Sign in / Join

Manifeste pour un OM de classe moyenne

Maintenant que le richissime PSG caracole en tête de tous les classements imaginables (sportif, économique, de popularité, financement du jihad), nombreux sont ceux qui souhaitent à l'OM un repreneur semblable à QSI, tout heureux d'ignorer ce qu'un tel pacte peut avoir de faustien. Korean Jay n'est pas de ceux là. Voici son manifeste.

Rêvons moins grand

Je ne pense pas qu'il faille nécessairement être pété de thunes pour faire un grand club. Bien sûr nous avons tous rêvé, à l'OM comme ailleurs, d'un club capable de signer les plus grandes stars, qui sont tout autant de signes d'orgueil et de prospérité. Tout comme nous avons parfois rêvé d'être en couple avec un top-model; c'est à dire sans trop y croire. Et si je dois pécho Scarlett Johansson, j'aime autant que ce soit par mon charme naturel, ou après des mois passés à la salle de muscu; pas parce que j'ai gagné au Loto.

Quand je joue à GTA en ayant activé les munitions illimitées, je m'amuse beaucoup, mais pas longtemps. Paris aujourd'hui, Monaco demain - et dans une moindre mesure Marseille hier - jouent à Football Manager avec les cheat codes et sont appelés à se partager les titres les plus prestigieux. Et les victoires pourtant quotidiennes n'en seront pas moins historiques, à en croire les Unes de journaux qui s'improvisent promoteurs au lieu de jouer leur rôle de quatrième pouvoir. Mais quel plaisir un supporter tire-t-il de cette situation ? Où est la part de risque, la marge d'erreur qui fait la beauté de ce sport ? Il n'y en a plus, et c'est pourquoi je suis encore plus heureux aujourd'hui de ne pas être supporter du Paris Saint-Germain. Le sport n'y est plus qu'un produit d'appel pour faire vendre produits dérivés, droits télé et billets d'avion pour la Capitale, et je crois que j'aurais un peu l'impression d'être fan d'une marque de chaussures. Le parallèle est à ce point valide qu'au PSG, les générations se succèdent comme des modèles de sneakers.

La première réaction de Korean Jay à l'arrivée de QSI à Paris fut un peu moins mesurée

Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul

Croyez-moi bien, je tirerai plus de gloire et de plaisir à voir mon club se qualifier piteusement pour un 1/4 de finale après un but du dos d'un australopithèque brésilien, que d'en être le vainqueur en ayant activé le Cheat Mode.
Etre supporter d'un club, c'est avant tout s'identifier à ses valeurs, et il y en a de moins en moins dans le foot. Il n'y en a même plus du tout dans ces clubs de nouveaux riches.
Faites moi interner, car je préfère voir mon club cravacher pour arriver à monter une belle équipe, pierre après pierre, grâce à une politique sportive cohérente comme le font Porto ou Dortmund, plutôt qu'attendre qu'un prince qatarien ou qu'un industriel chinois fasse de moi sa poule de luxe du moment.
Et on viendra me raconter que c'est fini, le foot est devenu un spectacle, que je suis évidemment frustré et jaloux et que je ne cracherai pas si de tels capitaux arrivaient à Marseille. Au contraire, ce n'est pas l'arrivée de QSI à Paris qui m'aura fait changer d'avis. Si je devais supporter un club à ce point anonyme, qu'on ne distingue de Manchester City que par leurs sponsors respectifs, ne deviendrais-je pas moi-même un supporter interchangeable ?

Mais aujourd'hui c'est simple, Korean Jay s'en fout

Si d'aventure la même chose devait se produire à Marseille - il s'agirait alors de mécénat, la ville dans son état actuel ayant une gueule d'oeuvre d'art contemporain - j'aurais beaucoup de mal à l'accepter, et à me passionner encore pour le football et pour l'OM malgré tous les Ibra, Cavani et Thiago Silva du monde. Je veux mon Cana, mon Barton, mon Niang et mon Taiwo. Je veux construire mon équipe moi-même, pas faire appel à ces connards de Tous Ensemble. On perdra peut-être plus de matchs, et les 1/4 de finale de la LDC seront un horizon indépassable. Tant pis, c'est ça qui rend ce sport palpitant.

J'sais pas, ce foot n'est peut-être juste pas fait pour moi. Si on doit en arriver là, autant réguler le marché, faire une superligue sur le modèle des sports US mais qu'on arrête cette mascarade qui permet à n'importe quel club de devenir maître du monde après 2 ans et 500 millions d'euros dépensés par un mégalo.

Depuis qu'il recrute exclusivement pour Arsène Wenger, Korean Jay va beaucoup mieux

Ton avis ici et sur le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!