Sign in / Join

MERCATO OM | LE BILAN DU DÉGRAISSAGE (4/4)

MERCATO | Nous l'expliquions au début de l'intersaison, l'OM devait maigrir pour séduire cet été. Quelques jours après la clôture du mercato, OMFORUM fait le bilan calmement, se remémorant chaque partant. Quatrième et dernière partie : les enseignements.

om esclaves

OMFORUM : des bilans mercato depuis plus de 200 ans

Bilan du dégraissage

La grande baisse de la masse salariale que nous espérions au début de l'été n'aura pas eu lieu, et sera vraisemblablement reportée à l'été prochain, date à laquelle les contrats de Gignac et d'Ayew arriveront à expiration. Malheureusement, à moins que ces deux là fassent une excellente saison, assortie d'une prolongation surprise et configurée vente ( c'est à dire, avec une baisse de salaire pour rendre le joueur plus attractif, et une durée de contrat augmentant mécaniquement sa valeur à l'achat), cette baisse se traduira également par une baisse de la valeur financière de l'effectif.

Le club s'est assuré d'économiser 1,2M€ de masse salariale annuelle, et aura vendu pour 17.5M€, notamment grâce à la vente surprise de Lucas Mendes. Côté achats, en prenant en compte l'arrivée de Doria (5M€), le total des achats s'élève à 20 M€, et la hausse de la masse salariale à 525 000 euros.

Le bilan reste globalement positif. On regrette surtout les non-départs de Cheyrou et Fanni, joueurs désormais sans aucun apport sportif et dont les salaires considérables freinent le développement du club. Leur départ aurait certainement facilité le recrutement de Wass, ou d'un autre latéral droit de bon niveau.
Sauf prolongations de contrat (et en supposant un mercato d'hiver vierge de départs) l'été prochain se traduira par une baisse de la masse salariale d'au moins 1.8M€, qui permettra de recruter quatre ou cinq remplaçants : deux latéraux, un milieu défensif si Alef ne confirme pas, et un attaquant.

 

 

LIRE AUSSI :

1ère partie : le secteur défensif

2ème partie : l'entrejeu

3ème partie : le secteur offensif

3 comments

  1. Anonyme 11 septembre, 2014 at 08:00 Répondre

    De très mauvais goût cette comparaison sans raison ni parenté avec l’esclavage et sa barbarie et les aberrations du foot et de son business qui a besoin de starlette pour fonctionner …encore faut il aussi des imbéciles pour payer les produits dérivés. ..

    • Professeur Urbain 11 septembre, 2014 at 05:00 Répondre

      Ils sont au contraire très bien documentés. Les montants des transferts sont issus des chiffres officiels fournis par le club et confirmés par les médias.

      En ce qui concerne les salaires des partants, il y a de nombreuses sources. Pour les arrivants, ce sont parfois des estimations et souvent ce qui se retrouve dans la presse.

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.