où l'on découvre que Bielsa bichonne ses remplaçants
Objectif match S03E05 : où l'on constate la rédemption de Fanni et l'amour de Bielsa

Joli cadeau de Noël de l'équipe d'OMTV et d'Objectif match, l'épisode complet est disponible gratuitement pour tous les internautes.

Dans ce dix-neuvième épisode, on ressent vraiment l'emprise et l'influence que Bielsa exerce sur ses joueurs et en meme temps le profond respect et affection qu'il leur porte. L'ouverture et la clôture de l'épisode sont tres marquants et émouvants et font vraiment ressortir qu'il y a quelque chose qui se passe dans ce groupe, une chimie assez incroyable.

 

"si tu veux devenir le meilleur du monde, parle à Morel et à Fanni" 

image

Cet épisode s'ouvre sur un discours de Bielsa qui s'adresse à Benjamin Mendy et qui lui explique qu'il a tout pour devenir un des meilleurs latéraux du monde, mais que pour cela il lui faut absolument parler à Morel ou à Fanni qui ont du vécu ou de l'expérience et qui peuvent lui faire gagner un précieux temps. Voici le verbatim :

"Ahah ! Vous voyez que vous savez ! Les joueurs savent toujours. Mendy va devenu un grand, il va être millionnaire c'est certain. Et il le sait qu'il va devenir millionnaire, il le sait qu'il va le devenir, qu'il va être une star. Mais ce qu'il ne sait pas et que Morel sait, si Mendy l'intègre, il va devenir un des meilleurs latéraux du monde. Mais il n'y a aucune certitude sur ce qu'il va devenir, aucune certitude.
Pourquoi vous riez ? Parce que vous croyez que je plaisante ?
S'il veut devenir un des meilleurs latéraux du monde, il doit parler avec Morel et il doit parler avec Fanni, eux vont te... (s'adressant à Mendy qui sourit) Non, ne ris pas, parce que je serais le type le plus heureux du monde si tu deviens le meilleur.
Je ne suis pas un imbécile pour dire tout ça. J'ai un vécu qui me rend crédible pour que vous me croyiez. Je sais ce que je dis. Ça fait 40 ans que je vois des joueurs. Donc, si tu veux devenir le meilleur latéral du monde, parle avec lui (Morel) et avec lui (Fanni). Ils vont t'expliquer et cela doit te servir d'expérience. Tu n'as pas besoin de souffrir dans ton propre corps pour comprendre ce qu'il t'explique et ce qu'il sait."

Ensuite, il enchaine avec un discours sur les sacrifices d'une carrière de haut niveau et les impacts sur le bonheur. Un discours hautement transférable dans d'autres secteurs et dont la traduction par Senor Olszewski mériterait presque son verbatim à part :

"Venez par ici. Approchez-vous. Il y a une chose, une seule réponse qui est plus importante que tout ce que je dis. Parce que devenir le meilleur coûte du bonheur, il te coûte des heures avec ta femme, il te coûte des heures avec tes amis, te coûte des fêtes, te coûte des loisirs. Vous avez un problème très grand. Très très grand. Vous avez de l'argent mais vous n'avez pas le temps de profiter de votre argent et de ce que l'argent procure comme bonheur. Et tout ça je le sais. Parce que je l'ai vu un nombre infini de fois. Vous aimeriez pouvoir acheter du temps. Vous payeriez pour ça. Comme n'importe qui le ferait. Donc, le succès te coûte du bonheur. Mais c'est un choix. C'est aussi un choix. Mais il faut que celui qui a 20 ans le sache, qu'il s'en rende compte et qu'il fasse ce choix. Si tu ne veux pas être le meilleur du monde, soit, il n'y a aucun problème. Il n'y a aucun problème mais vous devez savoir tout ça"

Pour les curieux, les fans ou les puristes, les verbatim en VO sont disponibles ici.

"je ne voudrais pas que vous imaginiez que je me permette de vous donner des leçons"

image
Autre moment marquant de l'épisode, après quelques scènes d'entraînement qui permettent de constater encore une fois à quel point le groupe vit bien, la venue de Zidane à la Commanderie et l'immense respect que se témoignent deux très grands monsieurs du football. Bielsa explique notamment qu'en raison de l'incapacité de l'équipe à s'être crée des occasions contre la défense regroupée de Monaco, il recrée sur le terrain du haut le problème et sur celui du bas met les exercices pour trouver des solutions. On voit ensuite les joueurs qui pratiquent un exercice très précis de centre et tête qui ne fonctionne pas du tout, ce que Bielsa prend avec légéreté.

Le match est rapidement traité, en insistant surtout sur l'état d'esprit et sur les tacles défensifs des joueurs marseillais surmotivés. Cet épisode voit le retour des images dans le vestiaire, ce qui nous permet de bénéficier d'images assez extraordinaires. Tout d'abord l'accueil des joueurs par un Bielsa euphorique qui donne des accolades plus appuyées à ses leaders, Fanni, Mandanda, Gignac, et Ayew. Puis on arrive au moment inoubliable de la "main d'applaudissement" effectuée par Bielsa et le staff pour féliciter les joueurs de leur superbe demi-saison. On finit avec le cri de guerre de Ben Mendy qui galvanise tous les joueurs.

image

Le coin du communiquant : le message primaire est clairement de faire ressortir à quel point le personnage de Bielsa est extraordinaire et quasiment mythique. Le montage fait successivement ressortir son charisme, sa capacité de gestion du groupe, et le respect et l'affection pour ses joueurs. Un message secondaire est de faire ressortir l'implication des joueurs, leur mobilisation et la bonne entente dans un groupe serein et totalement dévoué à son entraîneur.

Le coin du réalisateur : episode très bien structuré et rythmé avec un moment marquant et émouvant pour ouvrir, un moment marquant et émouvant au milieu avec Zidane et un moment marquant et émouvant pour finir. La dernière image avec le soupir de contentement et de soulagement émis par Bielsa est très habile par tout ce qu'elle exprime. Pour moi le meilleur episode de la demi-saison.

 

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.